Sabre d’Or : le tarbais Florian Schickele vainqueur sur ses terres.

L’emporter sur la piste finale de la Maison de l’Escrime lors du Sabre d’Or, voilà bien un succès dont rêve tout jeune sabreur tarbais.

Fort de ses résultats en ce début de saison (victoire au circuit national de Gémenos, 6ème du circuit européen de Meylan), Florian Schickele pouvait légitimement espérer inscrire son nom au palmarès de l’épreuve tarbaise.

Mais la tâche allait être rude, en présence de 156 concurrents, les meilleurs français, des Russes, des Japonais et une redoutable délégation espagnole, comptant dans ses rangs le vainqueur des tournois de Meylan et de Londres, Gerardo Lillo.

Dès les qualifications du matin, Florian confirmait qu’il pourrait jouer la victoire finale en sortant 1er de ces matches préliminaires. Après 3 rencontres d’élimination directe sans aucun problème (aucun de ses adversaires ne mettra plus de 4 touches) le tarbais retrouvait en ¼ de finale le Palois Pierre Saint-Cricq. Il l’écartait sur le score de 15/11. Une ½ finale remportée sur le Dijonnais Maxence Decoeur (15/8) et l’élève des Maîtres Maumus et Mione se retrouvait sur la piste finale face au favori logique de l’épreuve, l’Espagnol Gerardo Lillo. Dans un match fermé qui valut surtout par son suspense, Schickele sut prendre des risques sur les touches importantes, distançant ainsi le tireur de Madrid pour l’emporter 15 à 10.

florian-schickeleQuelques minutes plus tard, sous les applaudissements chaleureux du public qui garnissait copieusement les tribunes, Florian se vit remettre la coupe du vainqueur par le Maire de Tarbes et surtout le traditionnel sabre d’or des mains de Damien Touya, le champion olympique tarbais.

Satisfaction donc des coachs tarbais, même si on regrettait les éliminations prématurées des autres tireurs de l’ATE en 1/32ème de finale (Luc Debordes, Oscar Sans et Rémi Cadène) et en 1/16ème (Dorian Debergue et Jules Géraud). Des résultats qui ne reflètent pas la valeur de ces garçons et ils sauront le montrer lors des échéances qui les attendent encore.

Côté féminin, les jeunes Bigourdanes manquaient encore d’expérience à ce niveau. La satisfaction est venue d’Elsa Lahon-Laborde qui combattait dans la catégorie d’âge supérieure à la sienne. Très concentrée et sans complexe, la jeune Tarbaise réalisait de bons matches de qualification. Après une victoire au premier tour d’élimination directe, elle s’inclinait en 1/16ème de finale face à l’Orléanaise Apolline Fondeur.

C’est à ce stade aussi qu’Andréa Tournefier quittait le tournoi battue par la Parisienne Annah Couderc. De leur côté les 2 autres sociétaires de l’ATE, Maylis Anclades et Maeva Mouret s’étaient inclinées en 1/32ème de finale de l’épreuve remportée par l’Espagnole Maria Ventura.

Dimanche, tous les escrimeurs français se retrouvaient pour disputer l’épreuve par équipes, comptant pour le classement du championnat de France.

L’équipe féminine s’inclinait face aux parisiennes de Maisons-Alfort, malgré de belles actions qui purent faire douter leurs adversaires. Elles prenaient la 6ème place du classement final.

Pour leur part, les sabreurs de l’équipe 1 garçons (Rémi Cadène, Jules Géraud, Oscar Sans et Florian Schickele) après s’être défaits des sabreurs de Charenton et de Monceau, éliminaient l’équipe 2 de la Section paloise en ½ finale, pour s’offrir une finale face à Gémenos.

Petit à petit, les sabreurs provençaux prirent le dessus sur les Bigourdans. Auteur d’un excellent retour au score lors du dernier relais, Florian Schickele égalisait à 42 partout. Malheureusement, le lauréat de la veille ne put terminer avec la même réussite et les sabreurs au béret laissèrent échapper la victoire 45/42.

Notons que comme tout les ans, tous les participants, au moment de quitter Tarbes, se plaisaient à souligner l’excellente organisation des bénévoles tarbais sous la direction des Maître Pierre Mione et Eric Maumus et du Président Bruno Hirt.

