Championnats d’Europe de sabre moins de 20 ans : les Tarbais en force dans les équipes de France.

Les spécialistes de l’escrime française le savent bien : l’Amicale Tarbaise d’Escrime est depuis plusieurs décennies le principal pourvoyeur des équipes nationales de sabre.

Cette année encore les chiffres parlent d’eux-mêmes : 75% de l’équipe de France juniors et 50% de l’équipe cadets qui disputeront les Championnats d’Europe à Plovdiv, en Bulgarie, la semaine prochaine, sont des licenciés du club tarbais.

On rappellera le changement qui a eu lieu dans le staff de ces équipes jeunes : le retour de Frédéric Baylac, qui après 3 ans passés au poste d’entraîneur de l’équipe de France séniors pour préparer les Jeux Olympiques de Rio, retrouve la direction des juniors et cadets, tandis que Pierre Mione quitte les jeunes pour « monter » à l’INSEP et intégrer l’encadrement de ces équipes séniors. Un Tarbais remplace un Tarbais, encore une reconnaissance de l’extraordinaire école de sabre que les Bigourdans ont chez eux.

 

Chez les moins de 20 ans (juniors), si la sélection de Jean-Philippe Patrice, désormais à l’INSEP, et membre à part entière de l’équipe de France sénior, était attendue, l’arrivée de Maxime Pianfetti, nouveau venu dans la catégorie, est une performance. Le Tarbais, élève en classe préparatoire, a su utiliser le peu de temps que lui laissent ses études pour s’entraîner. De bonnes performances dans les épreuves de début de saison et notamment une finale lors du très relevé tournoi de Coupe du Monde de Dormagen (Allemagne) lui ont permis de gagner sa place en équipe nationale.

La troisième place revenant fort logiquement au Palois Elliott Bibi, il n’en restait plus qu’une à se disputer notamment pour les 2 tarbais Baptiste Dubarry et Hugo Soler. C’est lors du tournoi de coupe du Monde de Dourdan que Baptiste prit l’avantage dans la tête des sélectionneurs, complétant ainsi le trio bigourdan pour ces Championnats.

Maintenant, à eux de jouer. La barre a été placée haut l’an dernier, par un tarbais encore une fois : Charles Colleau, rappelons-le, est le détenteur du titre de Champion d’Europe. Il est d’ailleurs aussi Champion du Monde la même année, exploit jamais réalisé par un sabreur français avant lui.

 

Florian Schikele, vainqueur du tournoi de Coupe du Monde de Mödling, vainqueur du sabre d’Or à Tarbes et 2ème des Championnats de Méditerranée et Rémi Cadène, 2ème de l’Eurosabre de Meylan, Champion de France minimes en titre représenteront l’ATE au sein de l’équipe de France mois de 17 ans (cadets) au cours de ces Championnats d’Europe.

 

Tous ces garçons sont bien évidemment membres du Pôle France de Tarbes, et s’entraînent sous la direction de Frédéric Baylac et d’Eric Maumus tous les jours sur les pistes de la Maison de l’Escrime. Et nous n’oublierons pas le travail effectué jusqu’à son départ par Pierre Mione.

Il est d’ailleurs à noter que 2 autres membres de ce Pôle seront en équipe de France en Bulgarie : en moins de 17 ans, le Provençal Sébastien Patrice (de Gémenos) et chez les filles moins de 20 ans, la Parisienne Rachel Pallot.

 

Et puis, comme les Tarbais sont vraiment partout, une mention spéciale pour George Suddars. Ce jeune garçon a appris le sabre sur les pistes tarbaises dès l’âge de 8 ans, a fait partie de toutes les équipes jeunes du club et est membre de l’équipe moins de 20 ans le l’ATE. Etant de nationalité anglaise, le jeune tarbais disputera lui aussi ces Championnats d’Europe mais sous les couleurs britanniques. Peut-être une rencontre face à ses camarades en cas d’un France-Angleterre…

 

Notons les dates des épreuves : 2 et 4 mars pour les moins de 17 ans, 7 et 9 mars pour les moins de 20 ans à Plovdiv, en Bulgarie.

Début de saison prometteur des sabreurs tarbais.

L’été qui s’en va, du côté de la salle d’arme de l’ATE, est synonyme de retour sur les routes de France et d’Europe pour disputer les nombreuses compétitions qui mèneront les élèves d’Eric Maumus et de Pierre Mione, les 2 entraîneurs tarbais, jusqu’aux Championnats de France au printemps prochain. Des Championnats de France durant lesquels les sabreurs au béret défendront dans toutes les catégories, sauf chez les séniors, le titre qu’ils détiennent.

