Sabre d’Or 2017 : les jeunes tarbais maîtres chez eux . (Article La Dépêche des Hautes-Pyrénées)

Même si Jules Géraud était l'un des favoris du tournoi du Sabre d'or, le prestigieux tournoi de l'Amicale tarbaise d'escrime (ATE), la concurrence était rude avec 126 autres tireurs garçons venus de toute la France et faisant partie de l'élite du sabre français cadet. Et pourtant, le jeune homme de 16 ans l'a fait : il a remporté, hier, le Sabre d'or en individuel au terme d'un beau parcours. Après s'être sorti des deux tours de poule «sans problème», Jules Géraud a «enchaîné lors du tableau. Ça s'est compliqué pour moi en quarts de finale quand j'ai affronté mon camarade de club Oscar Sans. Mais je suis passé en demi-finales. Là, je me suis dit que c'était une autre compétition qui commençait. J'ai mal commencé lors de mon duel mais j'ai réussi à gagner encore». Le tireur était effectivement mené 14 à 11 mais avait refait son retard «grâce notamment aux conseils de mon coach» pour finalement s'imposer 15-14. Et ce, alors que dans la seconde demi-finale, l'autre licencié de l'ATE Rémi Cadene se faisait éliminer par Samuel Jarry (Pau), 15 à 13.

«Détendu», «en confiance» et «encouragé à fond par le public» lors de la finale, Jules Géraud s'offrait la victoire sur le score serré de 15 touches à 13 et laissait exploser sa joie. «C'est un tournoi prestigieux. Je suis très heureux de faire partie du palmarès des tireurs ayant remporté le Sabre d'or à Tarbes» expliquait le Haut-Pyrénéen, le sourire aux lèvres et un béret sur la tête, après la compétition. Il succède au Tarbais Florian Schickelé, vainqueur en 2016.

Avec cette belle victoire, Jules Géraud marque des points pour participer aux championnats d'Europe et aux Mondiaux de moins de 17 ans et devrait intégrer l'équipe de France.

Le lendemain, place à la compétition par équipes.

«On a montré une belle cohésion d'équipe», «Du début à la fin, on est restés concentrés et sérieux», «ça fait plaisir de gagner à la maison», «On était les favoris, donc c'est une mission accomplie» : voilà ce qu'on pouvait entendre de la bouche de Jules Géraud, Oscar Sans, Duncan Glénadel ou encore Rémi Cadène, hier soir, après leur victoire par équipes au tournoi du Sabre d'or, sous les couleurs de l'Amicale tarbaise d'escrime (ATE).

Les quatre Bigourdans ont dominé la compétition, à l'image de leur finale remportée sans grande difficulté contre Charenton: 45 touches à 20. Les quatre Haut-Pyrénéens ont d'ailleurs admis qu'ils ont rencontré bien plus de difficultés en demi-finales, face à leurs camarades de l'équipe II de l'ATE (45-38). Chez les garçons, quinze équipes étaient engagées dont cinq de Tarbes. Chez les filles, huit équipes étaient en lice dont deux Bigourdanes.

Malheureusement, le trio d'escrimeuses haut-pyrénéennes qualifié en demi-finales a dû abandonner en raison d'une blessure. Et comme lors du tournoi en individuel, ce sont les cadettes d'Orléans qui sont montées sur les plus belles places du podium.

Bruno Hirt, le président de l'ATE, s'est dit «satisfait des résultats des Tarbais avec le beau doublé pour Jules Géraud, mais également pour les minimes aussi présents. Pour eux, chaque touche contre les cadets était une victoire. C'est bien car ils ont pu prendre de l'expérience». Peut-être de futurs vainqueurs du Sabre d'or.

Bientôt quelques photos …

Sabre d'Or Circuit Elite M17 Dame-Sabre-Féminin-M17

Sabre d'Or Circuit Elite M17 Homme-Sabre-Masculin-M17

Sabre : le tarbais Frédéric Baylac à la tête des équipes olympiques de sabre de Chine.

