La razzia des sabreurs tarbais aux championnats de France juniors.

Les jeunes cadettes et cadets de l’Amicale Tarbaise d’Escrime avaient montré la voie voici 15 jours en remportant 3 des 4 titres en jeu dans leur catégorie.

C’était maintenant aux juniors du club de relever le défi, en terre lyonnaise sur les pistes du club de Gleizé.

Les garçons semblaient bien armés, le dimanche pour conquérir le titre par équipe, malgré l’absence de Pierre Colleau, membre de l’équipe de France cette saison, écarté des pistes pour plusieurs mois par une rupture du tendon d’Achille pendant les Championnats du Monde de Tachkent.

Mais, à l’ATE, on a de la ressource et c’est le Champion de France cadet, Hugo Soler qui venait épauler Charles Colleau, Jean-Philippe Patrice et Baptiste Dubarry.

Après avoir éliminé Clamart en quart de finale (45/35) et Thionville en demi-finale (45/26), les tarbais, coachés par leur entraîneur Pierre Mione, retrouvaient l’équipe de Meylan en finale.

Un match un peu particulier, 2 des tireurs isérois étant membres du pôle France de Tarbes, et donc partenaires d’entraînement des tarbais sous la direction de Pierre Mione et Eric Maumus.

Podium-garçons-3Jouant parfaitement son rôle de leader de l’équipe, sous les encouragements de son frère, Charles Colleau montra la voie, auteur d’assauts de très belle facture. Et comme Patrice et Soler surent se montrer à la hauteur de leur camarade, c’est sur le score de 45 à 39 que l’Amicale Tarbaise d’escrime remporta le titre. 

Exceptionnel, Charles Colleau l’avait été aussi la veille, lors de l’épreuve individuelle. Sorti 6ème des sélections du matin, Charles écarta sans grande difficulté ses premiers adversaires (15/4 et 15/1) avant de trouver sur sa route en quart de finale son camarade de l’équipe de France, entraîné à l’INSEP de Paris, le Normand Edern Annic. Il réalisa un assaut exceptionnel ne laissant que 8 touches à son adversaire (15/8).

En demi-finale, c’est face à son camarade de club Baptiste Dubarry que Charles gagna le droit de disputer la finale. Une rencontre magnifique dans laquelle Baptiste inquiéta très sérieusement son ami, ne s’inclinant que 15/13.

Podium-garçonsAinsi donc la finale opposa Colleau au nordiste de Roubaix Thibault Chauchoy. Et encore une fois, Charles se montra irrésistible, infligeant un cinglant 15 à 6 à son opposant.

Jean-Philippe Patrice, sorti 1er des qualifications, chuta sur le tireur de Dinard, membre du pôle France de Tarbes, Benjamin Roger (15/13), terminant à la 9ème place, tandis qu’Hugo Soler terminait 13ème , éliminé par Baptiste Dubarry (15/12).

Ainsi donc, à la fin de cette série de Championnats de France, les jeunes sabreurs tarbais remportent tous les titres nationaux des moins de 20 ans (2 titres cadets et 2 titres juniors). Une belle récompense pour le travail exceptionnel réalisé par les maîtres Maumus et Mione sur les pistes de la Maison de l’Escrime de Tarbes tout au long de l’année.

Côté féminin, la tâche s’annonçait ardue pour les 3 cadettes tarbaises Maris-Lucille Gans, Sarah Allouch et Joséphine Morincome.

Eliminées dès le tableau de 32, Joséphine et Marie-Lucille prennent les 17ème et 22ème places, tandis que Sarah, battue un tour plus tard  termine 12ème.

C’est dire que les demoiselles tarbaises avaient à cœur de prouver leur valeur le dimanche dans l’épreuve par équipe.

Dès les quarts de finale, un adversaire redoutable se profilait, l’équipe de Meylan. Les sabreuses bigourdanes surent toutes se hisser à un excellent niveau pour vaincre (45/37) et s’offrir le droit de rencontrer en demi-finale les grandes favorites d’Orléans.

Face à elles, Océane Chery Emmanuel, membre de l’équipe de France la saison dernière, et surtout, la vice championne du Monde de la catégorie à Tachkent Manon Brunet.

podium-fillesLes jeunes tarbaises firent des assauts de haut niveau, inquiétant sérieusement les futures championnes de France, mais elles durent s’incliner 45/38, ramenant à Tarbes une belle médaille de bronze.

Tous les tarbais revenaient avec une médaille autour du cou, montrant encore une fois au monde de l’escrime l’exceptionnelle qualité de l’école de sabre tarbaise. Maintenant, place aux examens (baccalauréat) tandis que les plus jeunes, minimes et benjamins entreront à leur tour en lice dans 15 jours pour leurs championnats nationaux.

 

Les sabreurs tarbais remportent trois titres aux championnats de France seniors.

Les jeunes cadets avaient brillamment ouvert la période des championnats de France de sabre à Charleville le week-end dernier.

C’était au tour de leurs aînés d’en découdre sur les pistes de Joué les Tours.

Dès le samedi matin commençait l’épreuve individuelle de nationale 3. La cadette tarbaise doublement surclassée pour l’occasion, Joséphine Morincome, décevante le week-end dernier dans sa catégorie, domina sans partage cette épreuve, et s’adjugea le titre face à la Nantaise Mustafitch en finale, sans avoir perdu un seul match.

Plus tard dans la journée, l’autre cadette tarbaise présente, Marie-Lucille Gans, sacrée championne de France le week-end dernier, réussissait un parcours quasi parfait en nationale 2  pour n’échouer qu’en finale face à la Parisienne Audrey Cabald, s’adjugeant ainsi une belle médaille d’argent.

L’aînée des tarbaises, Elodie Laffaille, toujours classée dans les meilleures françaises, se trouvait dans la cour des grands, la nationale 1. Après avoir éliminé la Toulousaine Charlotte Suchet, internationale senior, dans le tableau de 32, elle dut s’incliner dans le duel qui l’opposait à son amie, l’ancienne tarbaise Flora Palu au tour suivant sur le score de 15/7. Elodie termine ainsi 15ème de ces championnats.

Dans l’épreuve de nationale 1 masculine, Maxence Lambert terminait 9ème, éliminé par l’ex tarbais François Régent 15/10, tandis que ses camarades de club, eux aussi membres de l’INSEP, Fabien Ballorca (éliminé par le futur vainqueur Vincent Anstett) et Christophe Buisson terminaient aux 15ème et 23ème places.

Le dimanche se déroulaient les épreuves par équipes. Et c’est toujours la nationale 3 qui ouvrait le bal. L’occasion pour les jeunes tarbaises Gans et Morincome de disputer ce championnat avec leur aînée Elodie Laffaille, épaulées par la néo sabreuse fort prometteuse Fabiola Yoyo Williams. Arrivées en finale, les bigourdanes dominèrent les parisiennes de l’US métro Paris pour remporter le titre de championnes de France.FullSizeRender(4)

Chez les garçons, en attendant l’entrée en lice des « ténors » de la nationale 1, les tarbais alignaient une équipe de nationale 3 où se côtoyaient des jeunes du club, les juniors Baptiste Dubarry et Jean-Philippe Patrice, et des anciens, Harold Hirt et l’entraîneur de l’ATE et des équipes de France de jeunes, Pierre Mione.

En 1/8 de finale, c’est un match difficile qui attendait les tireurs de l’ATE, face à l’équipe de Gemenos, qui compte dans ses rangs deux anciens tarbais les frères Baptiste et Emmanuel Gans. Et en effet, le match fut disputé, l’équipe de l’ATE finissant par l’emporter 45/43.

Encore deux matchs face à Roubaix (45/41) et Auzeville (45/31) et les tireurs de Pierre Mione se retrouvaient en finale contre Dinard. Un match qui se soldait par la victoire des bigourdans 45/32, qui offraient ainsi le 2ème titre de la journée à l’ATE.FullSizeRender

Mais, le plus beau titre reste celui de nationale 1, disputé par les 8 meilleures formations de l’hexagone. De nombreux internationaux dans ces équipes, à commencer par celle de l’ATE composée de Fabien Ballorca, Maxence Lambert, Christophe Buisson et le junior Charles Colleau.

Après un ¼ de finale victorieux contre les parisiens de l’US métro, les tarbais se voyaient offrir en ½ finale un classique du sabre français face aux tenants du titre, les voisins béarnais de la Section Paloise. Contre  une équipe où l’on retrouvait entre autres le finaliste de l’individuel Julien Médard, les élèves des maîtres Maumus et Mione durent s’incliner sur le score 45/36.

Restait à disputer le match pour la médaille de bronze contre les tireurs de Meylan. Celui-ci fut plus incertain mais la victoire finit par sourire aux Isérois45/43, laissant aux tarbais la 4ème place de l’épreuve.

Place maintenant aux juniors sur les pistes de Gleizé (dans la région lyonnaise) les 23 et 24 mai. Avec de légitimes espoirs de voir des bérets se glisser sur les podiums.

Les jeunes sabreurs tarbais dominent les championnats de France Cadets.

podium-filles-CharlevilleAvec l’arrivée du printemps commence la longue période des championnats de France d’Escrime, et notamment de sabre, l’arme de prédilection de l’Amicale Tarbaise d’Escrime.

Dès le week-end du 17 mai, l’élite du sabre sénior en découdra sur les pistes de Joué-Lès-Tours. Puis, place aux espoirs qui tenteront de décrocher le titre junior en terre lyonnaise, à Gleizé, durant le week-end de Pentecôte.

Pour l’heure, c’était aux cadets que revenait l’honneur d’ouvrir le ban à Charleville-Mézières le week-end dernier (9 et 10 mai).

Un long périple pour les jeunes tarbais et leurs coachs, partis par la route  pour une longue traversée de la France. Mais, au vue des classements nationaux des jeunes bigourdans, ils emportaient avec eux de réels espoirs de médailles, voire de titre.

Chez les garçons, Hugo Soler, membre de l’équipe de France, médaillé aux Championnats d’Europe de Maribor, dominateur durant toute la saison dans l’hexagone, semblait devoir être à même de succéder à son camarade de club Dubarry, sacré l’an dernier. Mais, en sport en général et au sabre en particulier, rien n’est jamais acquis. On connaissait dans le staff tarbais la qualité des adversaires et la finale âprement disputée que le tarbais remporta d’extrême justesse face au jeune palois Eliott Bibi confirma que rien n’était fait. Hugo s’impose 15/14 dans ce derby pyrénéen qui ne sera certainement pas le dernier tant sont riches en champions ces deux grandes écoles de sabre bigourdane et béarnaise.

Ses camarades Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory, bien classés à l’issue des qualifications du matin durent s’incliner en tableau de 16 face au Palois Bibi (15/12) et au Grenoblois Vervoitte (membre du pôle espoir de Tarbes) (15/10). Ils terminent respectivement 11ème et 13ème de l’épreuve.

Signalons les débuts à ce niveau du jeune minime Florian Schikélé (récent finaliste des Championnats méditerranéens minimes). Sans démériter, le jeune Florian dut se contenter d’une 48ème place, mais gageons que nous le retrouverons sur le podium d’ici quelques saisons.

Dès le lendemain, Hugo, Maxime et Pierre-Elysée étaient rejoints par leur camarade de l’ATE, « l’anglais » Georges Suddars. Ne pouvant pas disputer l’épreuve individuelle, le jeune international britannique, formé à Tarbes, avait hâte d’en découdre.

Bien belle équipe en vérité que cette formation bigourdane ! Après avoir écarté de la course au titre Gif sur Yvette et la redoutable formation de Meylan, les tarbais retrouvaient en finale l’équipe de Gémenos pour ce qui constituait la revanche de l’an dernier. Rappelons que l’ATE l’avait emporté 45/44, et nous aurons idée de la volonté de revanche qui animait les provençaux.

Le dernier mot revint toutefois aux élèves des maîtres Maumus et Mione et ce, sur un score plus confortable que lors de la saison passée, 45/39.

Les jeunes ramenaient donc à la Maison de l’Escrime de Tarbes les deux titres masculins du week-end.

Côté féminin, pas question d’être en reste. Avec Sarah Allouch, n° 3 française, médaillée aux championnats d’Europe de Maribor, Joséphine Morincome, n° 6 française, plusieurs fois sélectionnée avec l’équipe de France Junior cette année et Marie-Lucille Gans, elle aussi sélectionnée en équipe nationale, la formation tarbaise avait belle allure. Sans oublier la jeune minime Anna Laporte, venue elle aussi découvrir le haut niveau.

La journée fut bien décevante pour Joséphine. Mal classée à l’issue des qualifications, elle dut s’incliner dès le 1er tour d’élimination en subissant la loi de sa jeune camarade Anna Laporte. Malheureusement, après cette performance, Anna dut quitter l’épreuve au tour suivant, avec les honneurs, face à l’une des favorites Lucie Jamet de Thonon les bains.

Restaient donc pour conquérir le titre Sarah Allouch et Marie-Lucille Gans. La première voyait se profiler au niveau de la ½ finale un très gros morceau, sa camarade de l’équipe de France, la parisienne Caroline Quéroli, la grande favorite pour le titre à l’issue d’une saison dominée sans partage et surtout, la Championne du Monde junior de la spécialité à Tachkent voici quelques semaines.

En ½ finale d’un championnat de France, une compétitrice joue sa carte à fond ! Et c’est sans complexe que Sarah monta sur la piste. A l’issue d’un match acharné, elle s’imposa sur le score de 15/13, s’ouvrant par cet exploit les portes de la finale.

Finale où elle retrouva sa camarade de l’ATE, Marie-Lucille vainqueur de l’Orléanaise Gourry en ½ finale.

Un match en finale des championnats de France entre 2 tarbaises, un match qu’elles avaient bien souvent disputé sur les pistes d’entraînement de la Maison de l’Escrime de Tarbes. Et un match toujours accroché. Cette finale ne dérogea pas à la règle et vit finalement Marie-Lucille Gans s’offrir le titre national (15/12).

Ne restait plus aux demoiselles de Tarbes qu’à conquérir le titre par équipe. Malheureusement, elles durent s’avouer vaincues en ½ finale face à l’équipe de Racing Club de France de Caroline Quéroli et se contenter de la médaille de bronze (45/40).

3 titres remportés sur 4 possibles, 3 médailles d’or, 1 d’argent et 1 de bronze, les maîtres Eric Maumus et Pierre Mione pouvaient maintenant penser le coeur léger à la suite, les championnats seniors, où ils retrouveront notamment dès la semaine prochaine leurs internationaux de l’INSEP, Maxence Lambert, Fabien Ballorca et Christophe Buisson. Nul doute qu’ils eurent le temps d’en parler jusque tard dans la nuit durant les longues heures qu’il leur fallut pour traverser la France dans l’autre sens.

Sabre : les bérets en force aux championnats d’Europe.

équipe-France-Maribor-2015C’est à Maribor en Slovénie que l’élite du sabre moins de 20 ans d’Europe se retrouvera pour se disputer le titre continental, du 25 février au 5 mars 2015.

Il y a bien longtemps que les sabreurs européens sont habitués à croiser des tarbais dans les équipes de France. Cette année, la délégation tricolore emmenée par l’entraîneur national Pierre Mione bien connu dans la Maison de l’Escrime où il entraîne, avec Eric Maumus, les sabreurs de l’Amicale tarbaise  et du pôle France, ne comptera pas moins de 50% de bigourdans !

Si Hugo Soler, dominateur depuis le début de la saison, sera le seul tarbais chez les cadets, ils seront 3 membres de l’ATE sur 4 tireurs dans les rangs des juniors : Jean-Philippe Patrice, le nouveau venu dans la catégorie,  et les frères Colleau, Pierre qui trouve dans cette sélection la juste récompense d’une très bonne saison et Charles qui fait figure, au vue de ses performances, de leader de l’équipe nationale. Il est à noter que le jeune tarbais a fait 2ème du tournoi de coupe du Monde de Phoenix (USA) ce week-end, tournoi auquel il était invité par la fédération d’escrime des Etats-Unis.

On  enregistre avec plaisir, le retour d’une tarbaise dans l’équipe de France cadette. Sarah Allouch, plusieurs fois médaillée dans les tournois internationaux cette année partira elle aussi à la conquête du titre européen. Sa 3ème place voici une dizaine de jours dans le tournoi européen de Mödling (Autriche) lui permet de nourrir de légitimes espoirs en Slovénie.