C’est dans la douceur provençale de Gémenos, dans la banlieue de Marseille, que les séniors bigourdans ouvraient le bal en cette fin septembre. On retrouvait Charles Colleau, auteur la saison passée d’un doublé exceptionnel (Champion d’Europe et Champion du Monde junior). Après les 1er tours de tableau victorieux, Baptiste Dubarry s’inclinait face au Parisien Tom Seitz en 1/8 de finale, au même stade que Jean-Philippe Patrice, le Champion de France Junior.

On retrouvait en ½ finale 3 tarbais sur 4 tireurs. Seul le normand Laurence venait contester l’hégémonie bigourdane. Il éliminait d’ailleurs Maxence Lambert (15/14) pour accéder à la finale.

aug_0016De son côté, Hugo Soler, auteur d’une performance au tour précédent en éliminant le Dijonnais Rousset, l’un des piliers de l’Equipe de France, Champion de France en titre, s’inclinait de justesse en ½ finale face à Charles Colleau (15/14). Charles dominait Tristan Laurence en finale (15/11) pour s’adjuger la 1ère épreuve de la saison.

Le lendemain c’était au tour des moins de 17 ans de s’affronter. Là encore, les sociétaires de l’ATE l’emportaient grâce à Florian Schikele, impressionnant durant toute la journée, tandis que Luc Debordes prenait la 13ème place.

Début octobre, un déplacement en Bourgogne attendait les juniors tarbais. Sur les pistes de Dijon, de retour dans leur catégorie, ils ne laissèrent aucune chance à leurs adversaires, réalisant le triplé.

Si Hugo Soler devait se contenter de la 14ème place, battu en 1/8 de finale par Roesner (Varces),  un premier match fratricide opposait Adrien Guyader au champion de France Cadets Maxime Pianfetti. Adrien l’emportait, éliminant son camarade 15/13 au stade des ¼ de finale. Il devait s’incliner en ½ finale face à son coéquipier tarbais Jean-Philippe Patrice (15/13), Jean-Philippe devant à son tour s’avouer vaincu, en finale, devant un autre sabreur de l’ATE, Baptiste Dubarry qui remportait ainsi ce premier circuit junior après une journée ponctuée d’assauts d’excellente qualité aux dires de ses entraîneurs. Ainsi les élèves d’Eric Maumus et Pierre Mione occupaient les 3 marches du podium de ce premier circuit national juniors.

Entre temps, Pierre Mione avait repris sa casquette d’entraîneur de l’équipe de France moins de 20 ans pour se rendre en Bulgarie. C’était le premier tournoi de Coupe du Monde de la saison.

Une sélection française dans laquelle on retrouvait 5 bigourdans. Si Jean-Philippe Patrice, Adrien Guyader et Maxime Pianfetti quittaient l’épreuve dans les 1er tours, Baptiste Dubarry accédait aux 1/16 de finale. Là, l’Italien Léonardo Dreossi le battait par le plus petit des écarts, 15/14.

Ne restait qu’Hugo Soler qui  allait être éliminé en 1/8 de finale par le Russe Lokhanov, prenant la 16ème place du tournoi remporté par l’Américain Benjamin Natanzon.

La satisfaction viendrait de la rencontre par équipe. La sélection française était composée de 3 tarbais : Hugo Soler, Baptiste Dubarry et Jean-Philippe Patrice, le 4ème équipier étant le Grenoblois Quentin Vervoitte, membre du pôle France de Tarbes.

Après des victoires sur le Bélarusse (45/37) et sur la Bulgarie (45/41), les sabreurs de Pierre Mione retrouvaient en ½ finale l’équipe de Russie. Ils remportaient cette revanche des championnats du Monde d’il y a 2 ans (les Russes avaient éliminé les tricolores) sur le score de 45/41. Malheureusement, en finale, de redoutables Italiens privaient notre sélection de la victoire sur le score de 45 à 31.

Voilà la saison bien lancée. Elle continuera pour les moins de 17 ans par 2 épreuves primordiales en vue de la sélection pour les Championnats d’Europe : l’Eurosabre de Meylan et le traditionnel tournoi international du Sabre d’Or à Tarbes les 5 et 6 novembre.

GEMENOS : Les tarbais partent du bon pied !!

Ce week-end avait lieu le premier circuit national de la saison à Géménos (senior et M17).