 

Michel Ducos

Sabre d’Or 2016 : c’est parti !!!

Bonjour et bienvenue sur le site de l'Amicale Tarbaise d'Escrime.

Nous vous souhaitons un bon séjour au pied de nos Pyrénées et un excellent tournoi !

Vous pourrez suivre sur cette page  les épreuves du week-end en suivant les liens ci-dessous.

sabre-dor-cn-sdm17-sabre-feminin-m17

sabre-dor-cn-shm17-sabre-masculin-m17

 

Par-equipes-garcons-poules

Par-equipes-garcons-tableau-de-32

Par-equipes-garcons-tableau-de-16

Par-equipes-garcons-tableau-de-8

Par-equipes-garcons-tableau-final

Par-equipes-garcons-classement-final

 

Par-equipes-filles-poules

Par-equipes-filles-tableau-de-16

Par-equipes-filles-tableau-de-8

Par-equipes-filles-tableau-final

Par-equipes-filles-classement-final

 

Les photos de la 1ere journée …

img_0171 img_0169 img_0162 img_0161 img_0158 img_0155 img_0154 img_0151 img_0148 img_0145 img_0144 img_0135 img_0134 img_0126 img_0125 img_0120 img_0118 img_0117 img_0116 img_0115 img_0113 img_0112 img_0109 img_0108 img_0106 img_0103 img_0101

… et de la 2eme !!gallery

img_0175 img_0179  img_0182 img_0204 img_0205 img_0208 img_0212 img_0214 img_0216 img_0220cam01995

gallery

Un grand merci à tous pour ce formidable week-end !!!

Circuit européen de sabre de Meylan : les tarbais bien placés.

L’Eurosabre de Meylan, pour les sabreurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime de la catégorie moins de 17 ans, c’est un tournoi bien particulier. Face à des adversaires de haut-niveau, venus de toute l’Europe, les élèves des maîtres Maumus et Mione ont toujours su briller comme en témoignent la 2ème place de Jean-Philippe Patrice en 2013 et les victoires d’Hugo Soler en 2014 et de Maxime Pianfetti l’an passé.

meylan-2016C’est une équipe jeune que coachaient  les entraîneurs tarbais, aidés dans cette tâche par le récent vainqueur du tournoi de Dijon, international moins de 20 ans, Baptiste Dubarry. Une aide précieuse lors des éliminations directes quand plusieurs bigourdans disputent en même temps des matches décisifs.

Eliminations pas tout à fait directe d’ailleurs, puisque le tournoi de Meylan renouait avec une formule que les anciens connaissent bien : le repêchage. Ainsi, il faudrait perdre 2 matches dans la journée (avant les ¼ de finale) pour quitter l’épreuve, le couperet ne tombant plus dès la première défaite.

Nul besoin de 2ème chance pour les tarbais Oscar Sans et Florian Schikele.

Oscar, vainqueur du Bulgare Nankinski en 1/16 de finale, du redoutable Français, sorti 3ème des phases de qualification, Aimé Hustache en 1/8 de finale et du Suisse Stéfan Friedheim, se retrouvait en ¼ de finale de l’épreuve en compagnie de Florian qui avait écarté notamment l’Espagnol Santamaria en 1/8 de finale.

Le chemin jusqu’à ces quarts allait être plus long pour leur camarade de l’ATE Rémi Cadène. Après une victoire sur l’Anglais Halliwell, Rémi devait s’incliner face au Suisse Friedheim. Le voilà condamné à disputer des matches supplémentaires pour rejoindre Oscar et Florian. Vainqueur successivement  des Français Boureau, Piccioli et Diridollou, il finissait par gagner sa place en ¼ de finale, face à Oscar Sans.

Les escrimeurs qui ont pratiqué cette formule avec repêchage savent tous combien il faut se méfier de ces concurrents issus des matches supplémentaires quand on est arrivé directement dans le tableau final. Souvent plus dans le rythme d’un match couperet, il n’est pas rare de les voir remporter l’épreuve.

