Sabre d’Or : le tarbais Florian Schickele vainqueur sur ses terres.

L’emporter sur la piste finale de la Maison de l’Escrime lors du Sabre d’Or, voilà bien un succès dont rêve tout jeune sabreur tarbais.

Fort de ses résultats en ce début de saison (victoire au circuit national de Gémenos, 6ème du circuit européen de Meylan), Florian Schickele pouvait légitimement espérer inscrire son nom au palmarès de l’épreuve tarbaise.

Mais la tâche allait être rude, en présence de 156 concurrents, les meilleurs français, des Russes, des Japonais et une redoutable délégation espagnole, comptant dans ses rangs le vainqueur des tournois de Meylan et de Londres, Gerardo Lillo.

Dès les qualifications du matin, Florian confirmait qu’il pourrait jouer la victoire finale en sortant 1er de ces matches préliminaires. Après 3 rencontres d’élimination directe sans aucun problème (aucun de ses adversaires ne mettra plus de 4 touches) le tarbais retrouvait en ¼ de finale le Palois Pierre Saint-Cricq. Il l’écartait sur le score de 15/11. Une ½ finale remportée sur le Dijonnais Maxence Decoeur (15/8) et l’élève des Maîtres Maumus et Mione se retrouvait sur la piste finale face au favori logique de l’épreuve, l’Espagnol Gerardo Lillo. Dans un match fermé qui valut surtout par son suspense, Schickele sut prendre des risques sur les touches importantes, distançant ainsi le tireur de Madrid pour l’emporter 15 à 10.

florian-schickeleQuelques minutes plus tard, sous les applaudissements chaleureux du public qui garnissait copieusement les tribunes, Florian se vit remettre la coupe du vainqueur par le Maire de Tarbes et surtout le traditionnel sabre d’or des mains de Damien Touya, le champion olympique tarbais.

Satisfaction donc des coachs tarbais, même si on regrettait les éliminations prématurées des autres tireurs de l’ATE en 1/32ème de finale (Luc Debordes, Oscar Sans et Rémi Cadène) et en 1/16ème (Dorian Debergue et Jules Géraud). Des résultats qui ne reflètent pas la valeur de ces garçons et ils sauront le montrer lors des échéances qui les attendent encore.

Côté féminin, les jeunes Bigourdanes manquaient encore d’expérience à ce niveau. La satisfaction est venue d’Elsa Lahon-Laborde qui combattait dans la catégorie d’âge supérieure à la sienne. Très concentrée et sans complexe, la jeune Tarbaise réalisait de bons matches de qualification. Après une victoire au premier tour d’élimination directe, elle s’inclinait en 1/16ème de finale face à l’Orléanaise Apolline Fondeur.

C’est à ce stade aussi qu’Andréa Tournefier quittait le tournoi battue par la Parisienne Annah Couderc. De leur côté les 2 autres sociétaires de l’ATE, Maylis Anclades et Maeva Mouret s’étaient inclinées en 1/32ème de finale de l’épreuve remportée par l’Espagnole Maria Ventura.

Dimanche, tous les escrimeurs français se retrouvaient pour disputer l’épreuve par équipes, comptant pour le classement du championnat de France.

L’équipe féminine s’inclinait face aux parisiennes de Maisons-Alfort, malgré de belles actions qui purent faire douter leurs adversaires. Elles prenaient la 6ème place du classement final.

Pour leur part, les sabreurs de l’équipe 1 garçons (Rémi Cadène, Jules Géraud, Oscar Sans et Florian Schickele) après s’être défaits des sabreurs de Charenton et de Monceau, éliminaient l’équipe 2 de la Section paloise en ½ finale, pour s’offrir une finale face à Gémenos.

Petit à petit, les sabreurs provençaux prirent le dessus sur les Bigourdans. Auteur d’un excellent retour au score lors du dernier relais, Florian Schickele égalisait à 42 partout. Malheureusement, le lauréat de la veille ne put terminer avec la même réussite et les sabreurs au béret laissèrent échapper la victoire 45/42.

Notons que comme tout les ans, tous les participants, au moment de quitter Tarbes, se plaisaient à souligner l’excellente organisation des bénévoles tarbais sous la direction des Maître Pierre Mione et Eric Maumus et du Président Bruno Hirt.

 

Michel Ducos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *