Sabre d’Or : les sabreurs tarbais sur leurs pistes.

Rendez-vous important pour l’escrime bigourdane, ce week-end, à la Maison de l’Escrime à Tarbes. L’Amicale Tarbaise d’Escrime organise son traditionnel tournoi du Sabre d’Or.
Toute l’élite du sabre français cadet viendra dans l’espoir de remporter le célèbre trophée. Mais la tâche sera d’autant plus ardue que ces jeunes français retrouveront face à eux des équipes russes et espagnoles. Il faut préciser que les russes restent les maîtres du sabre mondial et leur présence, chaque année, sur les pistes de la Maison de l’Escrime prouve les liens étroits qui unissent l’école de sabre tarbaise et son homologue moscovite, liens empreints d’un grand respect mutuel.
Mais, à quelques semaines des championnats d’Europe qui se disputeront à Jérusalem, les tricolores auront à cœur de montrer qu’ils sont de sérieux candidats au titre. L’équipe de France garçons de Pierre Mione, par ailleurs entraîneur au côté d’Eric Maumus du Pôle France (centre d’entraînement national des espoirs) et de l’ATE, sera présente. Dans ses rangs, on retrouvera les deux récents finalistes du Tournoi du circuit européen de Londres, Jean-Philippe Patrice, membre du Pôle France de Tarbes, et le Tarbais Baptiste Dubarry, évidemment membre du Pôle, lauréat de l’épreuve anglaise.
Il convient de reparler de cette victoire en terre britannique de Baptiste. Acquise en présence d’une forte délégation italienne, et face à des concurrents espagnols, japonais, allemands et anglais  pour ne citer qu’eux, cette victoire place le jeune tarbais en position de favori pour remporter le Sabre d’Or.
Mais rien n’est acquis car il lui faudra écarter de son chemin non seulement tous les meilleurs français, notamment Jean-Philippe Patrice et Hugo Soler, membre du Pôle France de Tarbes et Quentin Vervoitte, ses coéquipiers de l’équipe de France pour Jérusalem mais aussi les russes et les espagnols.
Côté féminin, le plateau sera de la même qualité. Les meilleures françaises face aux russes et aux espagnoles.
L’occasion pour les tarbaises Sarah Allouch et Marie-Lucille Gans de montrer qu’elles aussi auraient mérité de fouler les pistes de Jérusalem. Malheureusement, terminant respectivement 34ème et 18ème du tournoi de Londres, elles ne pourront accompagner leurs camarades tarbais aux championnats d’Europe.
Une belle épreuve donc samedi dans l’antre de l’ATE. D’autant plus que tous ces jeunes sabreurs, champions de demain, auront en vue les Championnats de France cadets qui se dérouleront sur ces mêmes pistes en mai prochain.
Rendez-vous, peut-être pour découvrir ce sabre tarbais qui a donné tant de champions à la France (dont les trois champions olympiques Gaël et Damien Touya et Nicolas Lopez), samedi 8 février à la Maison de l’Escrime, zone Bastillac. Début des épreuves à 9h et finales à partir de 16h.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.