Sabre : les bérets en force aux championnats d’Europe.

équipe-France-Maribor-2015C’est à Maribor en Slovénie que l’élite du sabre moins de 20 ans d’Europe se retrouvera pour se disputer le titre continental, du 25 février au 5 mars 2015.

Il y a bien longtemps que les sabreurs européens sont habitués à croiser des tarbais dans les équipes de France. Cette année, la délégation tricolore emmenée par l’entraîneur national Pierre Mione bien connu dans la Maison de l’Escrime où il entraîne, avec Eric Maumus, les sabreurs de l’Amicale tarbaise  et du pôle France, ne comptera pas moins de 50% de bigourdans !

Si Hugo Soler, dominateur depuis le début de la saison, sera le seul tarbais chez les cadets, ils seront 3 membres de l’ATE sur 4 tireurs dans les rangs des juniors : Jean-Philippe Patrice, le nouveau venu dans la catégorie,  et les frères Colleau, Pierre qui trouve dans cette sélection la juste récompense d’une très bonne saison et Charles qui fait figure, au vue de ses performances, de leader de l’équipe nationale. Il est à noter que le jeune tarbais a fait 2ème du tournoi de coupe du Monde de Phoenix (USA) ce week-end, tournoi auquel il était invité par la fédération d’escrime des Etats-Unis.

On  enregistre avec plaisir, le retour d’une tarbaise dans l’équipe de France cadette. Sarah Allouch, plusieurs fois médaillée dans les tournois internationaux cette année partira elle aussi à la conquête du titre européen. Sa 3ème place voici une dizaine de jours dans le tournoi européen de Mödling (Autriche) lui permet de nourrir de légitimes espoirs en Slovénie.

Sa camarade de club Joséphine Morincome, 7ème de cette épreuve autrichienne, rate de peu la sélection. Elle sera remplaçante dans l’équipe nationale pour Maribor. Elle aurait pu forcer le destin en réalisant une grande performance le week-end dernier dans la catégorie junior lors du tournoi de coupe du Monde de Dourdan.

C’est la troisième demoiselle de Tarbes, Marie-Lucille Gans qui réalisa cette performance en prenant la 29ème place de l’épreuve dont elle termine 5ème française. Elle confirme ainsi un réel regain de forme ces dernières semaines mais trop tardif pour espérer accompagner sa camarade Sarah sur les pistes des Championnats d’Europe.

3ème du tournoi européen de Mödling, Hugo Soler se pose en prétendant sérieux au titre de Champion d’Europe. Eliminé en ½ finale par l’Italien Tricarico (15/12), le tarbais fut le premier supporter de son camarade du pôle France de Tarbes, le grenoblois Quentin Vervoitte en finale de l’épreuve. Quentin vengea brillamment Soler en s’imposant 15/12 face à l’italien, pour remporter une belle victoire au plus haut niveau international qui le place indéniablement parmi les favoris pour le titre européen.

Rendez-vous donc pour tous ces jeunes en Slovénie dans un mois. Et comme sabre rime avec Tarbes dans toutes les langues, ils trouveront face à eux dans l’équipe d’Angleterre cadets un…tarbais. En effet, Georges Suddards, membre indiscutable de l’équipe de Tarbes  sera pour sa part en lice dans ces championnats sous les couleurs de l’Union Jack. Gageons qu’un assaut France Angleterre entre Soler et Suddards serait un moment très particulier pour l’entraîneur Pierre Mione.

A l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on forme d’excellents tireurs, des coachs de haut niveau (bien sûr les actuels coachs tarbais mais aussi Fred Baylac, entraîneur de l’équipe de France senior et Pierre Guichot entraîneur de l’équipe d’Angleterre senior) et des arbitres, car ici encore plus qu’ailleurs, on sait que sans eux le sport de compétition ne pourrait pas exister.

C’est donc avec grand intérêt qu’on suivra la prestation à Maribor de Harold Hirt (le fils du président de l’ATE) apprenti arbitre international qui pourrait faire partie du panel européen dans les saisons futures.