Chez les seniors, victoire de Charles Colleau face à Tristan Laurence du club de Gisors, en finale.
Ses camarades de club Maxence Lambert et Hugo Soler complètent le podium !

podium-senior-homme podium-m17-garcon
En M17, Florian Schickelé l'emporte face au Roubaisien Quentin Gaillot. Jules Géraud finit à une belle 5ème place.

classement-m17-dame

classement-m17-homme

classement-senior-dame

classement-senior-homme

 

Le week-end prochain, les M20 se rendront à Plovdiv (Bulgarie) pour la première Coupe du Monde de la saison.

 

 

 

 

 

 

 

Le sabreur tarbais Charles Colleau champion du Monde à Bourges.

Podium Colleau Mondes

Fort de son titre de Champion d’Europe, conquis à Novi Sad voici quelques semaines, le sabreur de l’Amicale Tarbaise d’Escrime, Charles Colleau, était un prétendant légitime au titre mondial disputé en France ce mardi.

Et la route vers ce sacre allait de nouveau passer, comme lors des Championnats d’Europe, par un assaut fratricide contre l’un des autres tarbais de cette sélection, Jean-Philippe Patrice.

C’est au stade des ¼ de finale que les deux garçons s’opposèrent après que Patrice ait éliminé le puissant Coréen Kang (15/13) et Colleau ait écarté le grand Russe Lokhanov (15/9). Sur le bord de la piste, spectateur de cette rencontre, Frédéric Baylac, l’entraîneur de la grande équipe de France à l’INSEP, était venu voir les deux tarbais, sérieux prétendants à une place dans sa sélection. Avec certainement un œil particulier pour Charles Colleau et Baptiste Dubarry (le 3ème tarbais de cette équipe nationale) qu’il avait formés quand il était entraîneur de l’ATE avec Eric Maumus et Pierre Mione.

Début de match difficile pour Colleau, rapidement mené 6/1 par un Patrice déterminé à prendre sa revanche. Puis le match s’équilibra, Charles revenant à 9 partout. Les attaques et les belles parades ripostes se succédaient des deux côtés et les deux protagonistes se retrouvaient à 14/14 pour jouer la victoire sur une touche, exactement comme lors des Championnats d’Europe. Et comme à Novi Sad, Charles remportait la victoire après une dernière attaque en milieu de piste. La suite de la journée montrera qu’encore une fois Jean-Philippe aura été l’adversaire le plus redoutable de Charles.

Ainsi, en début de soirée, Colleau se retrouvait sur la piste podium pour disputer une demi-finale mondiale face au Russe Andrey Gladkov. Prenant rapidement la mesure de son adversaire, alternant attaques sur la préparation et mise en échec des attaques de Gladkov, Charles menait 8/4 à la pause. Le retour du Russe en 2ème période, égalisant à 10 partout ne manquait pas d’inquiéter les supporters du Bigourdan, rapidement rassurés par sa fin de match, où il se détachait irrésistiblement pour l’emporter 15/11.

C’était donc une nouvelle finale de niveau mondial qui s’offrait à Charles Colleau, toujours coaché par Pierre Mione, entraîneur national, mais aussi son maître d’armes à Tarbes avec Eric Maumus.

Et sur la piste éclairée par les projecteurs se dressait un nouveau Russe, Anatoliy Kostenko. Une première manche équilibrée voyait les deux sabreurs se rendre coup pour coup et il fallait une petite erreur en attaque du Tarbais pour que son adversaire atteigne la pause en menant 8/7.

Patient et efficace en attaque, Charles prenait finalement l’avantage 14/13 à une touche du titre suprême. Cette touche il trouva les ressources pour la mettre, apportant au sabre français son 2ème titre mondial en juniors, 21 ans après celui d’un autre tarbais, le champion olympique Damien Touya. Souhaitons à Charles Colleau une carrière semblable à celle de son aîné. Ceux qui ont côtoyé Damien, et qui suivent aujourd’hui Charles y croient fermement tant sont nombreuses les ressemblances entre ces deux-là.

En attendant, Charles retrouvera ses camarades de l’équipe de France dès vendredi pour disputer le titre par équipe, un nouveau challenge pour Pierre Mione et ses sabreurs.

Le Tarbais Charles Colleau champion d’Europe de sabre.

podium Novi Sad ju,iors

Sur les pistes de la Maison de l’Escrime, à Tarbes, des matchs entre Jean-Philippe Patrice et Charles Colleau, c’est un classique.

Mais là, nous étions à Novi Sad, pour les Championnats d’Europe de sabre, dans un match de 1/8 de finale. Malheureusement, les 2 sabreurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime se rencontraient prématurément dans ce tournoi. Une bien mauvaise nouvelle pour leur coach de l’Equipe de France, Pierre Mione, d’autant plus qu’il est aussi leur entraînement à Tarbes avec Eric Maumus.

