Le Tarbais Charles Colleau champion d’Europe de sabre.

podium Novi Sad ju,iors

Sur les pistes de la Maison de l’Escrime, à Tarbes, des matchs entre Jean-Philippe Patrice et Charles Colleau, c’est un classique.

Mais là, nous étions à Novi Sad, pour les Championnats d’Europe de sabre, dans un match de 1/8 de finale. Malheureusement, les 2 sabreurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime se rencontraient prématurément dans ce tournoi. Une bien mauvaise nouvelle pour leur coach de l’Equipe de France, Pierre Mione, d’autant plus qu’il est aussi leur entraînement à Tarbes avec Eric Maumus.

Une rencontre tendue… L’arbitre ne prenant que peu de décisions sur les touches douteuses, les 2 tireurs prenaient peu de risques. Faisant tomber son adversaire dans le vide à plusieurs reprises pour le toucher ensuite en attaque, Charles réussit à mener 14/11, à 1 touche de la victoire. Mais, Jean-Philippe repartait de plus belle et réussissait à recoller à 14 partout. Tout allait se jouer sur une touche entre les 2 copains. Et cette touche, c’est Charles Colleau qui la mettait s’ouvrant les portes d’un ¼ de finale face à l’Ukrainien Platonov. Jean- Philippe pour sa part prenait la 11ème place de ces championnats.

C’est un Charles Colleau plus audacieux que l’on retrouvait dans ce match. A nouveau conseillé par son maître, Pierre Mione (qui s’était bien sûr abstenu de coacher l’un ou l’autre de ses élèves dans leur match fratricide) le tarbais alternait très bien les actions offensives et défensives, sanctionnant l’Ukrainien sur ses préparations. Ainsi, il menait à la pause 8/4 et maintenant la même tactique en 2ème période, il remportait une large victoire 15/8.

En ½ finale, face au Polonais Godlewski, le jeune Bigourdan dominait encore les débats. Un arbitrage de qualité lui permettait de placer ses attaques sur la préparation de son adversaire et, en fin de match, alternant judicieusement attaque et défense, Charles éliminait le Polonais, encore une fois assez largement, sur le score de 15/7.

Il ne restait qu’une marche à franchir pour conquérir l’or. L’excellent Israélien (ancien Ukrainien) Voronov se tenait sur la piste principale face au Tarbais. Ne laissant aucune initiative à Voronov, le Bigourdan parvenait à la pause en menant 8/2. Une 2ème période de la même veine, et sur une dernière attaque sur la préparation, Charles libérait le staff tricolore et ses amis en Bigorre, tous devant leurs écrans pour l’encourager (merci internet).

Finalement, son seul match indécis aura été contre l’autre tarbais de l’équipe et on peut penser qu’avec un peu de chance ce match Colleau/Patrice aurait pu être la finale de ces championnats.

Les deux garçons seront partenaires ce mercredi pour l’épreuve par équipes avec Nael Canali et Benjamin Roger (respectivement 17ème et 22ème du tournoi individuel) leurs camarades d’entraînement au pôle France de Tarbes.

Les sabreurs tarbais Anna Laporte et Maxime Pianfetti médaillés aux Championnats d’Europe.

Parions que quand elle commença la saison en septembre avec comme objectif le titre national minime, la jeune sabreuse de l’ATE Anna Laporte ne pensait pas se retrouver quelques mois plus tard sur le podium des Championnats d’Europe Cadets au sein de l’équipe de France avec une médaille d’argent autour du cou.

Sur les pistes de Novi Sad en Serbie, après avoir éliminé les Espagnoles, les Turques et surtout les Ukrainiennes en ½ finale, les jeunes françaises avaient gagné le droit de disputer la finale face aux  favorites, les Hongroises qui avaient placé leurs 4 tireuses dans les 5 premières de l’épreuve individuelle. Malgré leur combativité, Anna et ses camarades, emmenées par la Strasbourgeoise Sara-Camille Noutcha, remarquable durant toute la journée, ne purent rivaliser avec les Magyares  et s’inclinèrent sur le score de 45/31.

