Début de saison prometteur pour les sabreurs tarbais.

En ce début de saison, les trois entraîneurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime, Eric Maumus, Nicolas Lopez et Fabien Maumus ont été appelés à diriger leurs protégés aux quatre coins de l’Europe.

C’est en Italie, à Livourne, que le vétéran des compétiteurs du club, Olivier Esquerré, accompagné de Fabien Maumus, retrouvait l’équipe de France de sa catégorie, les plus de 40 ans, pour participer aux Championnats du Monde.

Après les poules de qualifications, les tricolores disputaient le tableau d’élimination directe au cours duquel ils l’emportaient notamment sur les Etats-Unis. Qualifiés pour la finale, les Français devaient s’incliner contre une redoutable équipe d’Italie prenant finalement la 2ème place de l’épreuve. Olivier Esquerré rapportait ainsi une première médaille d’argent mondiale en Bigorre, pour la saison 2018/2019.

Ses jeunes camarades d’entraînements devaient eux en découdre sur les pistes de Gémenos, près de Marseille, avec l’élite du sabre français.

Le samedi, les séniors ouvraient le bal, dans une première épreuve de la saison, bien utile pour évaluer l’état de forme.

Un premier galop satisfaisant pour les sabreurs du club tarbais. Ainsi, à la fin d’une longue journée où ils avaient disputé plus de 10 matchs, les bigourdans Fabien Ballorca et Charles Colleau, membres de l’équipe de France, se retrouvaient dans le carré final. Si Charles, le plus jeune, s’inclinait face à Jean-Philippe Patrice, dans ce qui fut un classique des épreuves internationales juniors voici 3 saisons, alors que Jean-Philippe était sociétaire de l’ATE, Fabien l’emportait face à Nicolas Rousset (Clamart) une des références du sabre français de ces dernières saisons (15/10).

En finale, Ballorca ne pouvait empêcher Patrice de remporter sa 1ère épreuve sous ses nouvelles couleurs d’Orléans. Si l’on ajoute à ces 2 places sur le podium, la 12ème de Maxime Pianfetti, auréolé de son titre de Champion du Monde Juniors, et la 16ème de Duncan Glénadel, encore cadet la saison passée, le Président Bruno Hirt avait toutes les raisons de se montrer satisfait.

 

D’autant plus que les plus jeunes, les cadets (moins de 17 ans) allaient faire, le dimanche, encore mieux que leurs aînés.

Une finale 100% tarbaise clôturait une longue journée au cours de laquelle près de 140 sabreurs s’étaient affrontés.

Antoine Pogu remporte le tournoi face à son camarade Oscar Sans sur le score de 15/12. Les 2 bigourdans se posent dès à présent comme de sérieux candidats à une sélection pour les Championnats d’Europe et du Monde qui se dérouleront au printemps.

Et ils confirmeront ce statut quelques jours plus tard au tournoi international de Moscou. Comme chaque année, l’ATE allait se mesurer à une des grandes nations du sabre chez elle. En individuel, Oscar et Antoine s’affrontaient en ½ finale. Ce coup-ci Oscar Sans l’emporta, gagnant le droit de disputer la finale. Malheureusement, face au Russe Nasomov qui combattait à domicile, il dut s’incliner. Mais, 2ème et 3ème en Russie, c’était déjà une remarquable performance.

 

Ils firent pourtant mieux dans l’épreuve par équipe. Rejoints par leur camarade Jérémy Custine, les jeunes sabreurs de l’Amicale remportaient l’épreuve en battant en finale la Russie, chez elle. Un succès que l’on pourrait, en Bigorre, comparer à une victoire des jeunes rugbymen en Nouvelle-Zélande…

 

Côté féminin, des satisfactions aussi pour les coachs tarbais au tournoi de Gémenos.