Une rencontre tendue… L’arbitre ne prenant que peu de décisions sur les touches douteuses, les 2 tireurs prenaient peu de risques. Faisant tomber son adversaire dans le vide à plusieurs reprises pour le toucher ensuite en attaque, Charles réussit à mener 14/11, à 1 touche de la victoire. Mais, Jean-Philippe repartait de plus belle et réussissait à recoller à 14 partout. Tout allait se jouer sur une touche entre les 2 copains. Et cette touche, c’est Charles Colleau qui la mettait s’ouvrant les portes d’un ¼ de finale face à l’Ukrainien Platonov. Jean- Philippe pour sa part prenait la 11ème place de ces championnats.

C’est un Charles Colleau plus audacieux que l’on retrouvait dans ce match. A nouveau conseillé par son maître, Pierre Mione (qui s’était bien sûr abstenu de coacher l’un ou l’autre de ses élèves dans leur match fratricide) le tarbais alternait très bien les actions offensives et défensives, sanctionnant l’Ukrainien sur ses préparations. Ainsi, il menait à la pause 8/4 et maintenant la même tactique en 2ème période, il remportait une large victoire 15/8.

En ½ finale, face au Polonais Godlewski, le jeune Bigourdan dominait encore les débats. Un arbitrage de qualité lui permettait de placer ses attaques sur la préparation de son adversaire et, en fin de match, alternant judicieusement attaque et défense, Charles éliminait le Polonais, encore une fois assez largement, sur le score de 15/7.

Il ne restait qu’une marche à franchir pour conquérir l’or. L’excellent Israélien (ancien Ukrainien) Voronov se tenait sur la piste principale face au Tarbais. Ne laissant aucune initiative à Voronov, le Bigourdan parvenait à la pause en menant 8/2. Une 2ème période de la même veine, et sur une dernière attaque sur la préparation, Charles libérait le staff tricolore et ses amis en Bigorre, tous devant leurs écrans pour l’encourager (merci internet).

Finalement, son seul match indécis aura été contre l’autre tarbais de l’équipe et on peut penser qu’avec un peu de chance ce match Colleau/Patrice aurait pu être la finale de ces championnats.

Les deux garçons seront partenaires ce mercredi pour l’épreuve par équipes avec Nael Canali et Benjamin Roger (respectivement 17ème et 22ème du tournoi individuel) leurs camarades d’entraînement au pôle France de Tarbes.

Les sabreurs tarbais en force aux Championnats d’Europe.

Sélectionnés EuropeDu côté de l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on attendait avec impatience les sélections des équipes de France cadettes et juniors appelées à disputer les Championnats d’Europe de sabre à Novi Sad en Serbie à la fin du mois de février.

Ces équipes ont souvent, en effet, une forte ossature tarbaise. Celles de 2016 ne feront pas exception. La commission de sélection a choisi pour représenter le France en Serbie, sous la direction de Pierre Mione (entraîneur à l’ATE et de l’équipe France) les Tarbais Charles Colleau et Jean-Philippe Patrice, déjà membres de cette sélection la saison passée, chez les juniors. Notons que les 2 autres élus, Benjamin Roger (Dinard) et Naël Canali (Meylan) sont aussi membres du pôle France de Tarbes où ils s’entraînent sous la direction de Pierre Mione et d’Eric Maumus.

Chez les cadets, après notamment sa victoire de début de saison en circuit européen à Meylan, le Tarbais Maxime Pianfetti fait son entrée dans les rangs de la sélection nationale pour ces championnats d’Europe.

Chez les filles, la sélection se faisait attendre davantage. Ce n’est que dimanche dernier qu’un coup de téléphone de l’entraîneur national apprenait aux entraîneurs tarbais la sélection, pour tout dire attendue, de la jeune sociétaire de l’ATE, Anna Laporte. Encore minime, elle n’avait pu participer au tournoi de Coupe du Monde juniors de Dourdan ce week-end, épreuve au cours de laquelle ses principales rivales, elles cadettes, pouvait encore performer et lui ravir sa place. Il n’en fut rien, et la jeune minime bigourdane, remarquable durant toute la saison en sélection nationale, découvrira en Serbie l’honneur de représenter son pays dans un grand championnat.

A Dourdan, les filles juniors de l’Amicale Tarbaise connurent des fortunes diverses. Seules Joséphine Morincome (7ème de la phase de qualification) et Marie-Lucille Gans accédaient au tableau d’élimination directe. Si Joséphine était battue dès le 1er tour, Marie-Lucille remportait ce 1er match face à l’Américaine Michel (15/12). Après avoir écarté la mexicaine Vanessa Infante (15/13) au tour suivant, elle s’inclinait face à une autre américaine, Maia Chamberlain (15/8), prenant la 32ème place du tournoi. Une bonne performance de Marie-Lucille, championne de France cadette la saison passée.