Anna Laporte retournera donc en Bigorre avec un titre de vice championne d’Europe. Elle ramènera à ses entraîneurs Eric Maumus et Pierre Mione  la 32ème médaille  européenne de l’ATE, mais la 1ère remportée par une minime.

Ces Championnats d’Europe avaient commencé pour Anna Laporte par l’épreuve individuelle 2 jours  plus tôt. Dès les qualifications la Tarbaise prouvait que sa place n’était pas usurpée. Dans sa poule, elle remportait 5 de ses 6 matchs, terminant à la 12ème place de ces qualifs. En 1/8ème de finale, face à l’italienne Della-Vecchia, la bigourdane allait découvrir l’ambiance du haut-niveau. Dans un match tendu, équilibré, la jeune française prenait l’avantage pour mener 13/10 à 2 touches de la victoire. On vit alors le staff italien interrompre le match sous différents prétextes. Anna, légèrement déstabilisée par ce comportement, vit la transalpine revenir à 14 partout. Tout allait donc se jouer sur une touche. La tarbaise, infligeant à son adversaire une superbe attaque, remporta la rencontre s’ouvrant les portes des ¼ de finale. La jeune minime de l’ATE était dans les 8 meilleures sabreuses cadettes du vieux continent.

Face à la grande gauchère hongroise Greta Koos, l’expérience manqua sûrement à Anna. Ne pouvant éviter les parades ripostes de son adversaire, elle ne fut jamais en mesure d’inquiéter la hongroise et s’inclina sur le score de 15/8.

Anna Laporte pouvait quitter la piste fière de sa journée. Encore minime, elle se classait 7ème des Championnats d’Europe cadets.

La jeune sabreuse n’était pas la seule représentante de l’ATE en Serbie. Après un superbe début de saison, avec notamment une victoire dans le circuit européen de Meylan, Maxime Pianfetti faisait tout naturellement partie de l’équipe de France cadets, sous la direction de Pierre Mione, son entraîneur en Bigorre, mais aussi l’entraîneur de l’équipe nationale.

Après des phases éliminatoires moyennes (3 victoires sur 6 matchs), Maxime retrouva sur sa route le redoutable Russe Vladislav Pozdniakov, l’un des favoris pour le titre, qui avait largement battu le Tarbais lors du tournoi international de Moscou, en décembre dernier. Mais visiblement, c’est avec une toute autre approche que Maxime aborda l’assaut. On vit le Russe désarmé face à l’énorme pression que lui imposa le Bigourdan. Touché sur de magnifiques contre ripostes, Pozdniakov dut s’incliner sur le score de 15/13.

En 1/8ème de finale, un autre Russe Tselyshev sut prendre la mesure de Pianfetti dans la 1ère manche. Plus patient que son compatriote au tour précédent, il atteignait la pause sur le score de 8/3 en sa faveur. Malgré une fin d’assaut plus équilibrée, Maxime était éliminé (15/10), prenant la 16ème place de ces championnats d’Europe.

Deux jours plus tard, c’est avec ses camarades de l’Equipe de France que le Tarbais allait chercher à remporter le titre. Après un 1er tour plus compliqué que prévu face à la Grande-Bretagne (victoire 45/44), les garçons de Pierre Mione retrouvaient en ¼ de finale les Espagnols. Un match que les Français remportaient sans problème sur le score de 45/36.

En demi-finale se profilait la redoutable équipe d’Italie, comptant dans ses rangs les 2 premiers de l’épreuve individuelle, Mattéo Néri et Giacomo Mignuzzi. La marche était certainement trop haute et l’Italie se qualifia sur le score de 45/33.

Restait aux français le match pour la médaille de bronze face à la Pologne. Menant durant toute la rencontre, les jeunes tricolores voyaient leurs adversaires recoller dans le dernier match et ne l’emportèrent que 45/43. Mais l’essentiel était là, notamment pour Pianfetti qui rapportait donc une belle médaille de bronze en Bigorre.

