Sabre d’Or 2018 : Des tarbais brillants

Avec près de 230 tireurs sur toute la journée, l'épreuve individuelle du Sabre d'Or a attiré beaucoup de monde avec notamment des délégations espagnoles (Madrid, Barcelonne, Saint-Sébastien) et russes (Moscou) qui sont venues compléter l'élite du sabre national cadets et cadettes.

Chez les garçons, Oscar SANS a été monstrueux d'engagement et de générosité dans son escrime pendant tout le tournoi, écartant son compère Antoine POGU en quart de finale, mais, malheureusement, il échoue en finale sur un Henry GAUDIN solide et intraitable.

 

 

Chez les filles, la magnifique Annah COUDERC a assumé son statut de favorite et n'a laissé aucune chance en finale à sa coéquipière de Maison Alfort Lisa CHEN.

Les tarbaises sont restées un peu en dedans et ont semblé être un peu sous pression pour ce tournoi à domicile.

Le Dimanche avait lieu le par-équipes (Article de LA DEPECHE, Vincent MARCHE)

Il n'y a pas eu d'effusion de joie au moment de la dernière touche tarbaise de cette finale, gagnée par Antoine Pogu. Quart de finaliste malheureux la veille dans le tournoi individuel, le jeune sabreur de l'ATE a offert le titre à son équipe contre l'équipe russe venue tout droit de Moscou. Une issue favorable qui ne faisait plus aucun doute depuis quelques minutes tant le quatuor tarbais a dominé les Russes et avait réussi à prendre plus de dix touches d'avance. S'ils ont repris espoir à plusieurs reprises au cours du duel, les Moscovites n'ont pas réussi à prendre leur revanche sur les Tarbais qui les avaient battus dans leurs locaux il y a quelques semaines (45-34).

«C'est un bon résultat, glisse Antoine Pogu après la rencontre. Il faut continuer et voir si cette équipe peut aller loin.» Cette équipe est composée d'Antoine Pogu, Oscar Sans, Jérémy Custine et Noah Hebra. «J'ai connu de pires week-ends, disait Oscar Sans, finaliste en individuel la veille, après la remise des trophées. On a pu montrer qu'on était une bonne équipe. C'est très bien de montrer qu'on sait gagner en équipe. J'ai un peu plus de mal en individuel», conclut-il avec le sourire.

Si elle reste mesurée, la joie est bien présente chez les jeunes garçons tarbais au moment de recevoir le trophée des mains du maître d'armes René Geuna. Une émotion bien contraire à celle connue par leurs homologues féminines. Le trio tarbais a été battu par la coalition orléano-charentonaise alors que la victoire lui tendait les bras. Mathilde Mouroux, alignée pour jouer la gagne et auteur d'une bonne prestation jusqu'alors, n'a pas tenu le choc devant son adversaire, Toscane Tori, impressionnante sur la fin de match (45-41).

Le parcours se termine sur une médaille d'argent pour les Tarbaises. Après une place de finaliste pour Oscar Sans le samedi et deux finales, c'est encore une belle moisson pour le club cher à René Geuna.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.