 L’Allemand Haag, issu des repêchages saura le rappeler à Schikele en le battant 15/14 en ¼ de finale tandis que Rémi Cadène éliminera Oscar Sans au même stade 15/13. Une victoire sur Haag en ½ finale (15/14) et Rémi se retrouvait en finale face à l’Espagnol Gerardo Lillo. 

Impressionnant  toute la journée, Lillo se montrera intraitable dans ce match où Rémi ne saura jamais l’inquiéter, malgré une bonne prestation, s’inclinant  finalement 15/8.

Rémi Cadène 2ème, Florian Schikele 6ème, Oscar Sans 7ème : trois tarbais dans les 8 premiers de ce circuit européen. Pierre Mione et Eric Maumus se montraient légitimement  satisfaits. Ce résultat augure bien de la suite de la saison, et d’une performance en terre Tarbaise, les 5 et 6 novembre prochain, pour le tournoi international du Sabre d’Or.

meylan-bis

Michel Ducos

Début de saison prometteur des sabreurs tarbais.

L’été qui s’en va, du côté de la salle d’arme de l’ATE, est synonyme de retour sur les routes de France et d’Europe pour disputer les nombreuses compétitions qui mèneront les élèves d’Eric Maumus et de Pierre Mione, les 2 entraîneurs tarbais, jusqu’aux Championnats de France au printemps prochain. Des Championnats de France durant lesquels les sabreurs au béret défendront dans toutes les catégories, sauf chez les séniors, le titre qu’ils détiennent.

C’est dans la douceur provençale de Gémenos, dans la banlieue de Marseille, que les séniors bigourdans ouvraient le bal en cette fin septembre. On retrouvait Charles Colleau, auteur la saison passée d’un doublé exceptionnel (Champion d’Europe et Champion du Monde junior). Après les 1er tours de tableau victorieux, Baptiste Dubarry s’inclinait face au Parisien Tom Seitz en 1/8 de finale, au même stade que Jean-Philippe Patrice, le Champion de France Junior.

On retrouvait en ½ finale 3 tarbais sur 4 tireurs. Seul le normand Laurence venait contester l’hégémonie bigourdane. Il éliminait d’ailleurs Maxence Lambert (15/14) pour accéder à la finale.

aug_0016De son côté, Hugo Soler, auteur d’une performance au tour précédent en éliminant le Dijonnais Rousset, l’un des piliers de l’Equipe de France, Champion de France en titre, s’inclinait de justesse en ½ finale face à Charles Colleau (15/14). Charles dominait Tristan Laurence en finale (15/11) pour s’adjuger la 1ère épreuve de la saison.

Le lendemain c’était au tour des moins de 17 ans de s’affronter. Là encore, les sociétaires de l’ATE l’emportaient grâce à Florian Schikele, impressionnant durant toute la journée, tandis que Luc Debordes prenait la 13ème place.

Début octobre, un déplacement en Bourgogne attendait les juniors tarbais. Sur les pistes de Dijon, de retour dans leur catégorie, ils ne laissèrent aucune chance à leurs adversaires, réalisant le triplé.

Si Hugo Soler devait se contenter de la 14ème place, battu en 1/8 de finale par Roesner (Varces),  un premier match fratricide opposait Adrien Guyader au champion de France Cadets Maxime Pianfetti. Adrien l’emportait, éliminant son camarade 15/13 au stade des ¼ de finale. Il devait s’incliner en ½ finale face à son coéquipier tarbais Jean-Philippe Patrice (15/13), Jean-Philippe devant à son tour s’avouer vaincu, en finale, devant un autre sabreur de l’ATE, Baptiste Dubarry qui remportait ainsi ce premier circuit junior après une journée ponctuée d’assauts d’excellente qualité aux dires de ses entraîneurs. Ainsi les élèves d’Eric Maumus et Pierre Mione occupaient les 3 marches du podium de ce premier circuit national juniors.

Entre temps, Pierre Mione avait repris sa casquette d’entraîneur de l’équipe de France moins de 20 ans pour se rendre en Bulgarie. C’était le premier tournoi de Coupe du Monde de la saison.

Une sélection française dans laquelle on retrouvait 5 bigourdans. Si Jean-Philippe Patrice, Adrien Guyader et Maxime Pianfetti quittaient l’épreuve dans les 1er tours, Baptiste Dubarry accédait aux 1/16 de finale. Là, l’Italien Léonardo Dreossi le battait par le plus petit des écarts, 15/14.