Et puis, à Tarbes, il y a le présent, il y a le passé dont on est fier, et il y a surtout l’avenir. Cet avenir, il était sur les pistes de la Maison de l’Escrime ce week-end lors d’une épreuve interrégionale minime qualificative pour les championnats de France.

Les observateurs, parmi lesquels les champions olympiques tarbais Damien Touya et Nicolas Lopez, toujours présents pour faire profiter la relève de leur précieuse expérience, se plaisaient dimanche soir à souligner l’excellente tenue des assauts, notamment la finale garçons qui vit le tarbais Florian Schikele l’emporter sur son camarade de club Enzo Chaudron et la finale féminine dans laquelle Anna Laporte de l’ATE fit montre d’une maîtrise surprenante à ce niveau pour l’emporter face à la tireuse du Marquisat Lena Candalot.

 

Les sabreurs français champions d’Europe en Israël.

   Les assauts ont été suspendus, vers 16 heures, ce mardi, dans la maison de l’Escrime de Tarbes.  L’élite des escrimeurs de la région se retrouvait pour un stage de 3 jours. Et parmi eux, l’élite du sabre régional largement composée de jeunes tarbais… L’équipe de France de sabre Junior rencontrait son homologue russe en finale des Championnats d’Europe à Jérusalem.

Une équipe de France composée d’un parisien (Tom SEITZ) et de 3 membres du pôle France de Tarbes Rémi SENEGAS (Meylan) Charles COLLEAU et Maxence LAMBERT, tous deux licenciés à l’Amicale Tarbaise d’Escrime. 

On comprend ainsi l’intérêt des responsables du stage Eric MAUMUS, entraîneur du pôle et de l’ATE et Damien TOUYA, gloire du club bigourdan, champion olympique de sabre à Athènes, sélectionneur de l’équipe de sabre sénior et désormais CTR de la ligue d’escrime Midi-Pyrénées.

Après avoir écarté du titre les Géorgiens en ¼ de finale, les Italiens en ½ finale, les hommes de Pierre MIONE, l’autre entraîneur du pôle de Tarbes et de l’ATE, mais aussi l’entraîneur national des équipes de moins de 20 ans, retrouvaient en finale les représentants d’une des très grandes nations du sabre, l’équipe russe.
Match à suspense puisque après un bon départ, les Français connaissaient un passage à vide et permettaient aux Russes, menés de 11 touches au milieu du match, de revenir à 1 touche à 2 matches de la fin de la rencontre.
On ne peut qu’applaudir les jeunes Français et notamment le tarbais Maxence LAMBERT à qui revenait l’honneur de disputer l’ultime match, d’avoir su puiser dans leurs ressources pour asséner le « coup de grâce » à leurs valeureux adversaires.
DSC_1427

Ce titre continental vient couronner de superbes championnats de nos jeunes sabreurs en Israël. Au cours des 10 jours de compétitions aux 3 armes (sabre, fleuret et épée), les 8 sabreurs (4 cadets et 4 juniors) du nouvel entraîneur national tarbais Pierre MIONE concouraient dans 4 épreuves.

Chez les cadets, Hugo SOLER, licencié à Salon en Provence, mais qui s’entraîne à Tarbes remporta une belle médaille de bronze, éliminé en ½ finale par le Grec GIAKOUMATOS (15/11). Ses camarades du pôle Tarbes ne purent pas atteindre ce niveau. Jean-Philippe PATRICE (Géménos) chutait en 1/8 de finale face au russe KOSTENKO tandis que le Tarbais Baptiste DUBARRY quittait la compétition en 1/16 de finale battu par le Hongrois Istvan DOBO.
Par équipe, ces mêmes garçons prirent la médaille de bronze, battus en ½ finale par les Russes  sur le score étriqué de 45 à 43, après avoir largement mené la rencontre. Certainement le manque d’expérience mais ils sauront tirer la leçon de cette déconvenue. Il leur fallait se ressaisir pour disputer la petite finale. Ils la remportèrent brillamment face à l’Allemagne sur le score sans appel de 45/34.
DSC_7803