Sa camarade de club Joséphine Morincome, 7ème de cette épreuve autrichienne, rate de peu la sélection. Elle sera remplaçante dans l’équipe nationale pour Maribor. Elle aurait pu forcer le destin en réalisant une grande performance le week-end dernier dans la catégorie junior lors du tournoi de coupe du Monde de Dourdan.

C’est la troisième demoiselle de Tarbes, Marie-Lucille Gans qui réalisa cette performance en prenant la 29ème place de l’épreuve dont elle termine 5ème française. Elle confirme ainsi un réel regain de forme ces dernières semaines mais trop tardif pour espérer accompagner sa camarade Sarah sur les pistes des Championnats d’Europe.

3ème du tournoi européen de Mödling, Hugo Soler se pose en prétendant sérieux au titre de Champion d’Europe. Eliminé en ½ finale par l’Italien Tricarico (15/12), le tarbais fut le premier supporter de son camarade du pôle France de Tarbes, le grenoblois Quentin Vervoitte en finale de l’épreuve. Quentin vengea brillamment Soler en s’imposant 15/12 face à l’italien, pour remporter une belle victoire au plus haut niveau international qui le place indéniablement parmi les favoris pour le titre européen.

Rendez-vous donc pour tous ces jeunes en Slovénie dans un mois. Et comme sabre rime avec Tarbes dans toutes les langues, ils trouveront face à eux dans l’équipe d’Angleterre cadets un…tarbais. En effet, Georges Suddards, membre indiscutable de l’équipe de Tarbes  sera pour sa part en lice dans ces championnats sous les couleurs de l’Union Jack. Gageons qu’un assaut France Angleterre entre Soler et Suddards serait un moment très particulier pour l’entraîneur Pierre Mione.

A l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on forme d’excellents tireurs, des coachs de haut niveau (bien sûr les actuels coachs tarbais mais aussi Fred Baylac, entraîneur de l’équipe de France senior et Pierre Guichot entraîneur de l’équipe d’Angleterre senior) et des arbitres, car ici encore plus qu’ailleurs, on sait que sans eux le sport de compétition ne pourrait pas exister.

C’est donc avec grand intérêt qu’on suivra la prestation à Maribor de Harold Hirt (le fils du président de l’ATE) apprenti arbitre international qui pourrait faire partie du panel européen dans les saisons futures.

Et puis, à Tarbes, il y a le présent, il y a le passé dont on est fier, et il y a surtout l’avenir. Cet avenir, il était sur les pistes de la Maison de l’Escrime ce week-end lors d’une épreuve interrégionale minime qualificative pour les championnats de France.

Les observateurs, parmi lesquels les champions olympiques tarbais Damien Touya et Nicolas Lopez, toujours présents pour faire profiter la relève de leur précieuse expérience, se plaisaient dimanche soir à souligner l’excellente tenue des assauts, notamment la finale garçons qui vit le tarbais Florian Schikele l’emporter sur son camarade de club Enzo Chaudron et la finale féminine dans laquelle Anna Laporte de l’ATE fit montre d’une maîtrise surprenante à ce niveau pour l’emporter face à la tireuse du Marquisat Lena Candalot.

 

Sabre : les sabreurs tarbais bien placés en Allemagne.

Deux week-end de suite en Allemagne pour les sabreurs tarbais au cœur des équipes de France cadets et juniors dirigées par l’entraîneurs de l’ATE Pierre Mione.

 

Ce sont donc les juniors qui montraient la voie, les 6 et 7 décembre derniers sur les pistes de Dormagen, dans une épreuve de Coupe du Monde. On comptait pas moins de 162 compétiteurs représentant l’élite du sabre mondial dans la cité rhénane.

Les 2 jeunes, Jean-Philippe Patrice, nouveau venu dans la catégorie, tout auréolé de ses succès en cadets la saison passée, et Hugo Soler, encore cadet, catégorie qu’il domine sans partage en France depuis le mois de septembre, ne purent passer les 64ème de finale. Jean-Philippe dut s’incliner face au Russe Danilenko (futur vainqueur de l’épreuve) 15/12, tandis qu’Hugo, au tour suivant, fut éliminé par le Hongrois Pech (15/12).

 DSC_1343

Plus aguerris dans cette catégorie, les frères Colleau, Pierre et Charles, réussissaient à se glisser dans le top16 du tournoi.

Pierre, l’aîné, confirmant un net regain de forme que ses entraîneurs Eric Maumus et Pierre Mione avaient déjà souligné, écartait 2 allemands de sa route pour affronter au 3ème tour son camarade de l’équipe nationale, le nordiste Thibault Chauchoy. Une victoire 15/12 lui permit de se hisser parmi les 16 meilleurs tireurs du jour. Malheureusement, à ce niveau, le tarbais se faisait surprendre par le belge De Visscher (11/15) et dut se contenter de la 12ème place.

Pendant ce temps, son frère Charles, incontestable leader de cette équipe de France, connaissait des premiers tours difficiles face au Tchèque Hanus (victoire 15/14 après avoir été largement mené) et au Canadien Gélinas (victoire 15/14).

Heureusement, le Bigourdan se reprit rapidement, et retrouvant ses moyens, il élimina un Egyptien et un Américain pour s’offrir un ¼ de finale face au redoutable Hongrois Mate Bancsics. Cette fois, arrivé à 14 partout, il ne put conclure et laissa son adversaire disputer les ½ finales. Charles termine ainsi 6ème du tournoi.