Ainsi, les 2 cadets tarbais engagés dans ces Championnats d’Europe revenaient médaillés. Un challenge à relever pour leurs aînés Jean-Philippe Patrice et Charles Colleau qui disputeront cette semaine les Championnats d’Europe Juniors, toujours en Serbie.

Les sabreurs tarbais en force aux Championnats d’Europe.

Sélectionnés EuropeDu côté de l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on attendait avec impatience les sélections des équipes de France cadettes et juniors appelées à disputer les Championnats d’Europe de sabre à Novi Sad en Serbie à la fin du mois de février.

Ces équipes ont souvent, en effet, une forte ossature tarbaise. Celles de 2016 ne feront pas exception. La commission de sélection a choisi pour représenter le France en Serbie, sous la direction de Pierre Mione (entraîneur à l’ATE et de l’équipe France) les Tarbais Charles Colleau et Jean-Philippe Patrice, déjà membres de cette sélection la saison passée, chez les juniors. Notons que les 2 autres élus, Benjamin Roger (Dinard) et Naël Canali (Meylan) sont aussi membres du pôle France de Tarbes où ils s’entraînent sous la direction de Pierre Mione et d’Eric Maumus.

Chez les cadets, après notamment sa victoire de début de saison en circuit européen à Meylan, le Tarbais Maxime Pianfetti fait son entrée dans les rangs de la sélection nationale pour ces championnats d’Europe.

Chez les filles, la sélection se faisait attendre davantage. Ce n’est que dimanche dernier qu’un coup de téléphone de l’entraîneur national apprenait aux entraîneurs tarbais la sélection, pour tout dire attendue, de la jeune sociétaire de l’ATE, Anna Laporte. Encore minime, elle n’avait pu participer au tournoi de Coupe du Monde juniors de Dourdan ce week-end, épreuve au cours de laquelle ses principales rivales, elles cadettes, pouvait encore performer et lui ravir sa place. Il n’en fut rien, et la jeune minime bigourdane, remarquable durant toute la saison en sélection nationale, découvrira en Serbie l’honneur de représenter son pays dans un grand championnat.

A Dourdan, les filles juniors de l’Amicale Tarbaise connurent des fortunes diverses. Seules Joséphine Morincome (7ème de la phase de qualification) et Marie-Lucille Gans accédaient au tableau d’élimination directe. Si Joséphine était battue dès le 1er tour, Marie-Lucille remportait ce 1er match face à l’Américaine Michel (15/12). Après avoir écarté la mexicaine Vanessa Infante (15/13) au tour suivant, elle s’inclinait face à une autre américaine, Maia Chamberlain (15/8), prenant la 32ème place du tournoi. Une bonne performance de Marie-Lucille, championne de France cadette la saison passée.

DSCF1054 Pendant ce temps, à la Maison de l’Escrime de Tarbes, les meilleurs minimes du Sud-Ouest étaient présents pour gagner leur sélection pour les ½ finales des championnats de France qui se dérouleront à Besançon. Chez les filles, on retrouvait Anna Laporte. Tout naturellement, elle remporta l’épreuve, s’imposant en finale face à sa camarade de club Andréa Tournefier, 2 autres sabreuses de l’ATE, Maylis Anclades et Elsa Lahon-Laborde (encore benjamine) prenant la 3ème place ex-aequo. Toutes les 4 sous la bannière de Midi-Pyrénées remportèrent l’épreuve par équipe contre l’Aquitaine.