Ne restait qu’Hugo Soler qui  allait être éliminé en 1/8 de finale par le Russe Lokhanov, prenant la 16ème place du tournoi remporté par l’Américain Benjamin Natanzon.

La satisfaction viendrait de la rencontre par équipe. La sélection française était composée de 3 tarbais : Hugo Soler, Baptiste Dubarry et Jean-Philippe Patrice, le 4ème équipier étant le Grenoblois Quentin Vervoitte, membre du pôle France de Tarbes.

Après des victoires sur le Bélarusse (45/37) et sur la Bulgarie (45/41), les sabreurs de Pierre Mione retrouvaient en ½ finale l’équipe de Russie. Ils remportaient cette revanche des championnats du Monde d’il y a 2 ans (les Russes avaient éliminé les tricolores) sur le score de 45/41. Malheureusement, en finale, de redoutables Italiens privaient notre sélection de la victoire sur le score de 45 à 31.

Voilà la saison bien lancée. Elle continuera pour les moins de 17 ans par 2 épreuves primordiales en vue de la sélection pour les Championnats d’Europe : l’Eurosabre de Meylan et le traditionnel tournoi international du Sabre d’Or à Tarbes les 5 et 6 novembre.

Les juniors tarbais en grande forme à Dijon

Pour le premier tournoi Elite des M20, les sabreurs tarbais ont frappé un grand coup …

Victoire de  Baptiste DUBARRY devant son pôte de l'INSEP Jean-Philippe PATRICE et troisieme place pour Adrien GUYADER …. difficile de faire mieux !

09-10-16_0173

Si on rajoute la 7eme place de Maxime PIANFETTI (novice en M20) et la 14eme de Hugo SOLER cela souligne un peu plus la densité tarbaise dans cette catégorie.

Chez les filles la seule représentante, Sarah ANCLADES, termine à la 19eme place.

CN Elite M20 Sabre Dames

CN Elite M20 Sabre Hommes

GEMENOS : Les tarbais partent du bon pied !!

Ce week-end avait lieu le premier circuit national de la saison à Géménos (senior et M17).


Chez les seniors, victoire de Charles Colleau face à Tristan Laurence du club de Gisors, en finale.
Ses camarades de club Maxence Lambert et Hugo Soler complètent le podium !

podium-senior-homme podium-m17-garcon
En M17, Florian Schickelé l'emporte face au Roubaisien Quentin Gaillot. Jules Géraud finit à une belle 5ème place.

classement-m17-dame

classement-m17-homme

classement-senior-dame

classement-senior-homme

 

Le week-end prochain, les M20 se rendront à Plovdiv (Bulgarie) pour la première Coupe du Monde de la saison.

 

 

 

 

 

 

 

Challenge de France benjamin :

  Qu'il fut long le chemin qui mène à Charenton !!

Aprés bien des péripéties, c'est avec soulagement que la délégation tarbaise, forte de 14 tireurs pour presque autant d'accompagnants, a rejoint  l'hotel. IMG_4176

Le samedi c'était l'individuel. Ce fut long, trés long … pour donner une idée, les garçons convoqués à 8h30 ont terminé leur tournoi à 20h30.

Elsa 3eme Chez les filles, Elsa termine à une belle 3eme place, rassurante aprés une periode de doute suite à une blessure. Elina et Lucie, pour un premier tournoi national ont montré leur courage et n'ont pas démérité.

DSC01412      Chez les garçons, Tim (benjamin 1ere année) prend une 11eme place  trés encourageante. Diego, Lucas et Axel (encore pupille) montrèrent toute leur détermination même s'ils n'en furent pas récompensés . Baptiste, Alexis, Ian, Guillaume, Marco, Niels et Thomas ont parfait leur apprentissage et le plaisir de participer à un tel rendez-vous a vite estompé la déception du résultat.

Le lendemain, place au par équipes. Les filles commençaient par un premier tour victorieux mais, Elsa s'étant blessée en fin de match, elles etaient obligées d'abandonner.

Trophée N2 CharentonLes garçons de l'équipe 1 ont conclu leur WE par le titre  en N2 … les sourires affichés étaient plutôt rassurants !!