 

Le week-end dernier, c’était au tour des cadets d’affronter les meilleurs sabreurs européens plus de redoutables américains dans le tournoi d’Esslingen.

Et donc, toujours sous la direction de Pierre Mione, retour d’Hugo Soler en Allemagne, accompagné de ses camarades de club Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory.

Retrouvant sa catégorie d’âge, Hugo domina le tour de qualification dont il sortit n° 1. Après avoir éliminé dans le tableau un Allemand et un Hongrois, il trouvait sur sa route son équipier du pôle France de Tarbes, Quentin Vervoitte, du club de Meylan. Dominant son camarade 15/12, le tarbais s’offrait le droit de disputer un match pour accéder aux ¼ de finale. Malheureusement, l’Américain Adam Green, après une première manche remportée par Hugo, retournait la situation et privait le jeune tarbais de la victoire. Soler termine donc cette épreuve à la 9ème place.

De leur côté, Pianfetti et Flory après un tour de qualification de bon augure étaient dispensés du 1er tour d’élimination directe. Ils se faisaient toutefois éliminer au tour suivant respectivement par le Turc Koc et le Russe Podzniakov, déjà bourreau de Maxime au tournoi de Moscou voici quelques semaines.

 

La veille, Joséphine Morincome, sélectionnée chez les cadettes pour la 1ère fois, s’était classée 31ème du tournoi féminin. Après avoir éliminé la Polonaise Ciesnar (15/9) au 1er tour et sa compatriote Suzanne (15/8) au 2ème tour, la tarbaise ne put s’imposer face à l’Américaine Czyzewski Véronica, battue 15/12. Joséphine réalise là une bonne performance en terminant 3ème française de l’épreuve.

Ce même dimanche, de l’autre côté de l’Atlantique, l’équipe de France senior, entraînée par Frédéric Baylac, qui fut tireur puis entraîneur de l’ATE, disputait le tournoi de Coupe du Monde de New York. A cette occasion, le tarbais Fabien Ballorca, éliminé dans le tableau de 32 par son coéquipier Vincent Anstett, termine 3ème français du tournoi remporté par le Coréen Kim.

Les jeunes sabreurs tarbais face aux Russes.

Etre convié par les maîtres du sabre mondial, les Russes, à disputer un tournoi sur leurs terres, est toujours un honneur pour les jeunes de l’Amicale Tarbaise d’Escrime. Cette invitation, le club bigourdan y répond depuis 1992, avec un coup d’essai qui valait un coup de maître et la victoire de Guillaume Galvez. Seul un tarbais a pu depuis inscrire son nom au palmarès de l’épreuve, en 2006, Pierre-Vincent Bravi. Il y côtoie des noms prestigieux dont certains montent encore régulièrement sur les plus hautes marches des podiums des épreuves seniors du monde entier. On retiendra notamment les russes Iakimenko chez les hommes et sa compatriote Diachenko chez les dames, encore dominateurs le week-end dernier aux tournois de Coupe du Monde de Budapest et d’Orléans.

 

Cette année 3 tarbais se rendaient à Moscou, accompagnés de leur entraîneur Eric Maumus : les sabreuses Marie-Lucille Gans et Joséphine Morincome et le jeune cadet 1ère année Maxime Pianfetti qui, pour sa part, découvrait la capitale russe. Ils allaient y retrouver 137 sabreurs de haut niveau.

 

Dès le samedi matin, les jeunes filles disputaient les 2 tours de qualification. Les tarbaises sortaient 14ème et 19ème de ces phases, ce qui les amena malheureusement à s’affronter dès les 64ème de finale. Marie-Lucille sortait vainqueur de ce match (15/12), envoyant sa camarade en repêchage.

Désormais, plus de droit à l’erreur pour Joséphine. Pourtant dès le 1er tour de ces repêchages, elle connaissait une défaillance contre la Biélorusse Kosmash. Battue 15/11, elle prend la 28ème place de l’épreuve. Maintenant, Jo a le regard tourné vers Dormagen (Allemagne) où elle disputera une épreuve de Coupe du Monde Junior avec l’équipe de France (6 et 7 décembre).

 

Pendant ce temps, Marie-Lucille Gans continuait à disputer des matchs du tableau principal. Après une défaite contre la tireuse de l’équipe nationale russe Alexandra Klimova (future vainqueur de l’épreuve) (15/8), elle se retrouva elle aussi dans le tableau de repêchage. Après plusieurs victoires, elle quitta finalement le tournoi en finale de repêchage face à la russe Mékina. Marie-Lu prend ainsi une bonne 10ème place après d’excellents assauts, si l’on en croît l’entraîneur tarbais Eric Maumus.

 

Le lendemain, les filles étaient là pour encourager leur camarade Maxime Pianfetti. Max sortit 16ème des 2 tours de qualification. Battu une première fois, il lui fallut passer par les repêchages. En finale de ce tableau, il éliminait son compatriote Hervy (Thionville) pour accéder aux ¼ de finale de l’épreuve.

A ce niveau, il ne put résister au Russe Pozdniakov qui l’éliminait sur le score de 15/7. Maxime termine ainsi 7ème du tournoi, ce qui pour une première participation est fort honorable. Eric Maumus dira d’ailleurs sa satisfaction devant les bonnes choses montrées par son élève durant cette journée.