DSCF1058Chez les garçons, la tâche des tarbais s’annonçait ardue face à une redoutable équipe de Pau comptant notamment dans ses rangs Samuel Jarry qui venait de très bien se comporter avec l’équipe de France cadets, en circuit européen, à Mödling en Autriche. C’est Antoine Pogu qui croisait son chemin en ½ finale. Le jeune minime 1ère année de l’ATE faisait preuve d’une grande maturité dans son sabre et réussissait à éliminer le Palois, s’offrant ainsi une finale face à Oscar Sans, son camarade de l’ATE. Sur sa lancée, Antoine l’emportait et terminait ainsi 1er du tournoi. Un autre tarbais, Dorian Debergue prenait la 3ème place. Tarbais et Palois s’affrontaient pour la finale de la rencontre par équipe, sous les couleurs de Midi-Pyrénées et Aquitaine. Une rencontre d’un haut niveau technique entre deux équipes que l’on retrouvera certainement au sommet du sabre français durant les saisons à venir. Un match très disputé dans lequel les 2 formations dominaient tour à tour. Mais ce furent encore les jeunes bigourdans qui l’emportèrent à la grande satisfaction de René Geuna, créateur de la « méthode tarbaise », présent dans les tribunes. Des qualités techniques certainement appréciées par des spectateurs particuliers, les responsables de l’équipe d’Arabie Saoudite, venue préparer durant 3 semaines avec les coachs tarbais les Jeux Méditerranéens.

Une nouvelle reconnaissance internationale du savoir-faire tarbais, après la venue de l’équipe du Japon en début de saison.

Sabre : les tarbais Sarah Allouch et Hugo Soler médaillés aux Championnats d’Europe.

Depuis le mardi 24 février, et pour 2 semaines, tous les regards des amateurs d’escrime sont tournés vers la ville slovène de Maribor. En effet, les meilleurs cadets et juniors de notre continent s’y retrouvent pour conquérir le titre européen aux différentes armes. Vers la Maison de l’Escrime, lieu d’entraînement de l’Amicale Tarbaise d’Escrime et du Pôle France, ce sont les épreuves de sabre qui seront suivies avec une extrême attention.

Pourtant, le week-end précédent, c’est plus au Nord, à Varsovie qu’un tarbais a réalisé un authentique exploit. Certes, dans ce tournoi de Coupe du Monde Senior où s’affrontent ce qui se fait de mieux sur la planète du sabre, pas de tarbais dans l’équipe de France. Fabien Ballorca et Maxence Lambert n’avaient pu gagner leur place dans la formation tricolore qui remporta l’épreuve face aux Coréens (45/43) après avoir éliminé les Italiens en ½ finale (45/39) et les Allemands en ¼ (45/36). Mais sur le banc, l’entraîneur de cette formation qui travaille depuis un an et demi à l’INSEP avec les meilleurs français est bel et bien un « pur produit » de l’école tarbaise et de René Geuna. D’abord excellent sabreur au sein de l’équipe de Tarbes et de l’équipe de France, Frédéric Baylac fut pendant de nombreuses années l’adjoint de René Geuna  puis le directeur technique du club tarbais. Aujourd’hui en charge de l’équipe nationale, il signe là un résultat exceptionnel. Il suffit pour s’en convaincre de penser que cela faisait 5 ans que la France n’avait pas remporté une épreuve de Coupe du Monde à cette arme. Une victoire qui, nous en sommes sûrs, en appellera d’autres sur ce long et difficile chemin qui emmène les sabreurs tricolores vers les prochains Jeux Olympiques de Rio.

En Slovénie, ils étaient 3 jeunes tarbais à défendre les couleurs de leur pays dans l’épreuve des cadets et à viser le titre européen.

C’est à Sarah Allouch que revenait l’honneur d’ouvrir le bal dès le mardi 24. Après une phase de qualification où elle remportait 5 de ses 6 matchs, la tarbaise écartait une italienne avant de voir se dresser devant elle, en 1/8 de finale, la redoutable russe Olga Nikitina qui allait devenir quelques heures plus tard la nouvelle championne d’Europe. La française vendit chèrement sa peau ne cédant qu’en fin de match devant le jeu plus ambitieux de son adversaire pour finalement s’incliner 15/13 et prendre la 13ème place de l’épreuve.

