Les sabreurs tarbais attaque bien la saison.

20140921_184814-2

Premier rendez-vous pour les sabreurs tarbais au circuit national de Saint-Jean de la Ruelle. Une première épreuve arrivant bien tôt dans la saison, moins d’un mois après la reprise des entraînements.

 

Et c’est aux séniors que revenait l’honneur d’ouvrir le bal dès le samedi 20 septembre. Chez les dames, Elodie Laffaille, après quelques années à Nantes, retrouvait son club de cœur. Après avoir remporté sa poule de qualification, la tarbaise se débarrassait d’une bordelaise et d’une parisienne assez facilement avant de s’incliner face à Clara Laurence de Gisors par la plus petite des défaites (15/14). Elodie prenait la 10ème place du tournoi remporté par « l’ancienne » Danion (Paris) face à l’un des espoirs du sabre français l’Orléanaise Manon Brunet.

Victoire d’un « ancien » aussi chez les hommes. Le strasbourgeois Julien Pillet (champion olympique par équipe) écartait facilement en finale l’espoir parisien Tom Seitz (15/7). En demi finale, c’est le tarbais Fabien Ballorca qui dut céder face à Pillet (15/8) . Mais Fabien réalisa un excellent tournoi au cours duquel il élimina Nicolas Rousset, membre de l’équipe de France qui a disputé les championnats du monde en Russie cet été, sur le score de 15/13. Malheureusement le sort l’opposa à son camarade de club Maxence Lambert en ¼ de finale. Fabien s’imposa 15/13 prenant la 3ème place de l’épreuve, Maxence terminant pour sa part 7ème.

Bonne performance des juniors tarbais face aux meilleurs séniors français. Charles Colleau termine 10ème, éliminé par Maxence Lambert en 1/8 de finale, tandis que Jean-Philippe Patrice prend la 12ème place, éliminé par le futur finaliste Seitz (15/10).

Et ce n’est pas sans une certaine satisfaction qu’Eric Maumus, l’un des entraîneurs de l’ATE et du Pôle France de Tarbes notait que sur les 46 premiers de l’épreuve, 20 tireurs avaient pratiqué les pistes de la Maison de l’Escrime de Tarbes sous sa direction mais aussi sous celle des autres entraîneurs bigourdans, Pierre Mione et Frédéric Baylac (aujourd’hui entraîneur de l’équipe de France à l’INSEP).

C’est dire si quand on est cadet à l’ATE, on se doit de briller pour se faire un nom. Et c’était justement aux jeunes d’en découdre, le lendemain dimanche.

 

Après avoir terminé 1er de sa poule de qualification, Georges Suddars écartait successivement 4 adversaires de son chemin, avant de rencontrer en ¼ de finale son camarade de club Hugo Soler. Plus aguerri (il était en équipe de France la saison passée), Hugo ne laissait aucune chance à son camarade, battu 15/6. Georges prenait finalement une excellente 6ème place.

Il restait 2 assauts à Soler pour décrocher les lauriers de vainqueur. Ce fut d’abord à l’espoir palois Bibi de subir la loi du tarbais en ½ finale (15/10). En finale, Hugo retrouvait son camarade du pôle France de Tarbes, le grenoblois Quentin Vervoitte (lui aussi international) qu’il battait sur le score étriqué de 15 à 13.

Beau résultat d’ensemble des élèves des maîtres Mione et Maumus, complété par les prometteuses performances de Flory (19ème), Pianfetti (24ème) et des minimes Chaudron (28ème) et Schickele (56ème).

Du côté des filles, après avoir toutes les trois remporté leur poule de qualification, les cadettes tarbaises Joséphine Morincome, Marie-Lucille Gans (battue par la finaliste strasbourgeoise Noutcha) et Sarah Allouch échouaient en 1/8 de finale. Notons le bon comportement des 2 minimes bigourdanes Anna Laporte (34ème) et Emma Cénac-Morthe (37ème).

En dominant largement ses adversaires, la parisienne Caroline Quéroli remporte l’épreuve.

Tous ces jeunes ont maintenant rendez-vous sur les pistes de Meylan où ils devront aller chercher leur qualification pour les premiers tournois du circuit européen.