DSCF1054 Pendant ce temps, à la Maison de l’Escrime de Tarbes, les meilleurs minimes du Sud-Ouest étaient présents pour gagner leur sélection pour les ½ finales des championnats de France qui se dérouleront à Besançon. Chez les filles, on retrouvait Anna Laporte. Tout naturellement, elle remporta l’épreuve, s’imposant en finale face à sa camarade de club Andréa Tournefier, 2 autres sabreuses de l’ATE, Maylis Anclades et Elsa Lahon-Laborde (encore benjamine) prenant la 3ème place ex-aequo. Toutes les 4 sous la bannière de Midi-Pyrénées remportèrent l’épreuve par équipe contre l’Aquitaine.

DSCF1058Chez les garçons, la tâche des tarbais s’annonçait ardue face à une redoutable équipe de Pau comptant notamment dans ses rangs Samuel Jarry qui venait de très bien se comporter avec l’équipe de France cadets, en circuit européen, à Mödling en Autriche. C’est Antoine Pogu qui croisait son chemin en ½ finale. Le jeune minime 1ère année de l’ATE faisait preuve d’une grande maturité dans son sabre et réussissait à éliminer le Palois, s’offrant ainsi une finale face à Oscar Sans, son camarade de l’ATE. Sur sa lancée, Antoine l’emportait et terminait ainsi 1er du tournoi. Un autre tarbais, Dorian Debergue prenait la 3ème place. Tarbais et Palois s’affrontaient pour la finale de la rencontre par équipe, sous les couleurs de Midi-Pyrénées et Aquitaine. Une rencontre d’un haut niveau technique entre deux équipes que l’on retrouvera certainement au sommet du sabre français durant les saisons à venir. Un match très disputé dans lequel les 2 formations dominaient tour à tour. Mais ce furent encore les jeunes bigourdans qui l’emportèrent à la grande satisfaction de René Geuna, créateur de la « méthode tarbaise », présent dans les tribunes. Des qualités techniques certainement appréciées par des spectateurs particuliers, les responsables de l’équipe d’Arabie Saoudite, venue préparer durant 3 semaines avec les coachs tarbais les Jeux Méditerranéens.

Une nouvelle reconnaissance internationale du savoir-faire tarbais, après la venue de l’équipe du Japon en début de saison.

Coupe du monde junior à Plovdiv : joli parcours des tarbais.

Pour cette épreuve de coupe du monde à Plovdiv qui comptait 150 participants et 25 nations, les tarbais selectionnés ont plutôt bien tiré leur épingle du jeu.

Les poules furent plutot bien maitrisées avec notamment un 6 sur 6 pour Jean-Philippe Patrice et Baptiste Dubarry. Les deux comperes de l'ATE ont maintenu le rythme toute la journée avec au final une  9eme place pour Baptiste et la 17eme pour Jean-Phi. C'est Hugo Soler qui, avec une trés encourageante 7eme place, réalise le parcours le plus abouti .

A noter que les italiens furent les bourreaux des tarbais avec Cavaliere (futur finaliste de l'épreuve) tombeur de Charles Colleau (finalement 14eme) en T16 puis Hugo en T8 et Dreossi qui fait chuter Baptiste en T16 (15/14).

Classement complet 

Dans le par-équipes, l'équipe de France, constituée des Tarbais Charles Colleau et Jean-Philippe Patrice associés à Nael Canali et Benjamin Roger, prend une trés belle 3eme place en écrasant l'Ukraine 45/24.

Pierre Mione, leur entraineur au sein du pole France de Tarbes, était pleinement satisfait du comportement de ses troupes.

Débuts de saison internationale en fanfare pour les sabreurs français.

Rentrée des classes pour Pierre Mione, l’entraîneur tarbais et  ses  protégés de l’équipe de France juniors de sabre.

Pour ouvrir la saison, c’est un morceau de choix qui leur était offert avec cette coupe Heracles, disputée dans l’une des capitales européennes de l’escrime, Budapest en Hongrie.

Dans les rangs de cette sélection tricolore, un fort accent bigourdan. Pas moins de 5 tarbais sur les pistes hongroises durant ce week-end. 

Et parmi eux, le n°1 mondial, Charles Colleau. Après un tour de classement quelque peu décevant (Charles remporta 2 victoires et concéda 4 défaites), le jeune tarbais réussissait à se débarrasser de l’anglais Maxwell (15/9) au 1er tour du tableau d’élimination directe. Mais il devait s’incliner de justesse au tour suivant face au Biélorusse Novikau (15/13), un adversaire d’un tout autre format.