Si Anna Laporte, encore junior, terminait 12ème de l’épreuve sénior, battue par l’internationale Margaux Rifkiss, c’est du côté des plus jeunes que venait la performance. Elsa Lahon-Laborde, toute nouvelle dans la catégorie cadette, montait sur la 3ème marche du podium en battant au passage en ¼ de finale l’une des favorites, la parisienne Annah Couderc. Mathilde Mouroux, battue de justesse par Elsa (15/14) terminait 10ème tandis que Roxane Chabrol, encore minime, prenait la 12ème place.

Une performance qui vaut au 3 jeunes sabreuses une sélection avec l’équipe de France pour disputer le tournoi du circuit européen de Londres.

Tous ces jeunes français se rencontreront de nouveau, en présence d’une équipe Russe certainement revancharde, lors du traditionnel tournoi du Sabre d’Or, organisé par l’ATE, à la Maison de l’Escrime à Tarbes les 24 et 25 novembre. Du beau spectacle en perspective et l’occasion de découvrir ceux qui sont, comme le furent leurs aînés, des fleurons du sport bigourdan dans le Monde entier.

Le Tarbais Maxime Pianfetti champion d’Europe de sabre moins de 20 ans en Russie.

Il était environ 19h30 à Sotchi (17h30 à Tarbes) quand les 2 français, membres du pôle France de Tarbes, le Tarbais Maxime Pianfetti et le Marseillais Sébastien Patrice se présentèrent sur la piste podium des Championnats d’Europe d’escrime, pour se disputer le titre.

 

Une opposition vécue tant de fois sur les pistes d’entraînement de la Maison de l’Escrime sous la direction d’Eric Maumus, Nicolas Lopez mais aussi Frédéric Baylac et Pierre Mione aujourd’hui entraîneurs des équipes de Chine et de France.

Tous les jeunes de l’ATE, les maîtres tarbais et les dirigeants du club, le Président Hirt en tête, suivirent ce match si particulier avec un grand intérêt et une grande fierté.

L’Amicale Tarbaise d’Escrime et le Pôle France de Tarbes  étaient de nouveau au top de l’Europe. Un succès à partager avec le Maire de Tarbes et son adjoint aux sports qui avaient su, à l’automne, alors que ces structures traversaient une période difficile apporter tout leur soutien à Bruno Hirt, et aux dirigeants du club, pour trouver des solutions permettant de poursuivre l’excellent travail dont on voit les résultats aujourd’hui.

Si Maxime, plus expérimenté, pouvait faire figure de favori, le résultat restait très indécis. On le sait, une finale est un match si particulier et surtout Sébastien avait prouvé à maintes reprises quel extraordinaire compétiteur il savait être.

Le Russe Lokhanov, l’un des grands favoris de l’épreuve, ne nous contredirait pas, lui qui se voyait certainement en finale alors qu’il menait en demi 14/9 face au jeune Français. Touche après touche, Patrice est remonté pour finalement porter l’estocade et l’emporter 15/14.

Du côté de l’autre ½ finale, un incident technique important priva les supporters tarbais des images sur internet. Un grand moment de stress dans la Maison de l’Escrime. Que se passait-il sur la piste en Russie ? Les SMS aux membres de la délégation française n’y firent rien… il fallut attendre que le résultat tombe : Maxime avait battu l’Italien Arpino 15/13.

Heureusement, tout était revenu dans l’ordre sur le web pour la finale. Patrice, sans crainte face à un Pianfetti plus tendu prenait rapidement l’avantage 4/1. Mais le tarbais, plus puissant au milieu de piste, sut poser son jeu, faire preuve de patience, alternant actions offensives entre les lignes de mise en garde et contre-attaques en bout de piste. Il menait 8/5 à la pause.