Quand il reçut  un mail de la fédération chinoise de sabre lui proposant de devenir l’entraîneur des équipes olympiques filles et garçons, Frédéric Baylac douta de l’authenticité de cette proposition. Pourtant celle-ci s’avérait bien sérieuse, la fédération chinoise lui réclamant sa décision et ses conditions pour le week-end suivant.

Revenu la saison dernière en Bigorre en tant que responsable du Pôle France Jeune et entraîneur de son club de toujours l’Amicale Tarbaise d’Escrime après avoir préparé et dirigé l’équipe de France hommes de sabre pour les Jeux de Rio, Frédéric décida donc de relever le défi. Prendre la tête du sabre d’une des grandes nations du sport mondial, championne olympique en 2008 à Pékin avec le sabreur Zhong Man (devant le Tarbais Nicolas Lopez) n’est certainement pas une mince affaire. Partir pour Pékin, changer radicalement de vie en l’espace de quelques jours non plus. Après on s’en doute avoir discuté avec son épouse, Stéphanie, et ses enfants, Frédéric tente l’aventure et se retrouve dans l’avion pour Pékin dès la fin de ce mois d’octobre.

Il est donc le 3ème sabreur  de l’ATE parti entraîner les équipes nationales de pays étrangers : Pierre Guichot, qui après avoir dirigé les équipes de France féminines et masculines, après avoir été coach des équipes de Grande-Bretagne, entraîne aujourd’hui l’équipe olympique d’Allemagne et Benjamin Manano, entraîneur national du Canada depuis plusieurs saisons l’ont précédé dans cette voie. Et nous n’oublierons pas, même s’il est toujours en France, Pierre Mione, entraîneur adjoint des équipes de France de sabre à l’INSEP.

De quoi ressentir une légitime fierté du côté tarbais et notamment du côté de ceux, dirigeants du club et responsables municipaux,  qui avaient su faire confiance à Frédéric lors de la retraite de René Geuna pour prendre les rênes du club.

Car quand on parle sabre à Tarbes on en revient toujours à Maître Geuna, arrivé au début des années 1970, créateur de cette formidable école de sabre de l’ATE, entraîneur de nombreux champions (on ne citera que les champions olympiques Damien et Gaël Touya et Nicolas Lopez, mais ils sont nombreux à s’être imposés au plus haut niveau sur la scène internationale). Nul doute que René est fier et heureux de la réussite de son élève. Et il peut être fier, lui dont les « disciples » dirigent aujourd’hui des équipes nationales sur trois continents.

Du côté de l’ATE, si on se réjouit pour Fred qui a tant donné au club, on est tout de même inquiet. Remplacer un entraîneur de sa trempe n’est pas chose aisée. Eric Maumus, son collègue, directeur technique de l’ATE, bien qu’étant sans nul doute l’un des meilleurs entraîneurs de sabre de l’hexagone, ne peut, seul, assurer la suite. L’Amicale, c’est des entraînements pratiquement tous les soirs, des athlètes de 5 ans à l’âge adulte, des déplacements nombreux avec souvent plus de 15 sabreurs à coacher sur des pistes différentes.

Il lui fallait donc un nouveau maître d’armes, et très compétent,  pour partager cette tâche. A Tarbes, nul besoin d’aller chercher ailleurs, et c’est dans le sein du club que les dirigeants l’ont trouvé.

Nicolas Lopez, le champion olympique de Pékin 2008, accepte de s’investir dans cette mission. Maître d’armes, sa connaissance du haut-niveau ne fait aucun doute, et il saura faire aussi passer son savoir auprès des jeunes pousses (ce qui n’est pas le plus aisé).

L’Amicale avait trouvé son bonheur, mais il fallait que les conditions matérielles soient acceptables.

Encore une fois, comme elle a su le faire depuis la création du sabre à Tarbes, la municipalité tarbaise va apporter son aide. Le Maire et les élus vont choisir d’utiliser les compétences de Nicolas dans le cadre de l’initiation scolaire, lui permettant ainsi d’entraîner les sabreurs tarbais. Et ma fois, quand on est à l’école primaire, découvrir l’escrime sous la direction d’un champion olympique, ce n’est pas chose courante.