Les autres tarbais connaissaient des réussites diverses : Baptiste Dubarry quittait le tournoi dès le 1er tour face au russe Ilyin, de même que le néo tarbais Adrien Guyader battu par l’allemand Paul.

De son côté, Hugo Soler après s’être débarrassé du russe Dadaev au 1er tour (15/11) était sorti par l’italien Dreossi (15/11).

Restaient donc dans l’épreuve 3 membres du pôle France de Tarbes entraînés à la Maison de l’Escrime de la zone Bastillac par les maîtres Mione et Maumus : le grenoblois Naël Canali, le sabreur de Dinart Benjamin Roger et le tarbais Jean-Philippe Patrice.

Battu en 16ème de finale par l’ukrainien Karakaï (15/13), Canali termine 19ème de l’épreuve. De son côté, Roger sera éliminé en ¼ de finale par l’italien Dreossi (15/6) après avoir écarté le japonais Oyama (15/8) et l’américain De Caire (15/12). Il prend ainsi une magnifique 5ème place.

IMG_4793_JPGEn ½ finale, tous les espoirs tricolores reposaient sur Jean-Philippe Patrice. Pierre Mione le savait capable d’aller au bout au vu de la forme qu’il affichait à Tarbes en ce mois de septembre. C’était de nouveau un russe qui se dressait face à lui, Andrey Gladkov. Mais déjà, en ¼ de finale, le tarbais s’était imposé face à un autre russe, Kostantin Lokhanov sur le score de 15/8.

La tâche fut là plus ardue, et ce n’est que dans les dernières touches que Jean-Phi gagnait son sésame pour la finale, 15 touches à 13.

IMG_4806Et voilà, pour la 1ère fois de sa jeune carrière, Patrice en finale d’une épreuve de Coupe du Monde. Et le jeune tarbais ne trembla pas, ne laissant aucune chance à l’italien Dario Cavaliere (15/8). Une énorme satisfaction pour Pierre Mione mais aussi pour l’autre entraîneur du Pôle France, resté à Tarbes, Eric Maumus qui ne manquait pas de noter que l’épreuve avait été remportée voici quelques 20 ans par un certain Damien Touya, l’un des Champions Olympiques de l’Amicale Tarbaise d’Escrime.

Le lendemain, c’est une équipe 100% pôle France Tarbes qui se présentait pour la rencontre par équipe. On retrouvait sous les ordres de Pierre Mione, le breton Benjamin Roger, le grenoblois Naël Canali et les 2 tarbais Charles Colleau et Jean-Philippe Patrice, tout auréolé de sa victoire de la veille.

Après un premier tour sans problème face au Koweit, les français retrouvaient une équipe bien plus redoutable, celle des USA, classée n° 2 de la compétition. Les tricolores sortaient vainqueurs de ce match très équilibré (45/42) et accédaient à la ½ finale face à l’équipe d’Ukraine, emmenée par Platonov qui, la saison dernière, avait souvent créé des problèmes aux Français. Ils remportèrent cette rencontre 45 touches à 37.

IMG_4807Une finale France Russie au sabre, c’est un classique. Et c’est toujours un match très difficile. Celle-ci ne dérogea pas à la règle. Après 6 des 9 assauts que compte la rencontre, les élèves de Pierre Mione étaient menés 30 touches à 28. Jean-Philippe Patrice, face à Gladkov (qu’il avait éliminé la veille) remit la France en tête d’une touche. Charles Colleau et Naël Canali surent maintenir cette courte avance pour offrir à l’équipe de France un superbe carton plein dans cette épreuve de Coupe du Monde.

A peine de retour en Bigorre, les jeunes sabreurs du pôle France repartent dès le week-end prochain pour s’étalonner face aux meilleurs séniors français sur les pistes de Saint Jean La Ruelle (près d’Orléans). L’occasion de retrouver les tarbais de l’Insep, Fabien Ballorca, Maxence Lambert, Christophe Buisson et l’entraîneur de l’équipe de France Sénior, le tarbais Frédéric Baylac.

La razzia des sabreurs tarbais aux championnats de France juniors.

Les jeunes cadettes et cadets de l’Amicale Tarbaise d’Escrime avaient montré la voie voici 15 jours en remportant 3 des 4 titres en jeu dans leur catégorie.

C’était maintenant aux juniors du club de relever le défi, en terre lyonnaise sur les pistes du club de Gleizé.

