Sabre : les sabreurs tarbais bien placés en Allemagne.

Deux week-end de suite en Allemagne pour les sabreurs tarbais au cœur des équipes de France cadets et juniors dirigées par l’entraîneurs de l’ATE Pierre Mione.

 

Ce sont donc les juniors qui montraient la voie, les 6 et 7 décembre derniers sur les pistes de Dormagen, dans une épreuve de Coupe du Monde. On comptait pas moins de 162 compétiteurs représentant l’élite du sabre mondial dans la cité rhénane.

Les 2 jeunes, Jean-Philippe Patrice, nouveau venu dans la catégorie, tout auréolé de ses succès en cadets la saison passée, et Hugo Soler, encore cadet, catégorie qu’il domine sans partage en France depuis le mois de septembre, ne purent passer les 64ème de finale. Jean-Philippe dut s’incliner face au Russe Danilenko (futur vainqueur de l’épreuve) 15/12, tandis qu’Hugo, au tour suivant, fut éliminé par le Hongrois Pech (15/12).

 DSC_1343

Plus aguerris dans cette catégorie, les frères Colleau, Pierre et Charles, réussissaient à se glisser dans le top16 du tournoi.

Pierre, l’aîné, confirmant un net regain de forme que ses entraîneurs Eric Maumus et Pierre Mione avaient déjà souligné, écartait 2 allemands de sa route pour affronter au 3ème tour son camarade de l’équipe nationale, le nordiste Thibault Chauchoy. Une victoire 15/12 lui permit de se hisser parmi les 16 meilleurs tireurs du jour. Malheureusement, à ce niveau, le tarbais se faisait surprendre par le belge De Visscher (11/15) et dut se contenter de la 12ème place.

Pendant ce temps, son frère Charles, incontestable leader de cette équipe de France, connaissait des premiers tours difficiles face au Tchèque Hanus (victoire 15/14 après avoir été largement mené) et au Canadien Gélinas (victoire 15/14).

Heureusement, le Bigourdan se reprit rapidement, et retrouvant ses moyens, il élimina un Egyptien et un Américain pour s’offrir un ¼ de finale face au redoutable Hongrois Mate Bancsics. Cette fois, arrivé à 14 partout, il ne put conclure et laissa son adversaire disputer les ½ finales. Charles termine ainsi 6ème du tournoi.

 

Le week-end dernier, c’était au tour des cadets d’affronter les meilleurs sabreurs européens plus de redoutables américains dans le tournoi d’Esslingen.

Et donc, toujours sous la direction de Pierre Mione, retour d’Hugo Soler en Allemagne, accompagné de ses camarades de club Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory.

Retrouvant sa catégorie d’âge, Hugo domina le tour de qualification dont il sortit n° 1. Après avoir éliminé dans le tableau un Allemand et un Hongrois, il trouvait sur sa route son équipier du pôle France de Tarbes, Quentin Vervoitte, du club de Meylan. Dominant son camarade 15/12, le tarbais s’offrait le droit de disputer un match pour accéder aux ¼ de finale. Malheureusement, l’Américain Adam Green, après une première manche remportée par Hugo, retournait la situation et privait le jeune tarbais de la victoire. Soler termine donc cette épreuve à la 9ème place.

De leur côté, Pianfetti et Flory après un tour de qualification de bon augure étaient dispensés du 1er tour d’élimination directe. Ils se faisaient toutefois éliminer au tour suivant respectivement par le Turc Koc et le Russe Podzniakov, déjà bourreau de Maxime au tournoi de Moscou voici quelques semaines.

 

La veille, Joséphine Morincome, sélectionnée chez les cadettes pour la 1ère fois, s’était classée 31ème du tournoi féminin. Après avoir éliminé la Polonaise Ciesnar (15/9) au 1er tour et sa compatriote Suzanne (15/8) au 2ème tour, la tarbaise ne put s’imposer face à l’Américaine Czyzewski Véronica, battue 15/12. Joséphine réalise là une bonne performance en terminant 3ème française de l’épreuve.

Ce même dimanche, de l’autre côté de l’Atlantique, l’équipe de France senior, entraînée par Frédéric Baylac, qui fut tireur puis entraîneur de l’ATE, disputait le tournoi de Coupe du Monde de New York. A cette occasion, le tarbais Fabien Ballorca, éliminé dans le tableau de 32 par son coéquipier Vincent Anstett, termine 3ème français du tournoi remporté par le Coréen Kim.

Les jeunes sabreurs tarbais face aux Russes.

Etre convié par les maîtres du sabre mondial, les Russes, à disputer un tournoi sur leurs terres, est toujours un honneur pour les jeunes de l’Amicale Tarbaise d’Escrime. Cette invitation, le club bigourdan y répond depuis 1992, avec un coup d’essai qui valait un coup de maître et la victoire de Guillaume Galvez. Seul un tarbais a pu depuis inscrire son nom au palmarès de l’épreuve, en 2006, Pierre-Vincent Bravi. Il y côtoie des noms prestigieux dont certains montent encore régulièrement sur les plus hautes marches des podiums des épreuves seniors du monde entier. On retiendra notamment les russes Iakimenko chez les hommes et sa compatriote Diachenko chez les dames, encore dominateurs le week-end dernier aux tournois de Coupe du Monde de Budapest et d’Orléans.

 

Cette année 3 tarbais se rendaient à Moscou, accompagnés de leur entraîneur Eric Maumus : les sabreuses Marie-Lucille Gans et Joséphine Morincome et le jeune cadet 1ère année Maxime Pianfetti qui, pour sa part, découvrait la capitale russe. Ils allaient y retrouver 137 sabreurs de haut niveau.

 

Dès le samedi matin, les jeunes filles disputaient les 2 tours de qualification. Les tarbaises sortaient 14ème et 19ème de ces phases, ce qui les amena malheureusement à s’affronter dès les 64ème de finale. Marie-Lucille sortait vainqueur de ce match (15/12), envoyant sa camarade en repêchage.

Désormais, plus de droit à l’erreur pour Joséphine. Pourtant dès le 1er tour de ces repêchages, elle connaissait une défaillance contre la Biélorusse Kosmash. Battue 15/11, elle prend la 28ème place de l’épreuve. Maintenant, Jo a le regard tourné vers Dormagen (Allemagne) où elle disputera une épreuve de Coupe du Monde Junior avec l’équipe de France (6 et 7 décembre).

 

Pendant ce temps, Marie-Lucille Gans continuait à disputer des matchs du tableau principal. Après une défaite contre la tireuse de l’équipe nationale russe Alexandra Klimova (future vainqueur de l’épreuve) (15/8), elle se retrouva elle aussi dans le tableau de repêchage. Après plusieurs victoires, elle quitta finalement le tournoi en finale de repêchage face à la russe Mékina. Marie-Lu prend ainsi une bonne 10ème place après d’excellents assauts, si l’on en croît l’entraîneur tarbais Eric Maumus.

 

Le lendemain, les filles étaient là pour encourager leur camarade Maxime Pianfetti. Max sortit 16ème des 2 tours de qualification. Battu une première fois, il lui fallut passer par les repêchages. En finale de ce tableau, il éliminait son compatriote Hervy (Thionville) pour accéder aux ¼ de finale de l’épreuve.

A ce niveau, il ne put résister au Russe Pozdniakov qui l’éliminait sur le score de 15/7. Maxime termine ainsi 7ème du tournoi, ce qui pour une première participation est fort honorable. Eric Maumus dira d’ailleurs sa satisfaction devant les bonnes choses montrées par son élève durant cette journée.

 

Prochaine étape pour Maxime : le tournoi du circuit européen d’Eslingen (Allemagne) où il retrouvera les tarbais Hugo Soler et Pierre-Elysée Flory et les tarbaises Sarah Allouch et Joséphine Morincome (et on l’espère Marie-Lucille Gans, 1ère remplaçante) en équipe de France cadet les 13 et 14 décembre.

Sabre d’Or : les cadets tarbais présents sur le podium.

Trois bérets (emblème des sabreurs tarbais) sur le podium du tournoi du Sabre d’Or le week-end dernier, voilà une performance que bien des clubs de l’hexagone envient à l’Amicale Tarbaise, les meilleurs jeunes françaises et français étant présents à Tarbes à cette occasion, en compagnie des meilleurs espagnols.

Et si dans le staff tarbais, on est fier de ce résultat, on regrette que le vainqueur ne soit pas du club bigourdan. Même si le Grenoblois Quentin Vervoitte est membre du pôle France de Tarbes, et donc entraîné par Pierre Mione et Eric Maumus ( les entraîneurs tarbais), le public de la Maison de l’Escrime était tout acquis, en cet après-midi de samedi, au local, Hugo Soler. Espoir légitime des bigourdans quand on sait qu’Hugo a remporté tous les tournois auxquels il a participé en France cette saison, et notamment le tournoi du circuit européen de Meylan.

Mais, dans un assaut final très disputé, Quentin sut trouver les ressources pour porter la dernière touche et l’emporter 15 à 14.

En demi finale, Vervoitte avait écarté le Tarbais de l’équipe d’Angleterre Georges Suddars (15/12), tandis qu’Hugo Soler venait à bout du cadet 1ère année Maxime Pianfetti (15/10), auteur d’une très prometteuse performance. Tous les deux terminent donc 3ème de l’épreuve.

Trois tarbais sur le podium, voilà qui laissait augurer d’une bonne journée de dimanche pour l’épreuve par équipes.

 

Treize équipes de clubs français et l’équipe nationale d’Espagne se disputaient l’honneur de remporter le trophée. Et c’est cette équipe ibérique que les bigourdans (Hugo Soler, Georges Suddars, Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory) durent écarter en ½ finale sur le score de 45/28. En finale, c’est face aux représentants d’Orléans que les Tarbais remportèrent leur tournoi, non sans se faire quelques frayeurs (45/44).

Peu avant, sur cette même piste, les filles Sarah Allouch, Marie-Lucille Gans, Joséphine Morincome et Anna Laporte, venaient de livrer un superbe match face aux parisiennes du Racing Club de France. A 44 touches partout, face à Caroline Quéroli qui domine sans partage le sabre cadettes français, Sarah Allouch sut prendre un risque pour infliger à son adversaire une superbe parade riposte qui offrait, pour la première fois, le trophée féminin à l’ATE.

 

La veille, en finale du Sabre d’Or, Sarah avait dû s’incliner face à cette même Quéroli (15/11) dans la finale, revanche de celle du circuit européen de Meylan (remportée par la Parisienne).

 

C’est donc Quéroli chez les dames et Vervoitte chez les hommes qui reçurent le célèbre trophée, le Sabre d’Or, des mains du champion olympique tarbais, Damien Touya.

 

Quand la Maison de l’Escrime se vida en cette fin de week-end, ils étaient nombreux parmi les sabreurs présents et leur entourage, à remercier les parents du club pour leur formidable accueil, tant au niveau des transports, de l’organisation que du buffet et son désormais traditionnel barbecue.

Le Président Bruno Hirt put lui aussi les remercier, comme il souligna l’importance des pouvoirs locaux, la Ville de Tarbes, bien sûr, mais aussi le Département et la Région sans qui une telle organisation n’aurait pas été possible.

 

Désormais, pour les meilleurs cadets et cadettes français (parmi lesquels de nombreux tarbais) commence une saison internationale qui les mènera jusqu’aux championnats d’Europe et du Monde au printemps.

Fête des Jeunes à Paris : Résultats contrastés pour les minimes Tarbais

 Dernière compétition de l'année pour les minimes Tarbais qualifiés pour la Fete des jeunes à Paris.

Chez les filles ce fut un peu difficile avec, pour Emma, une 49eme place sur 101 participantes tandis qu'Anna, en terminant 82eme, est passée à coté de son tournoi mais sans doute avait elle un peu la tête à Thonon.

Le par-équipes ne les aura pas consolées puisqu'elles terminent 14 eme sur 20 sous la bannière de Midi-Pyrénées.

