Les sabreurs juniors tarbais attaquent fort.

Premier tournoi du circuit national junior le week-end dernier à Gisors, et première performance remarquable des sabreurs tarbais.

Dans le sabre homme, en présence de tous les meilleurs français, la finale opposa deux sociétaires de l’ATE, Maxence Lambert l’emportant 15/11 face à Charles Colleau. Pour arriver à cette finale, ils avaient dû écarter lors des matchs de ¼ et ½ finales Rémi Sénégas et Naël Canali de Meylan, Hugo Soler de Salon en Provence, tous membres du Pôle France de Tarbes. Deux tarbais en finale, six membres du Pôle de Tarbes parmi les 9 premiers de l’épreuve, on imagine aisément la satisfaction des entraîneurs Eric Maumus et Pierre Mione. Et parions que ce dernier, également entraîneur des équipes de France juniors et cadets, a apprécié l’excellent niveau du tournoi qui lui laisse espérer des équipes nationales compétitives.

Du côté des féminines, les jeunes tarbaises, toutes cadettes 1ère année, ne faisaient pas figure de favorites. On en apprécie d’autant plus la performance de Joséphine Morincome qui fit sérieusement douter la n°1 française, championne de France cadette et junior 2013 et vice championne du Monde par équipe junior, Manon Brunet. Lors d’un superbe 1/8 de finale, Joséphine mena 8/4 à la pause avant de s’incliner 15/13, l’expérience de l’internationale française ayant fait la différence.

Auparavant, Jo avait écarté sa camarade Sarah Allouch par la plus petite des marges, 15/14.

Les 2 jeunes filles terminent 16ème et 17ème de l’épreuve.

Un petit clin d’oeil au fils du président de l’ATE, Harold Hirt, arbitre national, qui eut l’honneur d’arbitrer la finale des féminines, remportée par la parisienne Margaux Rifkiss.

Sur le long chemin du retour (10 heures de route), les responsables tarbais eurent le temps, au soir de cette formidable journée, de regretter les départs de 4 séniors « achetés » par des clubs plus riches que l’ATE. Et les résultats du tournoi séniors de Bordeaux, 1ère épreuve du circuit national, revenaient dans les esprits : 5 anciens bigourdans parmi les 10 premiers.

Difficile pour des éducateurs de voir d’autres clubs récolter les fruits de leur travail. Mais, malgré l’aide importante des pouvoirs locaux et notamment de la Ville de Tarbes, l’ATE, grand club par le talent mais petit par l’argent, ne peut pas lutter sur ce terrain. On regrette qu’une Fédération visiblement peu intéressée par ce problème, ne soit pas capable de protéger ceux qui alimentent ses équipes de France.

Tout ça n’empêchera pas les responsables de l’ATE de prendre toujours autant de plaisir à former les Touya et Lopez du futur, dans cet « esprit tarbais » si particulier, reconnu et apprécié sur toutes les pistes d’Europe.

Et pourquoi pas faire une petite visite à la Maison de l’Escrime, zone Bastillac, pour découvrir l’escrime et rencontrer tous ces champions ? Rappelons le n° de téléphone du club : 05-62-34-15-76.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.