Pour les équipes 2 et 3 ce fut l'occasion de bien s'amuser, de créer du lien et de ressentir ce petit frisson propre aux joutes par équipes …

Un grand MERCI à Eric, Pierre et Simon qui ont géré groupe et individualités avec constance et efficacité. Certain que tout le monde se sera enrichi durant ce dernier WE de compétition de la saison !!

Plus de photos à suivre trés bientôt …

 

DSC01420

IMG_4182DSC01421DSC0141420160611_203843Elsa demi-finaleDSC01418IMG_4173IMG_4172IMG_4174

Les sabreurs de l’ATE dominent les championnats de France Juniors.

Avant d’attaquer cette finale des championnats de France juniors par équipes, les coachs tarbais Eric Maumus et Pierre Mione savaient que le combat allait être rude. Le club de Meylan qui alignait son équipe face aux tarbais est une des grandes écoles de sabre de l’hexagone et comptait notamment dans ses rangs 2 membres du Pôle France de Tarbes, Quentin Vervoitte et Naël Canali.

Equipe Tarbes JuniorsL’équipe bigourdane pour sa part n’était autre que l’équipe de France qui venait de disputer les Championnats du Monde de Bourges : Jean-Philippe Patrice, Baptiste Dubarry, Hugo Soler et bien-sûr, le Champion du Monde et d’Europe de la catégorie Charles Colleau.

En ¼ de finale, les Tarbais avaient écarté une excellente équipe de Tarbes 2 (Adrien Guyader,  Maxime Pianfetti, Florian Schikele et Georges Suddars) 45/31 avant d’éliminer les Palois en ½ finale sur le score de 45/24.

DSCF1257Effectivement, cette finale fut équilibrée et à l’abord des 3 derniers matchs, les alpins étaient encore en mesure de remporter le titre. Mais dans les 2 dernières oppositions, Patrice puis Colleau ne laissèrent aucune chance à leurs camarades du pôle France. Ainsi les juniors de l’ATE conservaient leur titre national sur le score de 45/37.

Une médaille d’or qui rejoignait, autour du cou de Jean-Philippe Patrice, celle remportée la veille dans l’épreuve individuelle.

En ¼ de finale, Patrice retrouvait Charles Colleau dans ce qui aura été un classique de la saison. Cette confrontation avait tourné à l’avantage de Charles lors des Championnats d’Europe et du Monde. Mené 12/10, Jean-Philippe trouvait les ressources pour renverser la situation et priver son coéquipier d’une 3ème victoire. Il remportait ce match 15/13 et retrouvait en ½ finale un autre de ses coéquipiers de l’équipe de France et de l’équipe de Tarbes, Baptiste Dubarry, qui venait d’éliminer le tireur de Dinard Benjamin Roger (15/10).

DSCF1242Jean-Philippe Patrice écartait son camarade sur le score de 15/10. Puis il remportait le titre en battant en finale le sabreur de Meylan Quentin Vervoitte sur le score de 15/13. De son côté Baptiste Dubarry prenait  la médaille de bronze tandis que Charles Colleau terminait 5ème.

Et au moment de la remise des médailles les entraîneurs tarbais qui ont en charge le Pôle France cadets et juniors notaient avec satisfaction que 6 des 8 premiers de ces championnats sont membres de cette structure.

Après s’être adjugé les 2 titres cadets voici 2 semaines, les garçons de l’ATE remportent donc les 2 titres juniors.

Sarah Allouch, Sarah Anclades, Marie-Lucille Gans et Joséphine Morincome composait l’équipe de Tarbes féminine.

Au vu des résultats de l’épreuve individuelle, le staff de l’ATE pouvait espérer une performance de cette équipe. En effet, dans les poules qualificatives Sarah Anclades avait battu la double championne du Monde de la catégorie, la Parisienne Caroline Quéroli. Gans, de son côté, avait éliminé dans son tableau Océane Cherry-Emmanuel (Gisors) membre de l’équipe de France (15/8) avant de s’incliner face à la Strasbourgeoise Noutcha (15/10) en ¼ de finale. Au même stade, Morincome passait à une touche de l’exploit face à l’Orléanaise Gimalac, membre de l’équipe de France et future lauréate de ces championnats (15/14).

