Les sabreurs japonais en stage à la Maison de l’Escrime de Tarbes.

Hiroshi Hashimoto arborait fièrement le béret tarbais en sortant pour la dernière fois de la Maison de l’Escrime de Tarbes ce vendredi soir. Ce qui n’était certainement pour lui voici quelques jours que le symbole d’une certaine idée qu’on se fait des Français, devenait l’emblème d’une grande école de sabre et un souvenir précieux de son séjour en Bigorre.

Hiroshi Hashimoto a emmené ses jeunes sabreurs minimes en stage au Pôle France de Tarbes et donc à l’Amicale Tarbaise d’Escrime. Des jeunes qui malgré leur âge ont certainement déjà les idées tournées vers les Jeux Olympiques qui se dérouleront à Tokyo en 2020.Equipe japonaise

Lors de leur arrivée le dimanche, accueilli par Pierre Mione, l’un des entraîneurs de l’ATE et l’entraîneur des équipes de France masculines de sabre cadet et junior, les trois jeunes garçons et leur coach ne cachèrent pas leur admiration pour l’école tarbaise face aux grandes photos de Gaël et Damien Touya, de Nicolas Lopez, les champions olympiques tarbais et d’Anne-Lise Touya, championne du Monde, qui apprirent toutes les bases de l’escrime sous la direction des maîtres tarbais.Entraîneur japonais

Et dès le lundi, ils commencèrent un entraînement quotidien, encadrés par Pierre Mione et Eric Maumus, l’autre entraîneur tarbais. Un entraînement qu’il partagèrent avec les frères Colleau, Pierre et Charles et Jean-Philippe Patrice, trois tarbais qui seront dans 2 semaines aux championnats du Monde Juniors de Tachkent en Ouzbékistan (du 1 au 9 avril).

Ils y croisèrent aussi le fer avec Hugo Soler, récent médaillé de bronze aux championnats d’Europe de Maribor qui sera le seul sabreur français à disputer les championnats du Monde de Tachkent en cadets. L’occasion, peut-être, de retrouvailles avec les jeunes Nippons.

L’occasion aussi pour ces jeunes japonais de rencontrer les minimes tarbais qu’il retrouveront certainement lors des championnats à venir, notamment Florian Schikele, récent finaliste des 12ème Jeux Méditerranéens en Espagne.

Ils eurent aussi l’occasion de rencontrer Harold Hirt (le fils du président) qui les arbitrera sûrement lors des grandes épreuves internationales, lui qui vient d’obtenir à Maribor, son diplôme d’arbitre international au sabre. Un succès dont on est fier à l’ATE où l’on sait pertinemment que sans arbitres, le sport de compétition ne pourrait exister.

L’équipe japonaise s’est donc envolée vers le pays du Soleil Levant, enchantée de son séjour et des progrès effectués,  non sans annoncer aux responsables de l’ATE sa présence en Bigorre à l’automne prochain, à l’occasion du traditionnel tournoi du Sabre d’Or.

Place donc pour les sabreurs tarbais aux Championnats du Monde de Tachkent, avant d’entamer la période des Championnats de France où ils défendront les nombreux titres nationaux remportés la saison dernière. Mais, nous aurons l’occasion de reparler de tout ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.