En 2ème période, Maxime continuait à faire le jeu, prenant plus de risque que son adversaire, variant intelligemment les actions. Bien évidemment, celui-ci ne lâchait rien, plaçant plusieurs bonnes attaques et c’est sur le score de 14/11 qu’on abordait la dernière touche. Une dernière contre-attaque offrait à Pianfetti le titre européen. Il rejoignait ainsi au palmarès un autre Tarbais, Charles Colleau, vainqueur voici 2 saisons.

Ce résultat laisse espérer d’autres lauriers lors de l’épreuve par équipe qui se disputera samedi. Maxime et Sébastien seront épaulés par un autre Tarbais, Hugo Soler, 20ème de ces Championnats (éliminé par le Géorgien Shengelia 15/14) et par le Palois Elliot Bibi, 27ème de l’épreuve.

Et pour les guider et leur apporter son immense expérience, ils pourront compter sur le capitaine de cette équipe de France, la Tarbais, Champion Olympique en 2004 à Athènes, Damien Touya.

1/4 de zone H2024 minime : Razzia Tarbaise !!

Pour ce 1/4 de zone minime, motivation, détermination et engagement étaient les maîtres mots dans le clan tarbais.

Décidement, chez les filles l'histoire se repète puisque le classement des 6 premieres est le même qu'au 1er tour à Albi.

On aura donc vu une Anna Laporte pleine de maitrise surpasser Andréa Tournefier en finale. Maylis Anclades et Elsa Lahon-Laborde completent le podium.DSCF1054 Maeva Mouret prend une honorable 5eme place tandis que Elina Lamperle, bien que 16eme, affichait un large sourire, heureuse de l'experience vécue.

On retrouvait logiquement les quatre premieres dans l'équipe 1 de Midi-Pyrénées et, comme attendu, elles ramenaient un nouveau trophée à l'ATE.

 

DSCF1058Chez les garçons ce 1/4 de finale de zone est l'occasion de retrouvailles entre les frères ennemis de la Section Paloise et de l'ATE.

Le scenario ne fut pas forcement celui que l'on pouvait imaginer …

Voir Remi Cadene et Luc Deborde finalistes à Albi être éliminés si tôt, retrouver le trio Antoine Pogu, Oscar Sans et Dorian Debergue sur le podium, tout ça n'était pas vraiment prévisible et montre la densité de la catégorie minimes à l'ATE.

Ne pouvant citer tout le monde, il est important de souligner l'implication et le comportement de tous les autres garçons lors de ce tournoi.

Dans le par équipes garçons, on retrouvait Remi, Luc, Oscar et Antoine en équipe 1 Midi-Pyrénées. Ils remportent une finale intense et pleine de suspense face à des palois accrocheurs.

Pour a 1ere fois, l'individuel et le par-équipes se déroulaient sur la même journée qui fut dense pour tout le monde ( tireurs, accompagnateurs, bénévoles … ). Merci et bravo à Eric Maumus pour son organisation sans faille.

DSC01381 DSC01382 DSCF1061

Les résultats complets :

Individuel filles    Equipe filles    Individuel garçons    Equipe garçons

 

 

Sabre : les bérets en force aux championnats d’Europe.

équipe-France-Maribor-2015C’est à Maribor en Slovénie que l’élite du sabre moins de 20 ans d’Europe se retrouvera pour se disputer le titre continental, du 25 février au 5 mars 2015.

Il y a bien longtemps que les sabreurs européens sont habitués à croiser des tarbais dans les équipes de France. Cette année, la délégation tricolore emmenée par l’entraîneur national Pierre Mione bien connu dans la Maison de l’Escrime où il entraîne, avec Eric Maumus, les sabreurs de l’Amicale tarbaise  et du pôle France, ne comptera pas moins de 50% de bigourdans !