Sarah retrouva cette adversaire en finale de l’épreuve par équipe, le vendredi suivant, qui voyait les tricolores affronter une excellente équipe de Russie. Les Slaves ne laissèrent guère d’espoir à nos sabreuses, dominées 45/38. Sarah repart de Maribor avec un titre de vice championne d’Europe par équipe bien mérité.Podium Cadettes équipes Maribor

Chez les garçons, entrés en lice le jeudi, le 1er tarbais à quitter l’épreuve fut un …Anglais. Georges Suddars, l’un des piliers de l’équipe de l’ATE cadette, représentait la Grande Bretagne lors de ces championnats. Il dut s’incliner, après un très beau match, face à Quentin Vervoitte (15/14) membre de l’équipe de France et du Pôle France de Tarbes. Une formation tricolore entraînée par Pierre Mione, par ailleurs entraîneur de l’Amicale Tarbaise d’Escrime. Il est à noter que Pierre a succédé à la tête des équipes de sabre garçons jeunes à un certain… Frédéric Baylac.

En 1/8 de finale, Vervoitte rencontrait son camarade d’entraînement, le tarbais Hugo Soler, sorti 3ème des phases de qualification. Hugo s’imposa 15/10 avant d’écarter un Georgien, Shenguelia en ¼ (15/11).

Il se retrouvait sur la piste centrale pour disputer une ½ finale contre le Russe Konstantin Lokhanov. Maîtrisant certainement plus son escrime, Lokhanov battait Hugo 15/12, s’ouvrant les portes de la finale et du titre européen. Hugo remportait pour sa part une belle médaille de bronze.Podium Cadets Maribor

Comme les filles quelques jours plus tôt, c’est face aux Russes que les tricolores disputèrent la finale de l’épreuve par équipe le samedi. Il leur avait fallu pour cela écarter la Pologne (45/38) et la Hongrie (45/43 en ½ finale).

Semblant, comme les féminines, un peu en dessous de leurs adversaires, les protégés de Pierre Mione durent s’avouer vaincus (45/37) laissant aux Russes leur 4ème titre en 4 épreuves de sabre à Maribor pour remporter le titre de vices champions d’Europe.Podium Cadets équipes Maribor

C’est donc avec 3 médailles à ces Championnats d’Europe (2 d’argent et 1 de bronze) que les Tarbais Sarah Allouch et Hugo Soler s’en retournent en France.

Place désormais à partir du dimanche 1er  aux juniors. Toujours dirigée par Pierre Mione, l’équipe tricolore masculine compte dans ses rangs 3 tarbais sur 4 sabreurs, Pierre et Charles Colleau, Jean-Philippe Patrice, accompagnés par le breton Edern Annic, un temps sociétaire du Pôle France de Tarbes. Nul doute qu’ils sauront nous régaler lors des épreuves individuelles (mardi 3) et par équipes (jeudi 5). 

Un lien pour suivre les compétitions en direct : http://mariborfencing.org/index.php/event/streaming

Sabre : les bérets en force aux championnats d’Europe.

équipe-France-Maribor-2015C’est à Maribor en Slovénie que l’élite du sabre moins de 20 ans d’Europe se retrouvera pour se disputer le titre continental, du 25 février au 5 mars 2015.

Il y a bien longtemps que les sabreurs européens sont habitués à croiser des tarbais dans les équipes de France. Cette année, la délégation tricolore emmenée par l’entraîneur national Pierre Mione bien connu dans la Maison de l’Escrime où il entraîne, avec Eric Maumus, les sabreurs de l’Amicale tarbaise  et du pôle France, ne comptera pas moins de 50% de bigourdans !

Si Hugo Soler, dominateur depuis le début de la saison, sera le seul tarbais chez les cadets, ils seront 3 membres de l’ATE sur 4 tireurs dans les rangs des juniors : Jean-Philippe Patrice, le nouveau venu dans la catégorie,  et les frères Colleau, Pierre qui trouve dans cette sélection la juste récompense d’une très bonne saison et Charles qui fait figure, au vue de ses performances, de leader de l’équipe nationale. Il est à noter que le jeune tarbais a fait 2ème du tournoi de coupe du Monde de Phoenix (USA) ce week-end, tournoi auquel il était invité par la fédération d’escrime des Etats-Unis.

