Sabre d’Or : les cadets tarbais présents sur le podium.

Trois bérets (emblème des sabreurs tarbais) sur le podium du tournoi du Sabre d’Or le week-end dernier, voilà une performance que bien des clubs de l’hexagone envient à l’Amicale Tarbaise, les meilleurs jeunes françaises et français étant présents à Tarbes à cette occasion, en compagnie des meilleurs espagnols.

Et si dans le staff tarbais, on est fier de ce résultat, on regrette que le vainqueur ne soit pas du club bigourdan. Même si le Grenoblois Quentin Vervoitte est membre du pôle France de Tarbes, et donc entraîné par Pierre Mione et Eric Maumus ( les entraîneurs tarbais), le public de la Maison de l’Escrime était tout acquis, en cet après-midi de samedi, au local, Hugo Soler. Espoir légitime des bigourdans quand on sait qu’Hugo a remporté tous les tournois auxquels il a participé en France cette saison, et notamment le tournoi du circuit européen de Meylan.

Mais, dans un assaut final très disputé, Quentin sut trouver les ressources pour porter la dernière touche et l’emporter 15 à 14.

En demi finale, Vervoitte avait écarté le Tarbais de l’équipe d’Angleterre Georges Suddars (15/12), tandis qu’Hugo Soler venait à bout du cadet 1ère année Maxime Pianfetti (15/10), auteur d’une très prometteuse performance. Tous les deux terminent donc 3ème de l’épreuve.

Trois tarbais sur le podium, voilà qui laissait augurer d’une bonne journée de dimanche pour l’épreuve par équipes.

 

Treize équipes de clubs français et l’équipe nationale d’Espagne se disputaient l’honneur de remporter le trophée. Et c’est cette équipe ibérique que les bigourdans (Hugo Soler, Georges Suddars, Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory) durent écarter en ½ finale sur le score de 45/28. En finale, c’est face aux représentants d’Orléans que les Tarbais remportèrent leur tournoi, non sans se faire quelques frayeurs (45/44).

Peu avant, sur cette même piste, les filles Sarah Allouch, Marie-Lucille Gans, Joséphine Morincome et Anna Laporte, venaient de livrer un superbe match face aux parisiennes du Racing Club de France. A 44 touches partout, face à Caroline Quéroli qui domine sans partage le sabre cadettes français, Sarah Allouch sut prendre un risque pour infliger à son adversaire une superbe parade riposte qui offrait, pour la première fois, le trophée féminin à l’ATE.

 

La veille, en finale du Sabre d’Or, Sarah avait dû s’incliner face à cette même Quéroli (15/11) dans la finale, revanche de celle du circuit européen de Meylan (remportée par la Parisienne).

 

C’est donc Quéroli chez les dames et Vervoitte chez les hommes qui reçurent le célèbre trophée, le Sabre d’Or, des mains du champion olympique tarbais, Damien Touya.

 

Quand la Maison de l’Escrime se vida en cette fin de week-end, ils étaient nombreux parmi les sabreurs présents et leur entourage, à remercier les parents du club pour leur formidable accueil, tant au niveau des transports, de l’organisation que du buffet et son désormais traditionnel barbecue.

Le Président Bruno Hirt put lui aussi les remercier, comme il souligna l’importance des pouvoirs locaux, la Ville de Tarbes, bien sûr, mais aussi le Département et la Région sans qui une telle organisation n’aurait pas été possible.

 

Désormais, pour les meilleurs cadets et cadettes français (parmi lesquels de nombreux tarbais) commence une saison internationale qui les mènera jusqu’aux championnats d’Europe et du Monde au printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *