Maxime PIANFETTI troisième de la coupe du monde de Sosnowiec (Article FFE)

A l’issue de la coupe du monde de Sosnowiec, notre jeune sabreur, Maxime PIANFETTI (Tarbes ATE/PFJ Tarbes) décroche le bronze en s’imposant 15-8 en quart de finale sur le Russe STEPANOV. 

En T64, match expéditif pour Maxime qui l’emporte 15 touches à 5 sur le Polonais GLASNER. Au tour suivant, sur l’Italien MINISCHETTI, 15-12 en faveur de notre Français avant un duel fratricide entre Maxime et Eliott BIBI (Pau S/CREFED Pau). Notre tarbais gagne sa place en quart de finale sur le score très serré de 15 touches à 14.

Maxime accède au dernier carré en prenant l’avantage 15 touches à 8 sur le Russe STEPANOV avant de voir un autre Russe, POZDNYAKOV mettre fin à son parcours. C’est une troisième place pour Maxime.

22810251_10156047412411833_271420271_o (1).jpg 

Podium sabre homme junior

1- Konstantin LOKHANOV (RUS)

2- Vladislav POZDNYAKOV (RUS)

3- Maxime PIANFETTI (FRA) / Raoul BONAH (GER)

Championnats d’Europe de sabre moins de 20 ans : les Tarbais en force dans les équipes de France.

Les spécialistes de l’escrime française le savent bien : l’Amicale Tarbaise d’Escrime est depuis plusieurs décennies le principal pourvoyeur des équipes nationales de sabre.

Cette année encore les chiffres parlent d’eux-mêmes : 75% de l’équipe de France juniors et 50% de l’équipe cadets qui disputeront les Championnats d’Europe à Plovdiv, en Bulgarie, la semaine prochaine, sont des licenciés du club tarbais.

On rappellera le changement qui a eu lieu dans le staff de ces équipes jeunes : le retour de Frédéric Baylac, qui après 3 ans passés au poste d’entraîneur de l’équipe de France séniors pour préparer les Jeux Olympiques de Rio, retrouve la direction des juniors et cadets, tandis que Pierre Mione quitte les jeunes pour « monter » à l’INSEP et intégrer l’encadrement de ces équipes séniors. Un Tarbais remplace un Tarbais, encore une reconnaissance de l’extraordinaire école de sabre que les Bigourdans ont chez eux.

 

Chez les moins de 20 ans (juniors), si la sélection de Jean-Philippe Patrice, désormais à l’INSEP, et membre à part entière de l’équipe de France sénior, était attendue, l’arrivée de Maxime Pianfetti, nouveau venu dans la catégorie, est une performance. Le Tarbais, élève en classe préparatoire, a su utiliser le peu de temps que lui laissent ses études pour s’entraîner. De bonnes performances dans les épreuves de début de saison et notamment une finale lors du très relevé tournoi de Coupe du Monde de Dormagen (Allemagne) lui ont permis de gagner sa place en équipe nationale.

La troisième place revenant fort logiquement au Palois Elliott Bibi, il n’en restait plus qu’une à se disputer notamment pour les 2 tarbais Baptiste Dubarry et Hugo Soler. C’est lors du tournoi de coupe du Monde de Dourdan que Baptiste prit l’avantage dans la tête des sélectionneurs, complétant ainsi le trio bigourdan pour ces Championnats.

Maintenant, à eux de jouer. La barre a été placée haut l’an dernier, par un tarbais encore une fois : Charles Colleau, rappelons-le, est le détenteur du titre de Champion d’Europe. Il est d’ailleurs aussi Champion du Monde la même année, exploit jamais réalisé par un sabreur français avant lui.

 

Florian Schikele, vainqueur du tournoi de Coupe du Monde de Mödling, vainqueur du sabre d’Or à Tarbes et 2ème des Championnats de Méditerranée et Rémi Cadène, 2ème de l’Eurosabre de Meylan, Champion de France minimes en titre représenteront l’ATE au sein de l’équipe de France mois de 17 ans (cadets) au cours de ces Championnats d’Europe.

 

Tous ces garçons sont bien évidemment membres du Pôle France de Tarbes, et s’entraînent sous la direction de Frédéric Baylac et d’Eric Maumus tous les jours sur les pistes de la Maison de l’Escrime. Et nous n’oublierons pas le travail effectué jusqu’à son départ par Pierre Mione.

Il est d’ailleurs à noter que 2 autres membres de ce Pôle seront en équipe de France en Bulgarie : en moins de 17 ans, le Provençal Sébastien Patrice (de Gémenos) et chez les filles moins de 20 ans, la Parisienne Rachel Pallot.

 

Et puis, comme les Tarbais sont vraiment partout, une mention spéciale pour George Suddars. Ce jeune garçon a appris le sabre sur les pistes tarbaises dès l’âge de 8 ans, a fait partie de toutes les équipes jeunes du club et est membre de l’équipe moins de 20 ans le l’ATE. Etant de nationalité anglaise, le jeune tarbais disputera lui aussi ces Championnats d’Europe mais sous les couleurs britanniques. Peut-être une rencontre face à ses camarades en cas d’un France-Angleterre…

 

Notons les dates des épreuves : 2 et 4 mars pour les moins de 17 ans, 7 et 9 mars pour les moins de 20 ans à Plovdiv, en Bulgarie.

Début de saison prometteur des sabreurs tarbais.

L’été qui s’en va, du côté de la salle d’arme de l’ATE, est synonyme de retour sur les routes de France et d’Europe pour disputer les nombreuses compétitions qui mèneront les élèves d’Eric Maumus et de Pierre Mione, les 2 entraîneurs tarbais, jusqu’aux Championnats de France au printemps prochain. Des Championnats de France durant lesquels les sabreurs au béret défendront dans toutes les catégories, sauf chez les séniors, le titre qu’ils détiennent.

C’est dans la douceur provençale de Gémenos, dans la banlieue de Marseille, que les séniors bigourdans ouvraient le bal en cette fin septembre. On retrouvait Charles Colleau, auteur la saison passée d’un doublé exceptionnel (Champion d’Europe et Champion du Monde junior). Après les 1er tours de tableau victorieux, Baptiste Dubarry s’inclinait face au Parisien Tom Seitz en 1/8 de finale, au même stade que Jean-Philippe Patrice, le Champion de France Junior.

On retrouvait en ½ finale 3 tarbais sur 4 tireurs. Seul le normand Laurence venait contester l’hégémonie bigourdane. Il éliminait d’ailleurs Maxence Lambert (15/14) pour accéder à la finale.

aug_0016De son côté, Hugo Soler, auteur d’une performance au tour précédent en éliminant le Dijonnais Rousset, l’un des piliers de l’Equipe de France, Champion de France en titre, s’inclinait de justesse en ½ finale face à Charles Colleau (15/14). Charles dominait Tristan Laurence en finale (15/11) pour s’adjuger la 1ère épreuve de la saison.

Le lendemain c’était au tour des moins de 17 ans de s’affronter. Là encore, les sociétaires de l’ATE l’emportaient grâce à Florian Schikele, impressionnant durant toute la journée, tandis que Luc Debordes prenait la 13ème place.

Début octobre, un déplacement en Bourgogne attendait les juniors tarbais. Sur les pistes de Dijon, de retour dans leur catégorie, ils ne laissèrent aucune chance à leurs adversaires, réalisant le triplé.

Si Hugo Soler devait se contenter de la 14ème place, battu en 1/8 de finale par Roesner (Varces),  un premier match fratricide opposait Adrien Guyader au champion de France Cadets Maxime Pianfetti. Adrien l’emportait, éliminant son camarade 15/13 au stade des ¼ de finale. Il devait s’incliner en ½ finale face à son coéquipier tarbais Jean-Philippe Patrice (15/13), Jean-Philippe devant à son tour s’avouer vaincu, en finale, devant un autre sabreur de l’ATE, Baptiste Dubarry qui remportait ainsi ce premier circuit junior après une journée ponctuée d’assauts d’excellente qualité aux dires de ses entraîneurs. Ainsi les élèves d’Eric Maumus et Pierre Mione occupaient les 3 marches du podium de ce premier circuit national juniors.

Entre temps, Pierre Mione avait repris sa casquette d’entraîneur de l’équipe de France moins de 20 ans pour se rendre en Bulgarie. C’était le premier tournoi de Coupe du Monde de la saison.

Une sélection française dans laquelle on retrouvait 5 bigourdans. Si Jean-Philippe Patrice, Adrien Guyader et Maxime Pianfetti quittaient l’épreuve dans les 1er tours, Baptiste Dubarry accédait aux 1/16 de finale. Là, l’Italien Léonardo Dreossi le battait par le plus petit des écarts, 15/14.

Ne restait qu’Hugo Soler qui  allait être éliminé en 1/8 de finale par le Russe Lokhanov, prenant la 16ème place du tournoi remporté par l’Américain Benjamin Natanzon.

La satisfaction viendrait de la rencontre par équipe. La sélection française était composée de 3 tarbais : Hugo Soler, Baptiste Dubarry et Jean-Philippe Patrice, le 4ème équipier étant le Grenoblois Quentin Vervoitte, membre du pôle France de Tarbes.

Après des victoires sur le Bélarusse (45/37) et sur la Bulgarie (45/41), les sabreurs de Pierre Mione retrouvaient en ½ finale l’équipe de Russie. Ils remportaient cette revanche des championnats du Monde d’il y a 2 ans (les Russes avaient éliminé les tricolores) sur le score de 45/41. Malheureusement, en finale, de redoutables Italiens privaient notre sélection de la victoire sur le score de 45 à 31.

Voilà la saison bien lancée. Elle continuera pour les moins de 17 ans par 2 épreuves primordiales en vue de la sélection pour les Championnats d’Europe : l’Eurosabre de Meylan et le traditionnel tournoi international du Sabre d’Or à Tarbes les 5 et 6 novembre.

Les juniors tarbais en grande forme à Dijon

Pour le premier tournoi Elite des M20, les sabreurs tarbais ont frappé un grand coup …

Victoire de  Baptiste DUBARRY devant son pôte de l'INSEP Jean-Philippe PATRICE et troisieme place pour Adrien GUYADER …. difficile de faire mieux !

09-10-16_0173

Si on rajoute la 7eme place de Maxime PIANFETTI (novice en M20) et la 14eme de Hugo SOLER cela souligne un peu plus la densité tarbaise dans cette catégorie.

Chez les filles la seule représentante, Sarah ANCLADES, termine à la 19eme place.

CN Elite M20 Sabre Dames

CN Elite M20 Sabre Hommes

Nouveau carton plein des sabreurs tarbais aux Championnats de France cadets.

Début, ce week-end, des championnats de France de sabre pour les moins de 20 ans. Et, à l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on ne pensait pas à faire mieux que la saison passée, mais à rééditer le formidable exploit des sabreurs tarbais. Il faut se rappeler que les garçons des maîtres Maumus et Mione, les entraîneurs du club bigourdan, avaient réalisé alors le grand chelem en ramenant tous les titres nationaux individuels et par équipes mis en jeu chez les moins de 20 ans. Avant l’entrée en lice des juniors, et du champion du Monde et d’Europe tarbais Charles Colleau, le week-end prochain, c’était aux cadets de s’affronter sur les bords du Lac Léman, à Thonon-les-Bains.

  Thonon 1Une équipe de l’ATE emmenée par le tout récent international Maxime Pianfetti. Dès les poules de classement du matin, Maxime réalisait un sans faute qui lui permettait de rentrer avec le 2ème indice dans le tableau d’élimination. Moins performants dans ces phases de qualification, les autres bigourdans allaient connaître des premiers tours d’élimination plus problématiques. Luc Deborde, encore minime, et Enzo Chaudron, nouveau venu dans la catégorie étaient éliminés dès leur 1er match. L’autre cadet 1ère année de l’ATE, Florian Schikele, se reprenait bien en abordant les matchs couperets. Enchaînant les victoires, notamment sur le Parisien Léandre Ollivier en ¼ de finale (15/10), Florian s’offrait une place dans le dernier carré. Il y retrouvait 3 membres de l’équipe de France : le tireur de Gémenos Mathieu Belkessam, le palois Eliott Bibi et son camarade Maxime Pianfetti, lui aussi auteur d’un sans faute dans ces éliminations directes. La 1ère demi-finale opposait Florian Schikele à Bibi. Toujours prompt à sanctionner les erreurs de son adversaire, le Tarbais faisait mieux que résister. Mais le Palois, plus expérimenté, finissait par l’emporter 15/13 et rejoignait en finale l’autre sociétaire de l’ATE, Maxime Pianfetti qui venait de dominer Belkessam.

La finale voyait donc s’affronter certainement les 2 meilleurs cadets français. Pianfetti prenait le dessus et s’adjugeait le titre national sur le score de 15/10.

Thonon 5Quelques instants plus tôt, c’est un autre tarbais qui avait remporté le titre national de 2ème division. Encore minime, Rémi Cadène, impressionnant, terminait 1er sans avoir perdu un seul match de la journée.

Thonon 4Côté féminin, Léna Candalot s’inclinait de justesse face à l’internationale Colline Suzanne (15/14) et prenait la 22ème place de la 1ère division. La satisfaction viendra de la jeune Maylis Anclades, en 2ème division, qui ne perdra qu’un seul match dans la journée, malheureusement la finale, sur la Parisienne Clémence Allietta (15/11). C’est donc avec la médaille d’argent que la tireuse de l’ATE a quitté Thonon.

IMG_1214Le lendemain, les coachs tarbais alignaient Maxime Pianfetti, Florian Schikele, Enzo Chaudron et Rémi Cadène dans l’épreuve par équipe. Rapidement, une blessure écartait Schikele, Cadène prenant sa place. Le jeune minime épaulait fort bien ses aînés Pianfetti et Chaudron et l’équipe de l’ATE éliminait successivement le Kremlin Bicêtre (45/37) le PUC (45/21) et Gisors (45/34) pour se retrouver en finale face à la formation de Gémenos. D’abord accrochée dans la première partie du match, les tarbais parvenaient à creuser l’écart (35/24) pour finalement remporter le titre sur le score de 45/39. Ainsi, comme la saison passée, les garçons d’Eric Maumus et Pierre Mione ne laissaient rien aux autres formations et ramenaient en Bigorre les 3 titres masculins mis en jeu.

IMG_1245IMG_1238IMG_1204

Les sabreurs tarbais Anna Laporte et Maxime Pianfetti médaillés aux Championnats d’Europe.

Parions que quand elle commença la saison en septembre avec comme objectif le titre national minime, la jeune sabreuse de l’ATE Anna Laporte ne pensait pas se retrouver quelques mois plus tard sur le podium des Championnats d’Europe Cadets au sein de l’équipe de France avec une médaille d’argent autour du cou.

Sur les pistes de Novi Sad en Serbie, après avoir éliminé les Espagnoles, les Turques et surtout les Ukrainiennes en ½ finale, les jeunes françaises avaient gagné le droit de disputer la finale face aux  favorites, les Hongroises qui avaient placé leurs 4 tireuses dans les 5 premières de l’épreuve individuelle. Malgré leur combativité, Anna et ses camarades, emmenées par la Strasbourgeoise Sara-Camille Noutcha, remarquable durant toute la journée, ne purent rivaliser avec les Magyares  et s’inclinèrent sur le score de 45/31.

Anna Laporte retournera donc en Bigorre avec un titre de vice championne d’Europe. Elle ramènera à ses entraîneurs Eric Maumus et Pierre Mione  la 32ème médaille  européenne de l’ATE, mais la 1ère remportée par une minime.

Ces Championnats d’Europe avaient commencé pour Anna Laporte par l’épreuve individuelle 2 jours  plus tôt. Dès les qualifications la Tarbaise prouvait que sa place n’était pas usurpée. Dans sa poule, elle remportait 5 de ses 6 matchs, terminant à la 12ème place de ces qualifs. En 1/8ème de finale, face à l’italienne Della-Vecchia, la bigourdane allait découvrir l’ambiance du haut-niveau. Dans un match tendu, équilibré, la jeune française prenait l’avantage pour mener 13/10 à 2 touches de la victoire. On vit alors le staff italien interrompre le match sous différents prétextes. Anna, légèrement déstabilisée par ce comportement, vit la transalpine revenir à 14 partout. Tout allait donc se jouer sur une touche. La tarbaise, infligeant à son adversaire une superbe attaque, remporta la rencontre s’ouvrant les portes des ¼ de finale. La jeune minime de l’ATE était dans les 8 meilleures sabreuses cadettes du vieux continent.

Face à la grande gauchère hongroise Greta Koos, l’expérience manqua sûrement à Anna. Ne pouvant éviter les parades ripostes de son adversaire, elle ne fut jamais en mesure d’inquiéter la hongroise et s’inclina sur le score de 15/8.

Anna Laporte pouvait quitter la piste fière de sa journée. Encore minime, elle se classait 7ème des Championnats d’Europe cadets.

La jeune sabreuse n’était pas la seule représentante de l’ATE en Serbie. Après un superbe début de saison, avec notamment une victoire dans le circuit européen de Meylan, Maxime Pianfetti faisait tout naturellement partie de l’équipe de France cadets, sous la direction de Pierre Mione, son entraîneur en Bigorre, mais aussi l’entraîneur de l’équipe nationale.

Après des phases éliminatoires moyennes (3 victoires sur 6 matchs), Maxime retrouva sur sa route le redoutable Russe Vladislav Pozdniakov, l’un des favoris pour le titre, qui avait largement battu le Tarbais lors du tournoi international de Moscou, en décembre dernier. Mais visiblement, c’est avec une toute autre approche que Maxime aborda l’assaut. On vit le Russe désarmé face à l’énorme pression que lui imposa le Bigourdan. Touché sur de magnifiques contre ripostes, Pozdniakov dut s’incliner sur le score de 15/13.

En 1/8ème de finale, un autre Russe Tselyshev sut prendre la mesure de Pianfetti dans la 1ère manche. Plus patient que son compatriote au tour précédent, il atteignait la pause sur le score de 8/3 en sa faveur. Malgré une fin d’assaut plus équilibrée, Maxime était éliminé (15/10), prenant la 16ème place de ces championnats d’Europe.

Deux jours plus tard, c’est avec ses camarades de l’Equipe de France que le Tarbais allait chercher à remporter le titre. Après un 1er tour plus compliqué que prévu face à la Grande-Bretagne (victoire 45/44), les garçons de Pierre Mione retrouvaient en ¼ de finale les Espagnols. Un match que les Français remportaient sans problème sur le score de 45/36.

En demi-finale se profilait la redoutable équipe d’Italie, comptant dans ses rangs les 2 premiers de l’épreuve individuelle, Mattéo Néri et Giacomo Mignuzzi. La marche était certainement trop haute et l’Italie se qualifia sur le score de 45/33.

Restait aux français le match pour la médaille de bronze face à la Pologne. Menant durant toute la rencontre, les jeunes tricolores voyaient leurs adversaires recoller dans le dernier match et ne l’emportèrent que 45/43. Mais l’essentiel était là, notamment pour Pianfetti qui rapportait donc une belle médaille de bronze en Bigorre.

Ainsi, les 2 cadets tarbais engagés dans ces Championnats d’Europe revenaient médaillés. Un challenge à relever pour leurs aînés Jean-Philippe Patrice et Charles Colleau qui disputeront cette semaine les Championnats d’Europe Juniors, toujours en Serbie.

Les sabreurs tarbais en force aux Championnats d’Europe.

Sélectionnés EuropeDu côté de l’Amicale Tarbaise d’Escrime, on attendait avec impatience les sélections des équipes de France cadettes et juniors appelées à disputer les Championnats d’Europe de sabre à Novi Sad en Serbie à la fin du mois de février.

Ces équipes ont souvent, en effet, une forte ossature tarbaise. Celles de 2016 ne feront pas exception. La commission de sélection a choisi pour représenter le France en Serbie, sous la direction de Pierre Mione (entraîneur à l’ATE et de l’équipe France) les Tarbais Charles Colleau et Jean-Philippe Patrice, déjà membres de cette sélection la saison passée, chez les juniors. Notons que les 2 autres élus, Benjamin Roger (Dinard) et Naël Canali (Meylan) sont aussi membres du pôle France de Tarbes où ils s’entraînent sous la direction de Pierre Mione et d’Eric Maumus.

Chez les cadets, après notamment sa victoire de début de saison en circuit européen à Meylan, le Tarbais Maxime Pianfetti fait son entrée dans les rangs de la sélection nationale pour ces championnats d’Europe.

Chez les filles, la sélection se faisait attendre davantage. Ce n’est que dimanche dernier qu’un coup de téléphone de l’entraîneur national apprenait aux entraîneurs tarbais la sélection, pour tout dire attendue, de la jeune sociétaire de l’ATE, Anna Laporte. Encore minime, elle n’avait pu participer au tournoi de Coupe du Monde juniors de Dourdan ce week-end, épreuve au cours de laquelle ses principales rivales, elles cadettes, pouvait encore performer et lui ravir sa place. Il n’en fut rien, et la jeune minime bigourdane, remarquable durant toute la saison en sélection nationale, découvrira en Serbie l’honneur de représenter son pays dans un grand championnat.

A Dourdan, les filles juniors de l’Amicale Tarbaise connurent des fortunes diverses. Seules Joséphine Morincome (7ème de la phase de qualification) et Marie-Lucille Gans accédaient au tableau d’élimination directe. Si Joséphine était battue dès le 1er tour, Marie-Lucille remportait ce 1er match face à l’Américaine Michel (15/12). Après avoir écarté la mexicaine Vanessa Infante (15/13) au tour suivant, elle s’inclinait face à une autre américaine, Maia Chamberlain (15/8), prenant la 32ème place du tournoi. Une bonne performance de Marie-Lucille, championne de France cadette la saison passée.

DSCF1054 Pendant ce temps, à la Maison de l’Escrime de Tarbes, les meilleurs minimes du Sud-Ouest étaient présents pour gagner leur sélection pour les ½ finales des championnats de France qui se dérouleront à Besançon. Chez les filles, on retrouvait Anna Laporte. Tout naturellement, elle remporta l’épreuve, s’imposant en finale face à sa camarade de club Andréa Tournefier, 2 autres sabreuses de l’ATE, Maylis Anclades et Elsa Lahon-Laborde (encore benjamine) prenant la 3ème place ex-aequo. Toutes les 4 sous la bannière de Midi-Pyrénées remportèrent l’épreuve par équipe contre l’Aquitaine.

DSCF1058Chez les garçons, la tâche des tarbais s’annonçait ardue face à une redoutable équipe de Pau comptant notamment dans ses rangs Samuel Jarry qui venait de très bien se comporter avec l’équipe de France cadets, en circuit européen, à Mödling en Autriche. C’est Antoine Pogu qui croisait son chemin en ½ finale. Le jeune minime 1ère année de l’ATE faisait preuve d’une grande maturité dans son sabre et réussissait à éliminer le Palois, s’offrant ainsi une finale face à Oscar Sans, son camarade de l’ATE. Sur sa lancée, Antoine l’emportait et terminait ainsi 1er du tournoi. Un autre tarbais, Dorian Debergue prenait la 3ème place. Tarbais et Palois s’affrontaient pour la finale de la rencontre par équipe, sous les couleurs de Midi-Pyrénées et Aquitaine. Une rencontre d’un haut niveau technique entre deux équipes que l’on retrouvera certainement au sommet du sabre français durant les saisons à venir. Un match très disputé dans lequel les 2 formations dominaient tour à tour. Mais ce furent encore les jeunes bigourdans qui l’emportèrent à la grande satisfaction de René Geuna, créateur de la « méthode tarbaise », présent dans les tribunes. Des qualités techniques certainement appréciées par des spectateurs particuliers, les responsables de l’équipe d’Arabie Saoudite, venue préparer durant 3 semaines avec les coachs tarbais les Jeux Méditerranéens.

Une nouvelle reconnaissance internationale du savoir-faire tarbais, après la venue de l’équipe du Japon en début de saison.

Début d’année autrichien pour les jeunes sabreurs tarbais.

C’est à Mödling, en Autriche, que les jeunes cadets de l’Amicale Tarbaise d’Escrime ont repris le chemin de la compétition après les fêtes de fin d’année, à l’occasion du tournoi du circuit européen.

 

Chez les filles, la toute jeune Anna Laporte (elle est encore minime) honorait sa 2ème sélection dans l’équipe nationale cadette. Après un prometteur résultat en Allemagne, voici quelques semaines, Anna pouvait espérer une sélection avec l’équipe de France lors des prochains championnats d’Europe en Serbie, à la fin du mois de février. Cela passait bien sûr par une performance ce week-end.

place, la jeune tarbaise écartait une Biélorusse au 1Après de bons matchs de classement le matin, dont elle sortait à la 16èmeer tour d’élimination directe, et se voyait proposer sa camarade de l’équipe de France Louise Klein (du club de Gemenos). Un match difficile pour Anna qui finissait toutefois par l’emporter 15/11, s’offrant ainsi un 1/8 de finale face à la n° 1 des tours de classement, la Hongroise Dorottya Berczy. Une marche encore un peu haute pour la sociétaire de l’ATE qui s’inclinait sur le score de 15 touches à 7.

Elle prenait la 13ème place du tournoi, une performance qui peut encore lui permettre d’espérer une sélection pour les Championnats d’Europe. photo 3

 

S’il avait un œil attentif sur les assauts de son élève Anna Laporte chez les filles, Pierre Mione, l’entraîneur de l’Amicale tarbaise d’Escrime, aux côtés d’Eric Maumus, était en Autriche en sa qualité d’entraîneur national des équipes de France garçons moins de 20 ans.

 

Il comptait dans sa sélection 3 tireurs tarbais. Maxime Pianfetti, vainqueur en début de saison du tournoi européen de Meylan, venait tenter de confirmer en Autriche et gagner ainsi définitivement sa sélection (fort probable) pour les Championnats d’Europe en Serbie.

A ses côtés, 2 cadets 1ere année du club bigourdans, Florian Schikele et Enzo Chaudron.

Après des matchs de classement moyens, les 2 plus jeunes devaient quitter l’épreuve, battus dès le 1er tour d’élimination directe, Enzo par un Hongrois et Florian par un Espagnol.

De son côté, Maxime passait les 3 premiers tours, éliminant successivement sur des scores sans appel le Bulgare Kunev, le Chinois Xu Honghao et le Roumain Dragomir.

En 1/8 de finale, le Hongrois Milassin, 3ème des matchs de classement, constituait un adversaire plus coriace. Après un match disputé, Maxime devait s’incliner sur le score de 15 touches à 12, prenant ainsi la 15ème place du classement final.

 

Mais le camp français, et évidemment Pierre Mione, le coach, devaient quitter l’Autriche le sourire aux lèvres. En effet, la victoire finale revenait au tricolore Elliot Bibi, sociétaire de
la Section Paloise, le club voisin et ami de l’ATE.

Esslingen, Boston … Les tarbais s’exportent plutôt bien !

Esslingen (Coupe d'Europe Cadets) :

Chez les  cadettes , Anna LAPORTE obtient une très encourageante 18ème place (220 participantes), elle est encore minime !!
En cadets (260 participants) : 5ème place de
Maxime Pianfetti, qui confirme après sa victoire à Meylan.
79ème : Enzo Chaudron

Boston (Coupe du Monde) :

Après une belle 1ère journée (6victoires en poule) Fabien Ballorca échoue en T64 face à Mokretsov ( Kazakstan)
Jean Philippe Patrice 78ème et, Maxence Lambert 96ème.

Vendredi Prochain : Poule de NOËl : venez Nombreux !!!

 

Les jeunes sabreurs tarbais dominent les championnats de France Cadets.

podium-filles-CharlevilleAvec l’arrivée du printemps commence la longue période des championnats de France d’Escrime, et notamment de sabre, l’arme de prédilection de l’Amicale Tarbaise d’Escrime.

Dès le week-end du 17 mai, l’élite du sabre sénior en découdra sur les pistes de Joué-Lès-Tours. Puis, place aux espoirs qui tenteront de décrocher le titre junior en terre lyonnaise, à Gleizé, durant le week-end de Pentecôte.

Pour l’heure, c’était aux cadets que revenait l’honneur d’ouvrir le ban à Charleville-Mézières le week-end dernier (9 et 10 mai).

Un long périple pour les jeunes tarbais et leurs coachs, partis par la route  pour une longue traversée de la France. Mais, au vue des classements nationaux des jeunes bigourdans, ils emportaient avec eux de réels espoirs de médailles, voire de titre.

Chez les garçons, Hugo Soler, membre de l’équipe de France, médaillé aux Championnats d’Europe de Maribor, dominateur durant toute la saison dans l’hexagone, semblait devoir être à même de succéder à son camarade de club Dubarry, sacré l’an dernier. Mais, en sport en général et au sabre en particulier, rien n’est jamais acquis. On connaissait dans le staff tarbais la qualité des adversaires et la finale âprement disputée que le tarbais remporta d’extrême justesse face au jeune palois Eliott Bibi confirma que rien n’était fait. Hugo s’impose 15/14 dans ce derby pyrénéen qui ne sera certainement pas le dernier tant sont riches en champions ces deux grandes écoles de sabre bigourdane et béarnaise.

Ses camarades Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory, bien classés à l’issue des qualifications du matin durent s’incliner en tableau de 16 face au Palois Bibi (15/12) et au Grenoblois Vervoitte (membre du pôle espoir de Tarbes) (15/10). Ils terminent respectivement 11ème et 13ème de l’épreuve.

Signalons les débuts à ce niveau du jeune minime Florian Schikélé (récent finaliste des Championnats méditerranéens minimes). Sans démériter, le jeune Florian dut se contenter d’une 48ème place, mais gageons que nous le retrouverons sur le podium d’ici quelques saisons.

Dès le lendemain, Hugo, Maxime et Pierre-Elysée étaient rejoints par leur camarade de l’ATE, « l’anglais » Georges Suddars. Ne pouvant pas disputer l’épreuve individuelle, le jeune international britannique, formé à Tarbes, avait hâte d’en découdre.

Bien belle équipe en vérité que cette formation bigourdane ! Après avoir écarté de la course au titre Gif sur Yvette et la redoutable formation de Meylan, les tarbais retrouvaient en finale l’équipe de Gémenos pour ce qui constituait la revanche de l’an dernier. Rappelons que l’ATE l’avait emporté 45/44, et nous aurons idée de la volonté de revanche qui animait les provençaux.

Le dernier mot revint toutefois aux élèves des maîtres Maumus et Mione et ce, sur un score plus confortable que lors de la saison passée, 45/39.

Les jeunes ramenaient donc à la Maison de l’Escrime de Tarbes les deux titres masculins du week-end.

Côté féminin, pas question d’être en reste. Avec Sarah Allouch, n° 3 française, médaillée aux championnats d’Europe de Maribor, Joséphine Morincome, n° 6 française, plusieurs fois sélectionnée avec l’équipe de France Junior cette année et Marie-Lucille Gans, elle aussi sélectionnée en équipe nationale, la formation tarbaise avait belle allure. Sans oublier la jeune minime Anna Laporte, venue elle aussi découvrir le haut niveau.

La journée fut bien décevante pour Joséphine. Mal classée à l’issue des qualifications, elle dut s’incliner dès le 1er tour d’élimination en subissant la loi de sa jeune camarade Anna Laporte. Malheureusement, après cette performance, Anna dut quitter l’épreuve au tour suivant, avec les honneurs, face à l’une des favorites Lucie Jamet de Thonon les bains.

Restaient donc pour conquérir le titre Sarah Allouch et Marie-Lucille Gans. La première voyait se profiler au niveau de la ½ finale un très gros morceau, sa camarade de l’équipe de France, la parisienne Caroline Quéroli, la grande favorite pour le titre à l’issue d’une saison dominée sans partage et surtout, la Championne du Monde junior de la spécialité à Tachkent voici quelques semaines.

En ½ finale d’un championnat de France, une compétitrice joue sa carte à fond ! Et c’est sans complexe que Sarah monta sur la piste. A l’issue d’un match acharné, elle s’imposa sur le score de 15/13, s’ouvrant par cet exploit les portes de la finale.

Finale où elle retrouva sa camarade de l’ATE, Marie-Lucille vainqueur de l’Orléanaise Gourry en ½ finale.

Un match en finale des championnats de France entre 2 tarbaises, un match qu’elles avaient bien souvent disputé sur les pistes d’entraînement de la Maison de l’Escrime de Tarbes. Et un match toujours accroché. Cette finale ne dérogea pas à la règle et vit finalement Marie-Lucille Gans s’offrir le titre national (15/12).

Ne restait plus aux demoiselles de Tarbes qu’à conquérir le titre par équipe. Malheureusement, elles durent s’avouer vaincues en ½ finale face à l’équipe de Racing Club de France de Caroline Quéroli et se contenter de la médaille de bronze (45/40).

3 titres remportés sur 4 possibles, 3 médailles d’or, 1 d’argent et 1 de bronze, les maîtres Eric Maumus et Pierre Mione pouvaient maintenant penser le coeur léger à la suite, les championnats seniors, où ils retrouveront notamment dès la semaine prochaine leurs internationaux de l’INSEP, Maxence Lambert, Fabien Ballorca et Christophe Buisson. Nul doute qu’ils eurent le temps d’en parler jusque tard dans la nuit durant les longues heures qu’il leur fallut pour traverser la France dans l’autre sens.