Si Hugo Soler, dominateur depuis le début de la saison, sera le seul tarbais chez les cadets, ils seront 3 membres de l’ATE sur 4 tireurs dans les rangs des juniors : Jean-Philippe Patrice, le nouveau venu dans la catégorie,  et les frères Colleau, Pierre qui trouve dans cette sélection la juste récompense d’une très bonne saison et Charles qui fait figure, au vue de ses performances, de leader de l’équipe nationale. Il est à noter que le jeune tarbais a fait 2ème du tournoi de coupe du Monde de Phoenix (USA) ce week-end, tournoi auquel il était invité par la fédération d’escrime des Etats-Unis.

On  enregistre avec plaisir, le retour d’une tarbaise dans l’équipe de France cadette. Sarah Allouch, plusieurs fois médaillée dans les tournois internationaux cette année partira elle aussi à la conquête du titre européen. Sa 3ème place voici une dizaine de jours dans le tournoi européen de Mödling (Autriche) lui permet de nourrir de légitimes espoirs en Slovénie.

Sa camarade de club Joséphine Morincome, 7ème de cette épreuve autrichienne, rate de peu la sélection. Elle sera remplaçante dans l’équipe nationale pour Maribor. Elle aurait pu forcer le destin en réalisant une grande performance le week-end dernier dans la catégorie junior lors du tournoi de coupe du Monde de Dourdan.

C’est la troisième demoiselle de Tarbes, Marie-Lucille Gans qui réalisa cette performance en prenant la 29ème place de l’épreuve dont elle termine 5ème française. Elle confirme ainsi un réel regain de forme ces dernières semaines mais trop tardif pour espérer accompagner sa camarade Sarah sur les pistes des Championnats d’Europe.

3ème du tournoi européen de Mödling, Hugo Soler se pose en prétendant sérieux au titre de Champion d’Europe. Eliminé en ½ finale par l’Italien Tricarico (15/12), le tarbais fut le premier supporter de son camarade du pôle France de Tarbes, le grenoblois Quentin Vervoitte en finale de l’épreuve. Quentin vengea brillamment Soler en s’imposant 15/12 face à l’italien, pour remporter une belle victoire au plus haut niveau international qui le place indéniablement parmi les favoris pour le titre européen.

Rendez-vous donc pour tous ces jeunes en Slovénie dans un mois. Et comme sabre rime avec Tarbes dans toutes les langues, ils trouveront face à eux dans l’équipe d’Angleterre cadets un…tarbais. En effet, Georges Suddards, membre indiscutable de l’équipe de Tarbes  sera pour sa part en lice dans ces championnats sous les couleurs de l’Union Jack. Gageons qu’un assaut France Angleterre entre Soler et Suddards serait un moment très particulier pour l’entraîneur Pierre Mione.

A l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on forme d’excellents tireurs, des coachs de haut niveau (bien sûr les actuels coachs tarbais mais aussi Fred Baylac, entraîneur de l’équipe de France senior et Pierre Guichot entraîneur de l’équipe d’Angleterre senior) et des arbitres, car ici encore plus qu’ailleurs, on sait que sans eux le sport de compétition ne pourrait pas exister.

C’est donc avec grand intérêt qu’on suivra la prestation à Maribor de Harold Hirt (le fils du président de l’ATE) apprenti arbitre international qui pourrait faire partie du panel européen dans les saisons futures.

Et puis, à Tarbes, il y a le présent, il y a le passé dont on est fier, et il y a surtout l’avenir. Cet avenir, il était sur les pistes de la Maison de l’Escrime ce week-end lors d’une épreuve interrégionale minime qualificative pour les championnats de France.

Les observateurs, parmi lesquels les champions olympiques tarbais Damien Touya et Nicolas Lopez, toujours présents pour faire profiter la relève de leur précieuse expérience, se plaisaient dimanche soir à souligner l’excellente tenue des assauts, notamment la finale garçons qui vit le tarbais Florian Schikele l’emporter sur son camarade de club Enzo Chaudron et la finale féminine dans laquelle Anna Laporte de l’ATE fit montre d’une maîtrise surprenante à ce niveau pour l’emporter face à la tireuse du Marquisat Lena Candalot.