Les garçons semblaient bien armés, le dimanche pour conquérir le titre par équipe, malgré l’absence de Pierre Colleau, membre de l’équipe de France cette saison, écarté des pistes pour plusieurs mois par une rupture du tendon d’Achille pendant les Championnats du Monde de Tachkent.

Mais, à l’ATE, on a de la ressource et c’est le Champion de France cadet, Hugo Soler qui venait épauler Charles Colleau, Jean-Philippe Patrice et Baptiste Dubarry.

Après avoir éliminé Clamart en quart de finale (45/35) et Thionville en demi-finale (45/26), les tarbais, coachés par leur entraîneur Pierre Mione, retrouvaient l’équipe de Meylan en finale.

Un match un peu particulier, 2 des tireurs isérois étant membres du pôle France de Tarbes, et donc partenaires d’entraînement des tarbais sous la direction de Pierre Mione et Eric Maumus.

Podium-garçons-3Jouant parfaitement son rôle de leader de l’équipe, sous les encouragements de son frère, Charles Colleau montra la voie, auteur d’assauts de très belle facture. Et comme Patrice et Soler surent se montrer à la hauteur de leur camarade, c’est sur le score de 45 à 39 que l’Amicale Tarbaise d’escrime remporta le titre. 

Exceptionnel, Charles Colleau l’avait été aussi la veille, lors de l’épreuve individuelle. Sorti 6ème des sélections du matin, Charles écarta sans grande difficulté ses premiers adversaires (15/4 et 15/1) avant de trouver sur sa route en quart de finale son camarade de l’équipe de France, entraîné à l’INSEP de Paris, le Normand Edern Annic. Il réalisa un assaut exceptionnel ne laissant que 8 touches à son adversaire (15/8).

En demi-finale, c’est face à son camarade de club Baptiste Dubarry que Charles gagna le droit de disputer la finale. Une rencontre magnifique dans laquelle Baptiste inquiéta très sérieusement son ami, ne s’inclinant que 15/13.

Podium-garçonsAinsi donc la finale opposa Colleau au nordiste de Roubaix Thibault Chauchoy. Et encore une fois, Charles se montra irrésistible, infligeant un cinglant 15 à 6 à son opposant.

Jean-Philippe Patrice, sorti 1er des qualifications, chuta sur le tireur de Dinard, membre du pôle France de Tarbes, Benjamin Roger (15/13), terminant à la 9ème place, tandis qu’Hugo Soler terminait 13ème , éliminé par Baptiste Dubarry (15/12).

Ainsi donc, à la fin de cette série de Championnats de France, les jeunes sabreurs tarbais remportent tous les titres nationaux des moins de 20 ans (2 titres cadets et 2 titres juniors). Une belle récompense pour le travail exceptionnel réalisé par les maîtres Maumus et Mione sur les pistes de la Maison de l’Escrime de Tarbes tout au long de l’année.

Côté féminin, la tâche s’annonçait ardue pour les 3 cadettes tarbaises Maris-Lucille Gans, Sarah Allouch et Joséphine Morincome.

Eliminées dès le tableau de 32, Joséphine et Marie-Lucille prennent les 17ème et 22ème places, tandis que Sarah, battue un tour plus tard  termine 12ème.

C’est dire que les demoiselles tarbaises avaient à cœur de prouver leur valeur le dimanche dans l’épreuve par équipe.

Dès les quarts de finale, un adversaire redoutable se profilait, l’équipe de Meylan. Les sabreuses bigourdanes surent toutes se hisser à un excellent niveau pour vaincre (45/37) et s’offrir le droit de rencontrer en demi-finale les grandes favorites d’Orléans.

Face à elles, Océane Chery Emmanuel, membre de l’équipe de France la saison dernière, et surtout, la vice championne du Monde de la catégorie à Tachkent Manon Brunet.

podium-fillesLes jeunes tarbaises firent des assauts de haut niveau, inquiétant sérieusement les futures championnes de France, mais elles durent s’incliner 45/38, ramenant à Tarbes une belle médaille de bronze.

Tous les tarbais revenaient avec une médaille autour du cou, montrant encore une fois au monde de l’escrime l’exceptionnelle qualité de l’école de sabre tarbaise. Maintenant, place aux examens (baccalauréat) tandis que les plus jeunes, minimes et benjamins entreront à leur tour en lice dans 15 jours pour leurs championnats nationaux.

 

Sabre : les bérets en force aux championnats d’Europe.

équipe-France-Maribor-2015C’est à Maribor en Slovénie que l’élite du sabre moins de 20 ans d’Europe se retrouvera pour se disputer le titre continental, du 25 février au 5 mars 2015.