 

Prochaine étape pour Maxime : le tournoi du circuit européen d’Eslingen (Allemagne) où il retrouvera les tarbais Hugo Soler et Pierre-Elysée Flory et les tarbaises Sarah Allouch et Joséphine Morincome (et on l’espère Marie-Lucille Gans, 1ère remplaçante) en équipe de France cadet les 13 et 14 décembre.

Sabre d’Or : les cadets tarbais présents sur le podium.

Trois bérets (emblème des sabreurs tarbais) sur le podium du tournoi du Sabre d’Or le week-end dernier, voilà une performance que bien des clubs de l’hexagone envient à l’Amicale Tarbaise, les meilleurs jeunes françaises et français étant présents à Tarbes à cette occasion, en compagnie des meilleurs espagnols.

Et si dans le staff tarbais, on est fier de ce résultat, on regrette que le vainqueur ne soit pas du club bigourdan. Même si le Grenoblois Quentin Vervoitte est membre du pôle France de Tarbes, et donc entraîné par Pierre Mione et Eric Maumus ( les entraîneurs tarbais), le public de la Maison de l’Escrime était tout acquis, en cet après-midi de samedi, au local, Hugo Soler. Espoir légitime des bigourdans quand on sait qu’Hugo a remporté tous les tournois auxquels il a participé en France cette saison, et notamment le tournoi du circuit européen de Meylan.

Mais, dans un assaut final très disputé, Quentin sut trouver les ressources pour porter la dernière touche et l’emporter 15 à 14.

En demi finale, Vervoitte avait écarté le Tarbais de l’équipe d’Angleterre Georges Suddars (15/12), tandis qu’Hugo Soler venait à bout du cadet 1ère année Maxime Pianfetti (15/10), auteur d’une très prometteuse performance. Tous les deux terminent donc 3ème de l’épreuve.

Trois tarbais sur le podium, voilà qui laissait augurer d’une bonne journée de dimanche pour l’épreuve par équipes.

 

Treize équipes de clubs français et l’équipe nationale d’Espagne se disputaient l’honneur de remporter le trophée. Et c’est cette équipe ibérique que les bigourdans (Hugo Soler, Georges Suddars, Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory) durent écarter en ½ finale sur le score de 45/28. En finale, c’est face aux représentants d’Orléans que les Tarbais remportèrent leur tournoi, non sans se faire quelques frayeurs (45/44).

Peu avant, sur cette même piste, les filles Sarah Allouch, Marie-Lucille Gans, Joséphine Morincome et Anna Laporte, venaient de livrer un superbe match face aux parisiennes du Racing Club de France. A 44 touches partout, face à Caroline Quéroli qui domine sans partage le sabre cadettes français, Sarah Allouch sut prendre un risque pour infliger à son adversaire une superbe parade riposte qui offrait, pour la première fois, le trophée féminin à l’ATE.

 

La veille, en finale du Sabre d’Or, Sarah avait dû s’incliner face à cette même Quéroli (15/11) dans la finale, revanche de celle du circuit européen de Meylan (remportée par la Parisienne).

 

C’est donc Quéroli chez les dames et Vervoitte chez les hommes qui reçurent le célèbre trophée, le Sabre d’Or, des mains du champion olympique tarbais, Damien Touya.

 

Quand la Maison de l’Escrime se vida en cette fin de week-end, ils étaient nombreux parmi les sabreurs présents et leur entourage, à remercier les parents du club pour leur formidable accueil, tant au niveau des transports, de l’organisation que du buffet et son désormais traditionnel barbecue.

Le Président Bruno Hirt put lui aussi les remercier, comme il souligna l’importance des pouvoirs locaux, la Ville de Tarbes, bien sûr, mais aussi le Département et la Région sans qui une telle organisation n’aurait pas été possible.

 

Désormais, pour les meilleurs cadets et cadettes français (parmi lesquels de nombreux tarbais) commence une saison internationale qui les mènera jusqu’aux championnats d’Europe et du Monde au printemps.

Les sabreurs tarbais toujours dominateurs, en attendant le Sabre d’Or.

P021114_16.330003Encore un long déplacement sur les routes françaises pour les sabreurs tarbais afin de se rendre en Bourgogne disputer le tournoi national juniors de Dijon.

Avec 2 victoires dans les 2 circuits nationaux disputés depuis le début de saison, plus un succès dans le tournoi du circuit européen disputé à Meylan, les bretteurs bigourdans règnent sans partage sur le sabre hexagonal.

C’est dire s’ils étaient attendus sur les pistes de Dijon. L’absence d’Hugo Soler (le lauréat de toutes ces épreuves) et de Charles Colleau (meilleur junior français actuellement) pouvait laisser entrevoir la fin de cette série exceptionnelle.

Mais l’Amicale Tarbaise d’Escrime, ce n’est pas un ou deux champions, c’est une formidable école de sabre.

Jean- Philippe Patrice, nouveau venu dans la catégorie junior, allait le montrer en montant sur la plus haute marche du podium dijonnais. Auteur d’un parcours parfait durant la journée (12 victoires pour 12 matchs), Jean-Philippe termina par une victoire en finale sur le Meylanais Naël Canali, lui aussi membre du pôle France de Tarbes et lui aussi entraîné par les maîtres Eric Maumus et Pierre Mione(15/10).

Auparavant, en ½ finale, Jean-Philippe dut livrer un difficile assaut face à son camarade de club Pierre Colleau, lui aussi auteur d’un parcours parfait jusque-là. Magnifique joute entre les deux tarbais qui se rendaient coup pour coup. Mais il fallait un vainqueur et c’est le plus jeune qui finit par s’imposer 15/14.