Nicolas remplace ainsi auprès des écoles Eric Maumus qui, lui, assurera l’entraînement du Pôle France, les deux prenant en charge l’entraînement  de l’ATE.

Avec Eric Maumus et Nicolas Lopez comme entraîneurs, confortés par le soutien du Maire de Tarbes et de son adjoint aux sports dans cette passe difficile, toute l’équipe dirigeante de l’ATE est maintenant prête à permettre à tous les talents du club (rappelons que l’ATE a remporté voici 2 saisons tous les titres nationaux masculins de benjamins à juniors) de s’épanouir dans les meilleures conditions, avec l’espoir de rejoindre au sommet du sport mondial leur nouvel entraîneur.

Maxime PIANFETTI troisième de la coupe du monde de Sosnowiec (Article FFE)

A l’issue de la coupe du monde de Sosnowiec, notre jeune sabreur, Maxime PIANFETTI (Tarbes ATE/PFJ Tarbes) décroche le bronze en s’imposant 15-8 en quart de finale sur le Russe STEPANOV. 

En T64, match expéditif pour Maxime qui l’emporte 15 touches à 5 sur le Polonais GLASNER. Au tour suivant, sur l’Italien MINISCHETTI, 15-12 en faveur de notre Français avant un duel fratricide entre Maxime et Eliott BIBI (Pau S/CREFED Pau). Notre tarbais gagne sa place en quart de finale sur le score très serré de 15 touches à 14.

Maxime accède au dernier carré en prenant l’avantage 15 touches à 8 sur le Russe STEPANOV avant de voir un autre Russe, POZDNYAKOV mettre fin à son parcours. C’est une troisième place pour Maxime.

22810251_10156047412411833_271420271_o (1).jpg 

Podium sabre homme junior

1- Konstantin LOKHANOV (RUS)

2- Vladislav POZDNYAKOV (RUS)

3- Maxime PIANFETTI (FRA) / Raoul BONAH (GER)

Eurosabre 2017 à Meylan : Des tarbais bien placés

Samedi 14/11 la compétition U23 s'est terminée avec la 2ème place de Jean-Philippe Patrice et la 3ème pour Fabien Ballorca, Charles Colleau 5ème.
 Rémi Cadene renouvelle sa performance de la précédente édition en obtenant la deuxième place de la compétition U17 dimanche.
Jules Geraud​ et Duncan Glenadel​ terminent 5ème et 8ème.
Anna Laporte se classe 8ème chez les filles.

Assemblée Générale Ordinaire 2017

Amicale Tarbaise d’Escrime

Maison de l’Escrime

Zone Bastillac Sud 65000 Tarbes

Tél : 05 62 34 15 76

 

Assemblée Générale Ordinaire

L’Assemblée générale ordinaire de l’Amicale Tarbaise Escrime se tiendra le VENDREDI 17 novembre 2017 à 19H à la Maison Régionale de l’Escrime, Zone Bastillac à Tarbes

 

ORDRE DU JOUR 

Point 1 –             Rapport Moral – Discussion – Vote

Point 2 –             Rapport Financier – Discussion – Vote

Point 3 –             Budget prévisionnel – Approbation

Point 4 –             Questions diverses

 

Bruno HIRT, Président

Gémenos 2017 : Début de saison encourageant pour l’ATE

C’est sur les pistes de Gémenos, en Provence, que les sabreurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime ont retrouvé, ce week-end, l’ambiance de la compétition.

Les séniors ouvraient le bal, dès samedi, dans un tournoi qui voyait s’affronter les meilleurs français malgré l’absence de quelques membres de l’INSEP dont le Tarbais Maxence Lambert, actuellement blessé.

Le Bigourdan Charles Colleau, ancien champion d’Europe et du Monde moins de 20 ans, croisait sur son chemin ses camarades de club Maxime Pianfetti, écarté sur le score de 15/10, et, en 1/8 de finale, Christophe Buisson, battu sur le score de 15/11.