Il y a bien longtemps que les sabreurs européens sont habitués à croiser des tarbais dans les équipes de France. Cette année, la délégation tricolore emmenée par l’entraîneur national Pierre Mione bien connu dans la Maison de l’Escrime où il entraîne, avec Eric Maumus, les sabreurs de l’Amicale tarbaise  et du pôle France, ne comptera pas moins de 50% de bigourdans !

Si Hugo Soler, dominateur depuis le début de la saison, sera le seul tarbais chez les cadets, ils seront 3 membres de l’ATE sur 4 tireurs dans les rangs des juniors : Jean-Philippe Patrice, le nouveau venu dans la catégorie,  et les frères Colleau, Pierre qui trouve dans cette sélection la juste récompense d’une très bonne saison et Charles qui fait figure, au vue de ses performances, de leader de l’équipe nationale. Il est à noter que le jeune tarbais a fait 2ème du tournoi de coupe du Monde de Phoenix (USA) ce week-end, tournoi auquel il était invité par la fédération d’escrime des Etats-Unis.

On  enregistre avec plaisir, le retour d’une tarbaise dans l’équipe de France cadette. Sarah Allouch, plusieurs fois médaillée dans les tournois internationaux cette année partira elle aussi à la conquête du titre européen. Sa 3ème place voici une dizaine de jours dans le tournoi européen de Mödling (Autriche) lui permet de nourrir de légitimes espoirs en Slovénie.

Sa camarade de club Joséphine Morincome, 7ème de cette épreuve autrichienne, rate de peu la sélection. Elle sera remplaçante dans l’équipe nationale pour Maribor. Elle aurait pu forcer le destin en réalisant une grande performance le week-end dernier dans la catégorie junior lors du tournoi de coupe du Monde de Dourdan.

C’est la troisième demoiselle de Tarbes, Marie-Lucille Gans qui réalisa cette performance en prenant la 29ème place de l’épreuve dont elle termine 5ème française. Elle confirme ainsi un réel regain de forme ces dernières semaines mais trop tardif pour espérer accompagner sa camarade Sarah sur les pistes des Championnats d’Europe.

3ème du tournoi européen de Mödling, Hugo Soler se pose en prétendant sérieux au titre de Champion d’Europe. Eliminé en ½ finale par l’Italien Tricarico (15/12), le tarbais fut le premier supporter de son camarade du pôle France de Tarbes, le grenoblois Quentin Vervoitte en finale de l’épreuve. Quentin vengea brillamment Soler en s’imposant 15/12 face à l’italien, pour remporter une belle victoire au plus haut niveau international qui le place indéniablement parmi les favoris pour le titre européen.

Rendez-vous donc pour tous ces jeunes en Slovénie dans un mois. Et comme sabre rime avec Tarbes dans toutes les langues, ils trouveront face à eux dans l’équipe d’Angleterre cadets un…tarbais. En effet, Georges Suddards, membre indiscutable de l’équipe de Tarbes  sera pour sa part en lice dans ces championnats sous les couleurs de l’Union Jack. Gageons qu’un assaut France Angleterre entre Soler et Suddards serait un moment très particulier pour l’entraîneur Pierre Mione.

A l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on forme d’excellents tireurs, des coachs de haut niveau (bien sûr les actuels coachs tarbais mais aussi Fred Baylac, entraîneur de l’équipe de France senior et Pierre Guichot entraîneur de l’équipe d’Angleterre senior) et des arbitres, car ici encore plus qu’ailleurs, on sait que sans eux le sport de compétition ne pourrait pas exister.

C’est donc avec grand intérêt qu’on suivra la prestation à Maribor de Harold Hirt (le fils du président de l’ATE) apprenti arbitre international qui pourrait faire partie du panel européen dans les saisons futures.

Et puis, à Tarbes, il y a le présent, il y a le passé dont on est fier, et il y a surtout l’avenir. Cet avenir, il était sur les pistes de la Maison de l’Escrime ce week-end lors d’une épreuve interrégionale minime qualificative pour les championnats de France.

Les observateurs, parmi lesquels les champions olympiques tarbais Damien Touya et Nicolas Lopez, toujours présents pour faire profiter la relève de leur précieuse expérience, se plaisaient dimanche soir à souligner l’excellente tenue des assauts, notamment la finale garçons qui vit le tarbais Florian Schikele l’emporter sur son camarade de club Enzo Chaudron et la finale féminine dans laquelle Anna Laporte de l’ATE fit montre d’une maîtrise surprenante à ce niveau pour l’emporter face à la tireuse du Marquisat Lena Candalot.