 

Mais si les tarbais dominent le sabre masculin, à Tarbes le sabre se conjugue aussi au féminin.

Si Marie-Lucille Gans et Sarah Allouch durent quitter prématurément l’épreuve, battues par la parisienne Moutoussamy et l’internationale junior d’Orléans Margaux Gimalac, Joséphine Morincome, réussissant enfin à se libérer sur la piste, réalisa un excellent tournoi. Ce n’est qu’en ¼ de finale que la jeune tarbaise s’inclina, face à Clara Laurence de Gisors par la plus petite des marges 15 touches à 14, prenant la 7ème place de ce circuit national.

 

Un magnifique début de saison donc pour les Tarbais que l’on espère voir se confirmer sur les pistes de la Maison de l’Escrime de Tarbes ce week-end au cours du traditionnel Sabre d’Or.

Toute l’élite du sabre français cadet sera présente en Bigorre, les sélectionneurs nationaux et l’entraîneur national Pierre Mione  ayant voulu cette épreuve sélective pour la constitution de la prochaine équipe de France.

Face aux meilleures françaises et meilleurs français, une redoutable délégation espagnole menée par l’ancien vainqueur de l’épreuve Médina.

L’occasion pour Hugo Soler de confirmer son statut de n° 1 français à condition de dominer ses camarades de club Pierre-Elysée Flory et Georges Suddars, eux aussi capables de remporter le célèbre trophée.

Chez les filles, on retrouvera nos trois représentantes : Sarah Allouch, forte de sa superbe place de finaliste au circuit européen de Meylan, Joséphine Morincome dont on vient de voir l’excellent comportement en Bourgogne et Marie-Lucille Gans qui aura à cœur de montrer qu’à l’instar de ces camarades, elle peut cette année vaincre les meilleures.

 

Le public tarbais a ce week-end une excellente occasion de découvrir les champions de demain, ceux qui tenteront de succéder aux Russes Yakimenko, Sharikov, Frossine, aux italiens Rosselli et Sirovitch, au Roumain Porum et bien sûr aux Tarbais Gaël et Damien Touya ou Frédéric Baylac, tous vainqueur du tournoi bigourdan

Sabre : Hugo Soler invincible ?

DSC_7783Troisième tournoi de la saison et troisième victoire pour le cadet tarbais Hugo Soler.

Et cette fois, c’est dans un tournoi international, face aux équipes notamment de Russie, d’Allemagne, d’Angleterre, d’Espagne et de Grèce qu’Hugo remporte un succès probant.

Sur les pistes de Meylan (près de Grenoble), le jeune tarbais termine 6ème des phases de qualification. Il lui faudra écarter 3 français de son chemin pour pouvoir affronter en ¼ de finale le Russe Ivan Lebedev qu’il bat sur le score net de 15/10. Une ½ finale remportée 15/8 contre Alexandre Hervy de Thionville, et Hugo se retrouve de nouveau en finale face à l’Allemand Frederic Kindler. Le match sera plus indécis mais Kindler devra s’incliner 15/12, laissant ainsi le jeune élève d’Eric Maumus et Pierre Mione confirmer son magnifique début de saison.

A l’ATE, on pense toujours équipe dans ce sport « individuel » qu’est l’escrime. C’est donc avec satisfaction qu’on enregistre les bonnes 9ème et 10ème places de Georges Suddars et Pierre-Elysée Flory.

Désormais membre de l’équipe d’Angleterre (dont les seniors sont entraînés par le médaillé olympique tarbais Pierre Guichot, nouvelle preuve de la qualité de cette école bigourdane après la nomination de Fred Baylac à la tête des seniors français), Georges, après avoir éliminé l’Espagnol Bravo, ne peut accéder aux ¼ de finale, battu en 1/8ème par Thomas Martine de St Denis (15/11).

Même destin pour son camarade Flory, qui après avoir battu le local Ramez et l’Anglais Watt, est vaincu en 1/8ème de finale par Quentin Vervoitte, lui aussi sur ses terres, mais qui s’entraîne cette saison au Pôle France de Tarbes (15/12).

 

Satisfaction aussi du staff tarbais du côté de l’épreuve féminine. Sarah Allouch, la tarbaise du pôle France d’Orléans, laissant parler ses extraordinaires qualités de compétitrice qu’on lui connaît depuis longtemps, se qualifie pour sa 1ère finale  internationale. A ce stade, elle doit s’avouer vaincue par la formidable sociétaire du Racing Club de France Caroline Quéroli, décidément intouchable cette année dans sa catégorie. Une finale néanmoins disputée, dans laquelle Sarah donnera bien du fil à retordre à la Parisienne (15/12).

Pourtant, tout n’avait pas commencé pour le mieux. Sortie seulement 40ème des phases de qualification, Sarah doit s’employer dans des assauts serrés pour accéder à un ¼ de finale face à la Provençale Coline Suzanne. Elle la bat 15/10, s’offrant le droit de disputer sa 1ère ½ finale dans un tournoi de ce niveau face à l’Algérienne Abik Boungab. Un match somme toute contrôlé par la tarbaise qui l’emporte 15/9 et accède à la finale.

Sarah termine donc 2ème de l’épreuve.

Déception du côté de ses camarades Marie-Lucille Gans et Joséphine Morincome. Bien classées à l’issue des poules (9ème et 13ème) les 2 tarbaises ne peuvent passer les 16ème de finale terminant 21ème et 23ème de l’épreuve.

 

Tous ces jeunes gens se retrouveront sur les pistes tarbaises de la Maison de l’Escrime pour le traditionnel tournoi du Sabre d’Or désormais disputé en automne (les 8 et 9 novembre).