On  enregistre avec plaisir, le retour d’une tarbaise dans l’équipe de France cadette. Sarah Allouch, plusieurs fois médaillée dans les tournois internationaux cette année partira elle aussi à la conquête du titre européen. Sa 3ème place voici une dizaine de jours dans le tournoi européen de Mödling (Autriche) lui permet de nourrir de légitimes espoirs en Slovénie.

Sa camarade de club Joséphine Morincome, 7ème de cette épreuve autrichienne, rate de peu la sélection. Elle sera remplaçante dans l’équipe nationale pour Maribor. Elle aurait pu forcer le destin en réalisant une grande performance le week-end dernier dans la catégorie junior lors du tournoi de coupe du Monde de Dourdan.

C’est la troisième demoiselle de Tarbes, Marie-Lucille Gans qui réalisa cette performance en prenant la 29ème place de l’épreuve dont elle termine 5ème française. Elle confirme ainsi un réel regain de forme ces dernières semaines mais trop tardif pour espérer accompagner sa camarade Sarah sur les pistes des Championnats d’Europe.

3ème du tournoi européen de Mödling, Hugo Soler se pose en prétendant sérieux au titre de Champion d’Europe. Eliminé en ½ finale par l’Italien Tricarico (15/12), le tarbais fut le premier supporter de son camarade du pôle France de Tarbes, le grenoblois Quentin Vervoitte en finale de l’épreuve. Quentin vengea brillamment Soler en s’imposant 15/12 face à l’italien, pour remporter une belle victoire au plus haut niveau international qui le place indéniablement parmi les favoris pour le titre européen.

Rendez-vous donc pour tous ces jeunes en Slovénie dans un mois. Et comme sabre rime avec Tarbes dans toutes les langues, ils trouveront face à eux dans l’équipe d’Angleterre cadets un…tarbais. En effet, Georges Suddards, membre indiscutable de l’équipe de Tarbes  sera pour sa part en lice dans ces championnats sous les couleurs de l’Union Jack. Gageons qu’un assaut France Angleterre entre Soler et Suddards serait un moment très particulier pour l’entraîneur Pierre Mione.

A l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on forme d’excellents tireurs, des coachs de haut niveau (bien sûr les actuels coachs tarbais mais aussi Fred Baylac, entraîneur de l’équipe de France senior et Pierre Guichot entraîneur de l’équipe d’Angleterre senior) et des arbitres, car ici encore plus qu’ailleurs, on sait que sans eux le sport de compétition ne pourrait pas exister.

C’est donc avec grand intérêt qu’on suivra la prestation à Maribor de Harold Hirt (le fils du président de l’ATE) apprenti arbitre international qui pourrait faire partie du panel européen dans les saisons futures.

Et puis, à Tarbes, il y a le présent, il y a le passé dont on est fier, et il y a surtout l’avenir. Cet avenir, il était sur les pistes de la Maison de l’Escrime ce week-end lors d’une épreuve interrégionale minime qualificative pour les championnats de France.

Les observateurs, parmi lesquels les champions olympiques tarbais Damien Touya et Nicolas Lopez, toujours présents pour faire profiter la relève de leur précieuse expérience, se plaisaient dimanche soir à souligner l’excellente tenue des assauts, notamment la finale garçons qui vit le tarbais Florian Schikele l’emporter sur son camarade de club Enzo Chaudron et la finale féminine dans laquelle Anna Laporte de l’ATE fit montre d’une maîtrise surprenante à ce niveau pour l’emporter face à la tireuse du Marquisat Lena Candalot.

 

Maxence Lambert : Une si belle saison …

 Tous les spécialistes vous le diront, le sabre, avec ses actions où tout se joue en une fraction de seconde, est une arme qui demande une grande maturité. Savoir garder calme et clairvoyance après souvent 7 ou 8 heures de compétition très physique pour mettre cette dernière touche qui vous offre le titre, demande un long apprentissage quasi-quotidien.

