Championnats de France minimes de sabre : les tarbais Anna Laporte et Rémi Cadène vainqueurs.

DSC01411L’ATE semblait bien armée pour revenir des championnats de France de sabre minimes de Vichy avec quelques lauriers.

Depuis plusieurs années, Rémi Cadène, Dorian Debergue, Luc Debordes, Antoine Pogu et Oscar Sans sont habitués à se disputer les places sur le podium et les titres. Mais dans un championnat de France, face à l’élite des moins de 15 ans, on savait que les choses ne seraient pas aisées.

Luc Deborde et Oscar Sans quittaient l’épreuve dans les 2 premiers tours du tableau d’élimination directe, tandis que le 2ème tour voyait se dérouler un duel fratricide entre Antoine Pogu et Dorian Debergue, le premier s’imposant sur le score de 15/11.

De son côté Rémi Cadène dominait le bordelais Noah Lavigne (15/7) et rejoignait Antoine dans les 1/8 de finales.

Des 1/8 de finales fatals à Pogu, éliminé par la plus petite des marges (15/14) par le Nordiste Jules Charles.

Dès lors, tous les espoirs de titre reposaient sur les épaules de Rémi Cadène, vainqueur de Corentin Poulain de Gémenos.

20160604_195649Rémi, nullement impressionné par le cérémonial entourant ces ½ finales (toutes les armes, fleuret, épée et sabre disputaient leurs finales dans la grande salle) imposait son jeu fait d’attaques sur les initiatives de son adversaire et de superbes parades-ripostes pour écarter le redoutable Palois Duncan Glenadel (15/13) et s’offrir une finale face à Jules Géraud. Ce dernier pratique un excellent sabre, mais il ne put contrer le jeu de Rémi, d’une redoutable efficacité. Le Tarbais emportait la médaille d’or sur le score sans appel de 15/7.

Chez les filles, les coachs tarbais Eric Maumus et Pierre Mione plaçaient de grands espoirs en Anna Laporte. La jeune sabreuse de l’ATE, auteur d’un excellent début de saison qui l’amena en équipe de France lors des Championnats d’Europe cadets où elle remporta une superbe médaille d’argent par équipe, avait à cœur de gagner ces championnats de France dans sa catégorie. Après des poules de qualification où elle remporta tous ses matchs, Anna écartait sans problème ses 3 premières adversaires (15/4, 15/3 et 15/5) pour retrouver en ¼ de finale la sabreuse qu’elle redoutait certainement le plus, la Parisienne Annah Couderc.

Le match fut superbe de l’avis de tous les spécialistes présents entre 2 futures grandes du sabre français. Toutefois, il fallait un vainqueur et, certainement, une plus grande maturité permit à la Tarbaise de s’imposer en fin de match 15/11.

20160604_195001Une victoire sur l’Orléanaise Faustine Clapier en ½ (15/11) et sur Luna Pelet (15/10) en finale et Anna pouvait monter sur la plus haute marche du podium de ces Championnats de France.

Dans le camp tarbais, si la jeune Elsa Lahon-Laborde (encore benjamine) devait quitter l’épreuve dès le 1er tour, Maylis Anclades et Maeva Mouret remportaient leurs 2 premières rencontres avant de s’incliner en 1/16 de finale.

De son côté, Andréa Tournefier passait un tour de plus, accédant au 1/8 de finale. Mais elle ne pouvait rien contre la Grenobloise Sarah Féraud et prenait finalement une excellente 9éme place dans l’épreuve.

Le championnat  par équipes du lendemain allait mettre à rude épreuve les nerfs du staff tarbais et des supporteurs des jeunes de l’ATE présents à Vichy.

On retrouvait Anna Laporte, Andréa Tournefier, Maylis Anclades et Maeva Mouret dans les rangs d’une équipe Midi-Pyrénées intégralement tarbaise. Après avoir vaincu l’équipe Dauphiné-Savoie en 1/8 de finale (45/24) et celle de Lorraine en ¼ de finale (45/37), les tarbaises étaient opposées en ½ finale à une bonne équipe du Nord-Pas de Calais. A l’issue des 7 premiers assauts, les bigourdanes possédaient une confortable avance. Malheureusement, les deux dernières rencontres virent les nordistes revenir et coiffer sur le poteau l’équipe de l’ATE. Les jeunes protégées de Pierre Mione et Eric Maumus devaient « se contenter » d’une médaille de bronze en soi tout à fait honorable mais teintée d’une énorme déception.

Chez les garçons, les tarbais Rémi Cadène, Antoine Pogu, Oscar Sans et Dorian Debergue qui composaient l’équipe de Midi-Pyrénées savaient que le danger viendrait d’une excellente équipe d’Aquitaine, à forte coloration paloise.

C’est en finale que les deux voisins se retrouvèrent. Auparavant, les sabreurs de l’ATE avaient vaincu l’Auvergne (45/23), la Bretagne (45/32) et la Provence (45/36).

Face aux aquitains, comme les filles auparavant, les sabreurs tarbais prirent largement le dessus arrivant au début du dernier assaut avec 10 points d’avance (40/30). On sait bien que rien n’est jamais fait en sport, notamment en escrime, mais ils étaient certainement peu nombreux ceux qui voyaient encore les sabreurs aquitains s’imposer.

Cette ultime rencontre vira rapidement au cauchemar pour les tarbais qui virent leur avance fondre inexorablement. Et quelques instants plus tard, ce fut l’équipe d’Aquitaine qui monta sur la plus haute marche du podium après avoir remporté le match 45/43.

Encore une grosse déception pour les bigourdans qui remportent la médaille d’argent.

Avec les 2 titres de Champions de France individuels et 2 médailles par équipe, l’ATE réalise toutefois une performance exceptionnelle  qui montre encore une fois la qualité du travail réalisé à la Maison de l’Escrime de Tarbes par les dirigeants de l’ATE et bien-sûr, les maître Maumus et Mione.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.