Pour les garçons ce fut un tout autre tournoi…

Maxime , aprés un tournoi bien maitrisé, butait en finale sur le flamboyant Belkessam de Gemenos. Florian avec une honorable 19eme place prenait acte pour l'année prochaine. Rémi, trés bien sorti des poules, parvenait à une 35eme place encourageante. Enzo fut stoppé à la 40eme position par une blessure à la main.

DSCF0479[1]DSCF0468[1]

Pour le par-équipes, les tarbais formaient l'ossature de l'équipe Midi-Pyrénées et ne s'inclinaient qu'en demi-finale face au futur vainqueur (Provence) non sans lui avoir donné du fil à retordre.

Le dernier rendez-vous de l'année aura lieu à Thonon avec le Challenge de France benjamins.

Les sabreurs tarbais aux championnats du monde en Bulgarie

Ils étaient tous revenus des Championnats d’Europe de Jérusalem avec une médaille autour du cou.
L’équipe de France de sabre juniors s’attaquait désormais à ce qui se fait de mieux sur la planète sabre à Plovdiv, en Bulgarie. Et cette équipe apportait avec elle un peu des Pyrénées, elle dont les ¾ des membres s’entraînent sur les pistes de la Maison de l’Escrime, dans le cadre du Pôle France (centre d’entraînement des meilleurs jeunes sabreurs français) sous la direction des maîtres tarbais Pierre MIONE, leur entraîneur en Bulgarie, et Eric MAUMUS.
Au côté des tarbais Maxence LAMBERT et Charles COLLEAU, on retrouvait l’autre membre de la structure de haut niveau bigourdane, le Grenoblois Rémi SENEGAS. Pour compléter l’équipe, le parisien Tom SEITZ, actuellement entraîné à l’INSEP par… Frédéric BAYLAC, ex entraîneur de l’ATE et désormais entraîneur de l’équipe de France olympique. Ce qui confirme que là où il y a du sabre de haut niveau, on trouve toujours au moins un tarbais dans le coup.
Malheureusement, Charles et Maxence ne devaient pas connaître la même réussite qu’en Israël.
Après avoir sorti le Brésilien PEZZI (15/9), COLLEAU se faisait surprendre par l’Américain LOSS (10/15) et devait quitter l’épreuve dès le tableau de 64.
Les choses se présentaient mieux pour LAMBERT. Vainqueur du Roumain ROMERO (15/8) et de l’Egyptien ELSISSY (15/14) Maxence s’inclina toutefois face à un adversaire largement à sa portée en tableau de 16, le Mexicain FLORENCIA (10/15). Une grosse déception pour le tarbais, récent médaillé de bronze aux championnats d’Europe qui terminait ces championnats à la 12ème place.
C’est finalement leur camarade Tom SEITZ qui prit la 3ème place de cette épreuve, battu en ½ finale par l’Italien Luca CURATOLLI (15/13), champion d’Europe en titre et futur lauréat des ces championnats du Monde.
DSC_7902

Rejoints par leur camarade Rémi SENEGAS 2 jours plus tard, c’est par équipe que les hommes de Pierre MIONE comptaient monter sur la plus haute marche du podium mondial. Une épreuve très difficile où les 3 tireurs (plus un remplaçant) de chaque équipe se rencontrent tous dans un relais de 45 touches.
A ce jeu-là, la cohésion des français venait facilement à bout des Thaïlandais (45/21) avant de se frotter à l’une des nations phare du sabre, la Hongrie. Menés par un excellent SEITZ, les Français, après un début de match équilibré, prenait le meilleur  sur leurs homologues magyars pour finalement l’emporter 45/38. Une victoire probante pour les tricolores, qui pouvaient désormais défier en ¼ de finale les redoutables Américains. Malheureusement, le scénario s’inversa, et ce furent les USA qui terminèrent la rencontre le plus fort. C’est sur le score de 45/37 que les jeunes Français s’inclinèrent prenant la 6ème place.
 
Des championnats un peu décevants pour les bigourdans … Mais déjà de retour à l’ATE les voilà prêts à défendre leur titre de Champion de France juniors dans quelques semaines. Tout en jouant, pour Maxence, une possible sélection dans la grande équipe de France seniors pour les prochains championnats du Monde.