En ¼ de finale, le match face à Tristan Laurence (Clamart) était très disputé. Arrivés à 14 partout, les 2 sabreurs disputaient l’ultime touche. Suite à une chute violente de Laurence, la rencontre fut interrompue durant un long moment. Malheureusement, Colleau gérait moins bien que son adversaire la reprise et encaissait cette touche qui propulsait ce dernier en ½ finale, tandis que le Tarbais devait se contenter de la 5ème place.

C’est aussi en ¼ de finale que Hugo Soler, lui aussi membre de l’ATE, quittait l’épreuve, éliminé par l’international dijonnais Bolade Apithy sur le même score de 15/14. Il termine 6ème du tournoi.

Avec la 11ème place de Christophe Buisson et la 13ème de Jean-Philippe Patrice, battu par le futur vainqueur, le Grenoblois Rémi Sénégas, l’ATE plaçait ainsi 4 de ses représentants parmi les 16 meilleurs de l’épreuve.

Le lendemain, c’était aux sabreurs de moins de 17 ans d’en découdre. La délégation tarbaise se présentait forte de 16 tireurs. La tâche fut très ardue durant toute la journée pour les 3 coachs tarbais, Frédéric Baylac, Eric Maumus et Fabien Maumus, son frère, en stage durant un an au sein de l’ATE. Etre présent sur toutes les pistes, dans 2 salles différentes, où se tiraient des matchs d’élimination directe relevait de l’exploit. Il convient de souligner que déplacer les jeunes sabreurs tarbais, tant ils sont nombreux à pouvoir jouer un rôle à haut niveau, revient, numériquement, à déplacer une équipe de sport collectif.

Chez les filles, Anna Laporte, absente des pistes européennes durant un an, faillit bien réussir un retour gagnant. Sortie 22ème des phases de qualification, alternant le meilleur et le moins bon durant toute la journée, elle passa bien près de la défaite en 1/16éme de finale face à l’Orléanaise Apolline Fondeur, pour finalement l’emporter 15/13. Remise de ses émotions, elle laissa moins d’espoir à ses futures adversaires, notamment à la jeune tarbaise Mathilde Mouroux, battu 15/9 en ¼ de finale, pour finalement accéder à la finale. Là, son manque de constance dans le match ne lui permit pas de s’imposer face à la sabreuse de Gémenos Lorina Essomba malgré une belle résistance. Battu 15/14, Anna termine 2ème de l’épreuve.

Mathilde Mouroux, seulement éliminée par Laporte, prend une brillante 7ème place et remporte le trophée de meilleure sabreuse moins de 15 ans de l’épreuve. Maïlys Anclades termine à la 13ème place, éliminée en 1/8ème de finale par la future lauréate, Lorina Essomba.

Battues en 1/16ème de finale, les 3 autres tarbaises, Elsa Lahon-Laborde (encore minime), Maeva Mouret et Andréa Tournefier terminent respectivement aux 21ème, 24ème et 27ème places.

Côté masculin, ils étaient 143 à participer à cette épreuve. On pouvait espérer une victoire d’un des élèves d’Eric Maumus et Frédéric Baylac. Ils étaient encore 4 parmi les 8 meilleurs au moment d’aborder les ¼ de finale. Duncan Glenadel, battu en 1/8 de finale  par le palois Andréone (15/13) terminait 9ème, tandis qu’Antoine Pogu (17ème), Jules Géraud (18ème), et Dorian Debergue (19ème) quittaient l’épreuve au tour précédent.

Restaient donc 4 tarbais. Oscar Sans s’inclinait par la plus minime des marges (15/14) face à Clément Piccioli (Monceau) et prenait la 7ème place. Alexandre Stacchetti devait s’avouer vaincu face au futur vainqueur du tournoi, Corentin Poulain (15/12).

Les 2 derniers bigourdans s’affrontaient en ¼ de finale. Un match entre camarades de club, toujours particulier. Rémi Cadène et Noah Lavigne avaient dominé leurs adversaires tout au long de la journée et l’assaut fut disputé. Finalement, Rémi s’inclinait 15/10, prenant la 5ème place de l’épreuve.