Ainsi, elles étaient 2 dans les 8 meilleures de ces championnats, Joséphine Morincome 6ème et Marie-Lucille Gans 7ème.

DSCF1270Une solide équipe de Thonon était proposée aux tarbaises en ¼ de finale des Championnats par équipes. Les bigourdanes s’imposaient 45/36 et retrouvaient un autre grand nom du sabre français en ½ finale, l’équipe de Gisors. Malgré une bonne fin de rencontre, les tarbaises ne pouvaient rien contre les normandes et s’inclinaient 45/36 prenant la médaille de bronze tandis que Gisors décrochait le titre national.

2 titres et une 3ème place, le week-end s’avérait satisfaisant pour les entraîneurs tarbais Eric Maumus et Pierre Mione. Place maintenant aux minimes qui disputeront leurs titres nationaux à Vichy les 4 et 5 juin.

Nouveau carton plein des sabreurs tarbais aux Championnats de France cadets.

Début, ce week-end, des championnats de France de sabre pour les moins de 20 ans. Et, à l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on ne pensait pas à faire mieux que la saison passée, mais à rééditer le formidable exploit des sabreurs tarbais. Il faut se rappeler que les garçons des maîtres Maumus et Mione, les entraîneurs du club bigourdan, avaient réalisé alors le grand chelem en ramenant tous les titres nationaux individuels et par équipes mis en jeu chez les moins de 20 ans. Avant l’entrée en lice des juniors, et du champion du Monde et d’Europe tarbais Charles Colleau, le week-end prochain, c’était aux cadets de s’affronter sur les bords du Lac Léman, à Thonon-les-Bains.

  Thonon 1Une équipe de l’ATE emmenée par le tout récent international Maxime Pianfetti. Dès les poules de classement du matin, Maxime réalisait un sans faute qui lui permettait de rentrer avec le 2ème indice dans le tableau d’élimination. Moins performants dans ces phases de qualification, les autres bigourdans allaient connaître des premiers tours d’élimination plus problématiques. Luc Deborde, encore minime, et Enzo Chaudron, nouveau venu dans la catégorie étaient éliminés dès leur 1er match. L’autre cadet 1ère année de l’ATE, Florian Schikele, se reprenait bien en abordant les matchs couperets. Enchaînant les victoires, notamment sur le Parisien Léandre Ollivier en ¼ de finale (15/10), Florian s’offrait une place dans le dernier carré. Il y retrouvait 3 membres de l’équipe de France : le tireur de Gémenos Mathieu Belkessam, le palois Eliott Bibi et son camarade Maxime Pianfetti, lui aussi auteur d’un sans faute dans ces éliminations directes. La 1ère demi-finale opposait Florian Schikele à Bibi. Toujours prompt à sanctionner les erreurs de son adversaire, le Tarbais faisait mieux que résister. Mais le Palois, plus expérimenté, finissait par l’emporter 15/13 et rejoignait en finale l’autre sociétaire de l’ATE, Maxime Pianfetti qui venait de dominer Belkessam.

La finale voyait donc s’affronter certainement les 2 meilleurs cadets français. Pianfetti prenait le dessus et s’adjugeait le titre national sur le score de 15/10.

Thonon 5Quelques instants plus tôt, c’est un autre tarbais qui avait remporté le titre national de 2ème division. Encore minime, Rémi Cadène, impressionnant, terminait 1er sans avoir perdu un seul match de la journée.

Thonon 4Côté féminin, Léna Candalot s’inclinait de justesse face à l’internationale Colline Suzanne (15/14) et prenait la 22ème place de la 1ère division. La satisfaction viendra de la jeune Maylis Anclades, en 2ème division, qui ne perdra qu’un seul match dans la journée, malheureusement la finale, sur la Parisienne Clémence Allietta (15/11). C’est donc avec la médaille d’argent que la tireuse de l’ATE a quitté Thonon.