Auparavant, ce week-end, Hugo Soler rejoindra dans la catégorie supérieure, l’équipe de France junior pour disputer une épreuve de Coupe du Monde à Plodiv (Pologne) sous la houlette de l’entraîneur tarbais de cette sélection Pierre Mione. Il y retrouvera ses aînés de l’ATE, Charles et Pierre Colleau, Baptiste Dubarry et Jean-Philippe Patrice.

Sélection dans la catégorie supérieure aussi pour Sarah Allouch qui disputera à Sosnowiek (Pologne) son premier tournoi de Coupe du Monde junior le même week-end.

Championnats de France cadets de sabre : le tarbais Dubarry maître chez lui !

 

           Week-end de tension pour les responsables de l’Amicale Tarbaise d’Escrime. Le club bigourdan organisait les championnats de France cadets de sabre.
Si les résultats sportifs, nous allons le voir, devaient combler le staff tarbais, le président Bruno Hirt, une fois le rideau tombé en cette fin de dimanche, tint à féliciter tous les bénévoles de l’ATE qui firent de cet événement une parfaite réussite saluée par Catherine De Foligny, secrétaire générale de la Fédération Française d’Escrime, présente durant ces deux jours dans les tribunes de la Maison de l’Escrime.
DSCF0426

En cette journée dominicale, le public tarbais venait de vivre une formidable finale par équipes entre les jeunes locaux Baptiste Dubarry, Marc-Antoine Shu-Gestin, Georges Suddards et Pierre-Elysée Flory et leurs homologues de Géménos emmenés par Jean-Philippe Patrice, membre du pôle France de Tarbes.
Après un parcours qui vit les bigourdans dominer les équipes de Varces en 1/8 de finale (45/21), de Clamart en ¼ (45/27) et de Roubaix en ½ (45/21), les entraîneurs Eric Maumus et Pierre Mione savaient que la finale serait très difficile. Et le score de 30/20 qui s’affichait en milieu de rencontre en faveur de Géménos semblait confirmer leurs craintes. Mais Georges Suddards d’abord
et Marco Shu-Gestin ensuite surent se révolter dans leur salle pour dominer leur adversaire et passer le dernier relais à Baptiste dans de bien meilleures conditions, avec malgré tout 4 touches de retard (36/40).
Le dernier assaut opposait donc Baptiste à Jean-Philippe Patrice. Malgré un arbitrage parfois surprenant qui aurait pu le déstabiliser, Dubarry, comme ses camarades, sut se montrer digne du béret (emblème de l’ATE) et offrit, après avoir fait échouer l’ultime attaque de Patrice, un nouveau titre à son club. 45/44 ! Un énorme ouf de soulagement retentit dans les tribunes et sur le banc des entraîneurs.

DSCF0442Dubarry contre Patrice, c’était la finale de l’épreuve individuelle de la veille. Moins de suspense, puisque c’est sur le score de 15/9 que Baptiste remportait le titre individuel cadets. Champion de France junior par équipe la semaine dernière à Bourges, champion de France cadet individuel et par équipe ce week-end à Tarbes, quel beau mois de mai pour le sociétaire de l’ATE !DSCF0401DSCF0411
Marc-Antoine Shu-Gestin réalisa lui aussi un beau parcours, offrant durant toute la journée de superbes actions aux spectateurs de ces championnats. Il fut éliminé en ¼ de finale par Jean-Philippe Patrice 15/14 avec une magnifique dernière parade riposte malheureusement non enregistrée par l’appareil électrique.
Pour sa part, Pierre-Elysée Flory dut s’incliner dans le tableau de 32 face à son camarade du pôle France de Tarbes Hugo Soler (Salon de Provence) récent sélectionné pour les jeux olympiques de la jeunesse cet été en Chine.
Côté féminin, si Joséphine Morincome, récente finaliste du Sabre d’Or, quittait prématurément l’épreuve face à la toulousaine Céline Noël (15/10) dans le tableau de 32, ses deux camarades de Tarbes, Sarah Allouch et Marie-Lucille Gans, se rencontraient au tour suivant pour accéder aux ¼ de finale. Un match acharné, qui vit Marie-Lucille céder dans les dernières secondes et s’incliner 15/14.
Sarah disputait donc un ¼ de finale face à la Strasbourgeoise  Sarah-Camille Noutcha qu’elle perdit sur le score de 15/8 pour prendre la 7ème place.

Des strasbourgeoises que les tarbaises retrouvèrent sur leur chemin le dimanche par équipe. Après une difficile victoire sur Bordeaux en ¼ (45/44), elles ne purent empêcher les alsaciennes d’accéder à la finale (39/45) et durent se contenter d’une belle médaille de bronze.

Retenons ce moment de grande émotion quand lors de la cérémonie protocolaire des garçons, Catherine De Foligny remit la médaille d’or de la FFE à René Geuna, celui sans qui cette merveilleuse école de sabre tarbaise n’existerait pas, sous les yeux de nombre de ses élèves à commencer par Pierre Mione et Eric Maumus, les entraîneurs actuels, Damien Touya et Nicolas Lopez champions Olympiques de sabre, ce dernier présent durant ces 2 jours au côté des jeunes tarbais.

Le week-end prochain, place aux plus jeunes, les minimes, pour les Championnats de France à Paris.

 

DSCF0435DSCF0398IMG_0021

DSCF0413DSCF0377DSCF0374DSCF0421DSCF0424DSCF0434DSCF0414