Dimanche dernier, le junior tarbais Maxence LAMBERT avait déjà remporté une médaille de bronze dans l’épreuve individuelle. Il dut s’avouer vaincu en ½ finale face à la bête noire des Français dans cette journée, l’Ukrainien Kostiantin VORONOV (15/12). VORONOV, qui au cours de l’épreuve élimina tour à tour Rémi SENEGAS en 1/16 de finale (15/10) puis Charles COLLEAU en 1/8 de finale (15/13) avant de réserver le sort que l’on sait à LAMBERT. Seul l’Italien CURATOLI, champion d’Europe individuel, réussit à l’arrêter en finale.DSC_0120

Un titre de champion d’Europe, 3 médailles de bronze, aucun sabreur français ne rentre de Jérusalem sans médaille. On ne peut que féliciter chaleureusement Pierre MIONE pour ses débuts à la tête du sabre espoir français. Et, on se doit d’associer à ces louanges son collègue entraîneur à Tarbes Eric MAUMUS, qui, la retransmission internet terminée, se remit au travail sans attendre car la relève prometteuse était là, dans cette salle de la Maison de l’Escrime, avide de ses conseils et de ceux de leur idole Damien TOUYA.DSC_1313

 

Frédéric Baylac prend les rênes de l’équipe de France de Sabre sénior.

C’est avec une légitime fierté que les membres de l’Amicale Tarbaise d’Escrime ont accueilli la nouvelle : Fred Baylac, le directeur technique du club, sera l’entraîneur et le sélectionneur de l’équipe de France de sabre qu’il préparera pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016.

Une juste reconnaissance des compétences exceptionnelles de ce maître d’arme. On pourrait citer les nombreux titres nationaux et internationaux que les tarbais ont remporté sous la direction de la triplette qu’il formait avec Eric Maumus et Pierre Mione. Quel club peut se targuer d’avoir remporté 10 ans de suite le titre  sénior (dans un sport où la France comptait parmi les toutes meilleures nations) comme l’ATE ? Et ce ne sont pas les frères Touya et Nicolas Lopez, nos champions olympiques qui seront les derniers à dire tout le bien qu’ils pensent de Fred.

Une fierté toute particulière pour l’ancien président de l’ATE, Michel Ducos, et le grand maître Geuna, formateur de Fred, qui surent lui faire confiance, malgré quelques doutes dans le monde de l’escrime, pour lui donner la direction technique du club.

C’est dans les années 80 que Frédéric commença le sabre dans la mythique salle du gymnase Massey. Après une carrière de tireur qui le mena jusque dans les rangs des équipes de France, il devint l’adjoint de René Geuna en 1990 et ne ménageant pas sa peine, il sut profiter du savoir de ce mentor exceptionnel à qui le sabre tarbais, reconnu dans toute l’Europe, doit tant.

Quand René le jugea prêt, il n’hésita pas à se retirer laissant l’occasion au jeune maître de construire sa méthode, dont on connaît aujourd’hui toute la valeur.

En 2000, Fred prit la direction du club et ses brillants résultats l’amenèrent tout naturellement à diriger les équipes de France de sabre cadets et juniors en 2006.

Aujourd’hui il part vers d’autres espaces au firmament du sport international, avec l’aval du maire de Tarbes et de son adjoint aux sports qui ont su l’aider intelligemment dans cette mutation.

Un challenge s’offre à ses successeurs Eric Maumus et Pierre Mione, désormais aux commandes de l’ATE et du Pôle France qui y est rattaché. Notons que Pierre remplace Fred à la tête des équipes de France cadets et juniors et que détenteur de son diplôme d’éducateur sportif, il devrait intégrer l’équipe des éducateurs municipaux. Une preuve de l’intérêt que Gérard Trémège, maire de Tarbes, et Francis Touya portent à l’escrime tarbaise qui sera un précieux soutien pour les dirigeants de l’ATE dans cette période de transition.

Bonne route à Frédéric dans ses nouvelles fonctions et rendez-vous, on le souhaite tous, sur les pistes de RIO.