Lambert 4
De ce fait, la sélection de Maxence Lambert, junior de l’ATE, pour les prochains championnats d’Europe de sabre seniors à Strasbourg du 7 au 14 juin et pour les championnats du monde à Kazan cet été prend une dimension exceptionnelle. Eric Maumus, l’un des 2 entraîneurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime nous le confirme, depuis bientôt 20 ans seul Damien Touya (le champion olympique tarbais) avait réussi cette performance en 1995.

C’est bien un exploit que vient de signer Maxence au terme d’une saison qui le vit remporter la médaille de bronze individuelle et le titre par équipe (avec son camarade de club Charles Colleau) dans sa catégorie aux championnats d’Europe de Jérusalem voici quelques semaines. Une saison qui le vit aussi disputer 3 épreuves de coupe du monde avec l’équipe de France seniors et ramener à Tarbes la médaille de bronze des championnats de France par équipe. Si l’on ajoute 2 victoires en circuit national (Dijon et Gisors) et une 2ème place au tournoi de Coupe du Monde de Dourdan, on comprend mieux que le jeune élève des maîtres tarbais Eric Maumus et Pierre Mione ait suscité l’intérêt des sélectionneurs de la grande équipe de France.

Lambert 5C’est en 2007, lors des championnats de France benjamins à Limoge, que le jeune garçon, venu de l’Ile de la Réunion, se fait remarquer en prenant la 2ème place.
En 2008, devenu minime et conscient qu’il lui faut une structure de haut niveau pour poursuivre efficacement son rêve, le jeune Maxence demande à entrer au pôle France de Tarbes. Un grand sacrifice pour cet adolescent de 14 ans, désormais à des milliers de kilomètres de sa famille, qui ne laisse aucun doute sur sa détermination.
Séduit par ce club hors du commun et par cette ambiance si particulière qui règne dans la Maison de l’Escrime de Tarbes, Maxence se licencie en Bigorre et rejoint ses camarades Fabien Ballorca, Pierre et Charles Colleau, Victor Varennes et Arthur Zatko avec qui il remportera 2 titres de champions de France par équipe.

Désormais habité par cet esprit tarbais qui maintient les tireurs bigourdans au plus haut niveau depuis plusieurs décennies, coiffé du béret de l’ATE qu’il mérite bien plus que beaucoup se plaît-on  à souligner dans le staff tarbais, Maxence va donc faire ses premières armes dans un championnat dans la cour des grands, en Alsace, sous la direction de celui qui l’a accueilli et choyé à Tarbes  quand il était minot, Frédéric Baylac, désormais entraîneur de cette grande équipe de France pour qui tous les membres de l’Amicale croiseront les doigts à partir du 10 juin… avec bien sûr une préférence pour l’enfant du pays.

Maxence Lambert : Bienvenue dans l’élite !!

L'Amicale Tarbaise d'Escrime est très fière d'apprendre la sélection en équipe de France sénior de Maxence Lambert (encore junior) pour les championnats d'Europe qui se dérouleront à Strasbourg ainsi que pour les championnats du monde qui eux porteront nos représentants à Kazan en Russie.

Maxence s'est battu sur tous les fronts pour décrocher son billet avec notamment de très belles performances en coupe du monde senior.

Cette réussite c'est aussi le fruit du travail effectué depuis plusieurs années par Eric Maumus et Pierre Mione, les maitres d'armes tarbais sans oublier bien sûr Frédéric Baylac qui aujourd'hui va permettre à Maxence de cotoyer l'excellence.

Petit clin d'oeil de l'histoire … le dernier junior à avoir été sélectionné en équipe de France senior est Damien Touya en 1995 …

Les sabreurs français champions d’Europe en Israël.

   Les assauts ont été suspendus, vers 16 heures, ce mardi, dans la maison de l’Escrime de Tarbes.  L’élite des escrimeurs de la région se retrouvait pour un stage de 3 jours. Et parmi eux, l’élite du sabre régional largement composée de jeunes tarbais… L’équipe de France de sabre Junior rencontrait son homologue russe en finale des Championnats d’Europe à Jérusalem.