IMG_1214Le lendemain, les coachs tarbais alignaient Maxime Pianfetti, Florian Schikele, Enzo Chaudron et Rémi Cadène dans l’épreuve par équipe. Rapidement, une blessure écartait Schikele, Cadène prenant sa place. Le jeune minime épaulait fort bien ses aînés Pianfetti et Chaudron et l’équipe de l’ATE éliminait successivement le Kremlin Bicêtre (45/37) le PUC (45/21) et Gisors (45/34) pour se retrouver en finale face à la formation de Gémenos. D’abord accrochée dans la première partie du match, les tarbais parvenaient à creuser l’écart (35/24) pour finalement remporter le titre sur le score de 45/39. Ainsi, comme la saison passée, les garçons d’Eric Maumus et Pierre Mione ne laissaient rien aux autres formations et ramenaient en Bigorre les 3 titres masculins mis en jeu.

IMG_1245IMG_1238IMG_1204

Le sabreur tarbais Charles Colleau champion du Monde à Bourges.

Podium Colleau Mondes

Fort de son titre de Champion d’Europe, conquis à Novi Sad voici quelques semaines, le sabreur de l’Amicale Tarbaise d’Escrime, Charles Colleau, était un prétendant légitime au titre mondial disputé en France ce mardi.

Et la route vers ce sacre allait de nouveau passer, comme lors des Championnats d’Europe, par un assaut fratricide contre l’un des autres tarbais de cette sélection, Jean-Philippe Patrice.

C’est au stade des ¼ de finale que les deux garçons s’opposèrent après que Patrice ait éliminé le puissant Coréen Kang (15/13) et Colleau ait écarté le grand Russe Lokhanov (15/9). Sur le bord de la piste, spectateur de cette rencontre, Frédéric Baylac, l’entraîneur de la grande équipe de France à l’INSEP, était venu voir les deux tarbais, sérieux prétendants à une place dans sa sélection. Avec certainement un œil particulier pour Charles Colleau et Baptiste Dubarry (le 3ème tarbais de cette équipe nationale) qu’il avait formés quand il était entraîneur de l’ATE avec Eric Maumus et Pierre Mione.

Début de match difficile pour Colleau, rapidement mené 6/1 par un Patrice déterminé à prendre sa revanche. Puis le match s’équilibra, Charles revenant à 9 partout. Les attaques et les belles parades ripostes se succédaient des deux côtés et les deux protagonistes se retrouvaient à 14/14 pour jouer la victoire sur une touche, exactement comme lors des Championnats d’Europe. Et comme à Novi Sad, Charles remportait la victoire après une dernière attaque en milieu de piste. La suite de la journée montrera qu’encore une fois Jean-Philippe aura été l’adversaire le plus redoutable de Charles.

Ainsi, en début de soirée, Colleau se retrouvait sur la piste podium pour disputer une demi-finale mondiale face au Russe Andrey Gladkov. Prenant rapidement la mesure de son adversaire, alternant attaques sur la préparation et mise en échec des attaques de Gladkov, Charles menait 8/4 à la pause. Le retour du Russe en 2ème période, égalisant à 10 partout ne manquait pas d’inquiéter les supporters du Bigourdan, rapidement rassurés par sa fin de match, où il se détachait irrésistiblement pour l’emporter 15/11.

C’était donc une nouvelle finale de niveau mondial qui s’offrait à Charles Colleau, toujours coaché par Pierre Mione, entraîneur national, mais aussi son maître d’armes à Tarbes avec Eric Maumus.

Et sur la piste éclairée par les projecteurs se dressait un nouveau Russe, Anatoliy Kostenko. Une première manche équilibrée voyait les deux sabreurs se rendre coup pour coup et il fallait une petite erreur en attaque du Tarbais pour que son adversaire atteigne la pause en menant 8/7.

Patient et efficace en attaque, Charles prenait finalement l’avantage 14/13 à une touche du titre suprême. Cette touche il trouva les ressources pour la mettre, apportant au sabre français son 2ème titre mondial en juniors, 21 ans après celui d’un autre tarbais, le champion olympique Damien Touya. Souhaitons à Charles Colleau une carrière semblable à celle de son aîné. Ceux qui ont côtoyé Damien, et qui suivent aujourd’hui Charles y croient fermement tant sont nombreuses les ressemblances entre ces deux-là.

En attendant, Charles retrouvera ses camarades de l’équipe de France dès vendredi pour disputer le titre par équipe, un nouveau challenge pour Pierre Mione et ses sabreurs.