De son côté, Noah Lavigne devait affronter en ½ finale un des tireurs locaux, Corentin Poulain. Le Provençal l’emportait 15/10, s’ouvrant les portes de la finale qu’il allait gagner quelques minutes plus tard.

4 tarbais et 2 tarbaises en ¼ de finale, ce résultat est prometteur avant le grand rendez-vous en circuit européen de Meylan dans 2 semaines, première épreuve sélective pour les équipes de France des moins de 17 ans dans lesquelles on espère retrouver, comme bien souvent, des sabreuses et sabreurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime. Cela d’autant plus que pour gagner sa sélection, il faudra aussi performer lors du traditionnel Sabre d’Or, tournoi international, qui se déroulera en Bigorre le week-end du 11 novembre.

Rentrée à l’ATE : infos pratiques

C'est parti pour une nouvelle saison à l'Amicale Tarbaise d'Escrime.

Vous trouverez ci-dessous des infos pratiques et pour tout complément d'information n'hésitez pas à contacter directement le club : Contacts

Cette année encore l'ATE propose aux débutants 1ere année nés jusqu'en 2007  une inscription à 70€ pour l'année.

* Fiches d'inscription que vous pouvez télécharger :

Bulletin inscription Adultes-Etudiants 2017 2018

Bulletin inscription BABY 2017 2018

Bulletin inscription Confirmes 2017 2018

Bulletin inscription Debutants-Enfants 2017 2018

* Planning des cours :

Planning 2017 2018

* Certificats médicaux :

Le certificat médical standard est le suivant : CACI simple surclassement 2017-18.pdf

La réglementation ayant évolué, je vous invite à vous rendre sur le site de la FFE (lien ci-dessous)

http://www.escrime-ffe.fr/commission-medicale/certificats-medicaux-et-procedure-de-surclassements

 

Fête de Jeunes 2017 : Un bon cru tarbais

Chamboulement des  catégories oblige, la FDJ 2017 à Paris a pris un format bien particulier avec une épreuve individuelle spécifique aux 2002 suivie des épreuves (individuel et par équipes) des M14.

Les 2002 ont été parfaitement à la hauteur avec un Antoine Pogu qui l'emporte devant son compère Oscar Sans (15/14) et une belle 5eme place pour Dorian Debergue. Les filles ne sont pas en reste avec des jolies 6eme et 7eme places pour Maeva Mouret et Andréa Tournefier .

Le lendemain, place au M14.

En individuel, les garçons ont du mal à bien se situer aprés les poules. Du coup le tableau est compliqué. Un grand bravo quand même à Tim Baudet, Diego Druilhet, Axel Pogu et Alexys Van de Vondèle car vous avez fait preuve de courage et de ténacité. Votre satisfaction doit être la formidable experience acquise lors de ce week-end.
Chez les filles les poules sont parfaitement réussie mais pour elles l'aventure se termine en quart de finale. Elsa Lahon-Laborde 5eme (et déçue) et Roxane Chabrol 6eme (et satisfaite) restent au pied du podium.

 

Dans les par équipes Tim et Axel en compagnie de Théo Lahille (Baziege) et Noah Hebra (Stade Toulousain) représentent Midi-Pyrenées. Bon début de compétition puis quart de finale perdu contre Aquitaine, les futurs vainqueurs N1. Au final une troisieme place N2 trés encourageante pour cette jeune équipe.

Chez les Filles Elsa et Roxane représentaient la Ligue en compagnie d'Emma Perron (Baziege) et Ana Laherrere (Stade Toulousain). Un parcours sans faute jusqu'en demi-finale et là un match piege contre Dauphiné-Savoie … dont elles sortiront vainqueurs, au mental. Place alors à la grande finale. Plus trop de mental, plus trop de jambes, un peu trop spectatrices dira un coach et au final défaite 45/31 face à l'armada de Créteil.

Tout ce petit monde pourra, l'année prochaine, tenter de faire mieux, dans une catégorie qui rassemblera les mêmes tireurs.