Une équipe de France composée d’un parisien (Tom SEITZ) et de 3 membres du pôle France de Tarbes Rémi SENEGAS (Meylan) Charles COLLEAU et Maxence LAMBERT, tous deux licenciés à l’Amicale Tarbaise d’Escrime. 

On comprend ainsi l’intérêt des responsables du stage Eric MAUMUS, entraîneur du pôle et de l’ATE et Damien TOUYA, gloire du club bigourdan, champion olympique de sabre à Athènes, sélectionneur de l’équipe de sabre sénior et désormais CTR de la ligue d’escrime Midi-Pyrénées.

Après avoir écarté du titre les Géorgiens en ¼ de finale, les Italiens en ½ finale, les hommes de Pierre MIONE, l’autre entraîneur du pôle de Tarbes et de l’ATE, mais aussi l’entraîneur national des équipes de moins de 20 ans, retrouvaient en finale les représentants d’une des très grandes nations du sabre, l’équipe russe.
Match à suspense puisque après un bon départ, les Français connaissaient un passage à vide et permettaient aux Russes, menés de 11 touches au milieu du match, de revenir à 1 touche à 2 matches de la fin de la rencontre.
On ne peut qu’applaudir les jeunes Français et notamment le tarbais Maxence LAMBERT à qui revenait l’honneur de disputer l’ultime match, d’avoir su puiser dans leurs ressources pour asséner le « coup de grâce » à leurs valeureux adversaires.
DSC_1427

Ce titre continental vient couronner de superbes championnats de nos jeunes sabreurs en Israël. Au cours des 10 jours de compétitions aux 3 armes (sabre, fleuret et épée), les 8 sabreurs (4 cadets et 4 juniors) du nouvel entraîneur national tarbais Pierre MIONE concouraient dans 4 épreuves.

Chez les cadets, Hugo SOLER, licencié à Salon en Provence, mais qui s’entraîne à Tarbes remporta une belle médaille de bronze, éliminé en ½ finale par le Grec GIAKOUMATOS (15/11). Ses camarades du pôle Tarbes ne purent pas atteindre ce niveau. Jean-Philippe PATRICE (Géménos) chutait en 1/8 de finale face au russe KOSTENKO tandis que le Tarbais Baptiste DUBARRY quittait la compétition en 1/16 de finale battu par le Hongrois Istvan DOBO.
Par équipe, ces mêmes garçons prirent la médaille de bronze, battus en ½ finale par les Russes  sur le score étriqué de 45 à 43, après avoir largement mené la rencontre. Certainement le manque d’expérience mais ils sauront tirer la leçon de cette déconvenue. Il leur fallait se ressaisir pour disputer la petite finale. Ils la remportèrent brillamment face à l’Allemagne sur le score sans appel de 45/34.
DSC_7803

Dimanche dernier, le junior tarbais Maxence LAMBERT avait déjà remporté une médaille de bronze dans l’épreuve individuelle. Il dut s’avouer vaincu en ½ finale face à la bête noire des Français dans cette journée, l’Ukrainien Kostiantin VORONOV (15/12). VORONOV, qui au cours de l’épreuve élimina tour à tour Rémi SENEGAS en 1/16 de finale (15/10) puis Charles COLLEAU en 1/8 de finale (15/13) avant de réserver le sort que l’on sait à LAMBERT. Seul l’Italien CURATOLI, champion d’Europe individuel, réussit à l’arrêter en finale.DSC_0120

Un titre de champion d’Europe, 3 médailles de bronze, aucun sabreur français ne rentre de Jérusalem sans médaille. On ne peut que féliciter chaleureusement Pierre MIONE pour ses débuts à la tête du sabre espoir français. Et, on se doit d’associer à ces louanges son collègue entraîneur à Tarbes Eric MAUMUS, qui, la retransmission internet terminée, se remit au travail sans attendre car la relève prometteuse était là, dans cette salle de la Maison de l’Escrime, avide de ses conseils et de ceux de leur idole Damien TOUYA.DSC_1313