Les jeunes sabreurs tarbais dominent les championnats de France Cadets.

podium-filles-CharlevilleAvec l’arrivée du printemps commence la longue période des championnats de France d’Escrime, et notamment de sabre, l’arme de prédilection de l’Amicale Tarbaise d’Escrime.

Dès le week-end du 17 mai, l’élite du sabre sénior en découdra sur les pistes de Joué-Lès-Tours. Puis, place aux espoirs qui tenteront de décrocher le titre junior en terre lyonnaise, à Gleizé, durant le week-end de Pentecôte.

Pour l’heure, c’était aux cadets que revenait l’honneur d’ouvrir le ban à Charleville-Mézières le week-end dernier (9 et 10 mai).

Un long périple pour les jeunes tarbais et leurs coachs, partis par la route  pour une longue traversée de la France. Mais, au vue des classements nationaux des jeunes bigourdans, ils emportaient avec eux de réels espoirs de médailles, voire de titre.

Chez les garçons, Hugo Soler, membre de l’équipe de France, médaillé aux Championnats d’Europe de Maribor, dominateur durant toute la saison dans l’hexagone, semblait devoir être à même de succéder à son camarade de club Dubarry, sacré l’an dernier. Mais, en sport en général et au sabre en particulier, rien n’est jamais acquis. On connaissait dans le staff tarbais la qualité des adversaires et la finale âprement disputée que le tarbais remporta d’extrême justesse face au jeune palois Eliott Bibi confirma que rien n’était fait. Hugo s’impose 15/14 dans ce derby pyrénéen qui ne sera certainement pas le dernier tant sont riches en champions ces deux grandes écoles de sabre bigourdane et béarnaise.

Ses camarades Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory, bien classés à l’issue des qualifications du matin durent s’incliner en tableau de 16 face au Palois Bibi (15/12) et au Grenoblois Vervoitte (membre du pôle espoir de Tarbes) (15/10). Ils terminent respectivement 11ème et 13ème de l’épreuve.

Signalons les débuts à ce niveau du jeune minime Florian Schikélé (récent finaliste des Championnats méditerranéens minimes). Sans démériter, le jeune Florian dut se contenter d’une 48ème place, mais gageons que nous le retrouverons sur le podium d’ici quelques saisons.

Dès le lendemain, Hugo, Maxime et Pierre-Elysée étaient rejoints par leur camarade de l’ATE, « l’anglais » Georges Suddars. Ne pouvant pas disputer l’épreuve individuelle, le jeune international britannique, formé à Tarbes, avait hâte d’en découdre.

Bien belle équipe en vérité que cette formation bigourdane ! Après avoir écarté de la course au titre Gif sur Yvette et la redoutable formation de Meylan, les tarbais retrouvaient en finale l’équipe de Gémenos pour ce qui constituait la revanche de l’an dernier. Rappelons que l’ATE l’avait emporté 45/44, et nous aurons idée de la volonté de revanche qui animait les provençaux.

Le dernier mot revint toutefois aux élèves des maîtres Maumus et Mione et ce, sur un score plus confortable que lors de la saison passée, 45/39.

Les jeunes ramenaient donc à la Maison de l’Escrime de Tarbes les deux titres masculins du week-end.

Côté féminin, pas question d’être en reste. Avec Sarah Allouch, n° 3 française, médaillée aux championnats d’Europe de Maribor, Joséphine Morincome, n° 6 française, plusieurs fois sélectionnée avec l’équipe de France Junior cette année et Marie-Lucille Gans, elle aussi sélectionnée en équipe nationale, la formation tarbaise avait belle allure. Sans oublier la jeune minime Anna Laporte, venue elle aussi découvrir le haut niveau.

La journée fut bien décevante pour Joséphine. Mal classée à l’issue des qualifications, elle dut s’incliner dès le 1er tour d’élimination en subissant la loi de sa jeune camarade Anna Laporte. Malheureusement, après cette performance, Anna dut quitter l’épreuve au tour suivant, avec les honneurs, face à l’une des favorites Lucie Jamet de Thonon les bains.

Restaient donc pour conquérir le titre Sarah Allouch et Marie-Lucille Gans. La première voyait se profiler au niveau de la ½ finale un très gros morceau, sa camarade de l’équipe de France, la parisienne Caroline Quéroli, la grande favorite pour le titre à l’issue d’une saison dominée sans partage et surtout, la Championne du Monde junior de la spécialité à Tachkent voici quelques semaines.

En ½ finale d’un championnat de France, une compétitrice joue sa carte à fond ! Et c’est sans complexe que Sarah monta sur la piste. A l’issue d’un match acharné, elle s’imposa sur le score de 15/13, s’ouvrant par cet exploit les portes de la finale.

Finale où elle retrouva sa camarade de l’ATE, Marie-Lucille vainqueur de l’Orléanaise Gourry en ½ finale.

Un match en finale des championnats de France entre 2 tarbaises, un match qu’elles avaient bien souvent disputé sur les pistes d’entraînement de la Maison de l’Escrime de Tarbes. Et un match toujours accroché. Cette finale ne dérogea pas à la règle et vit finalement Marie-Lucille Gans s’offrir le titre national (15/12).

Ne restait plus aux demoiselles de Tarbes qu’à conquérir le titre par équipe. Malheureusement, elles durent s’avouer vaincues en ½ finale face à l’équipe de Racing Club de France de Caroline Quéroli et se contenter de la médaille de bronze (45/40).

3 titres remportés sur 4 possibles, 3 médailles d’or, 1 d’argent et 1 de bronze, les maîtres Eric Maumus et Pierre Mione pouvaient maintenant penser le coeur léger à la suite, les championnats seniors, où ils retrouveront notamment dès la semaine prochaine leurs internationaux de l’INSEP, Maxence Lambert, Fabien Ballorca et Christophe Buisson. Nul doute qu’ils eurent le temps d’en parler jusque tard dans la nuit durant les longues heures qu’il leur fallut pour traverser la France dans l’autre sens.

Sabre : les sabreurs tarbais bien placés en Allemagne.

Deux week-end de suite en Allemagne pour les sabreurs tarbais au cœur des équipes de France cadets et juniors dirigées par l’entraîneurs de l’ATE Pierre Mione.

 

Ce sont donc les juniors qui montraient la voie, les 6 et 7 décembre derniers sur les pistes de Dormagen, dans une épreuve de Coupe du Monde. On comptait pas moins de 162 compétiteurs représentant l’élite du sabre mondial dans la cité rhénane.

Les 2 jeunes, Jean-Philippe Patrice, nouveau venu dans la catégorie, tout auréolé de ses succès en cadets la saison passée, et Hugo Soler, encore cadet, catégorie qu’il domine sans partage en France depuis le mois de septembre, ne purent passer les 64ème de finale. Jean-Philippe dut s’incliner face au Russe Danilenko (futur vainqueur de l’épreuve) 15/12, tandis qu’Hugo, au tour suivant, fut éliminé par le Hongrois Pech (15/12).

 DSC_1343

Plus aguerris dans cette catégorie, les frères Colleau, Pierre et Charles, réussissaient à se glisser dans le top16 du tournoi.

Pierre, l’aîné, confirmant un net regain de forme que ses entraîneurs Eric Maumus et Pierre Mione avaient déjà souligné, écartait 2 allemands de sa route pour affronter au 3ème tour son camarade de l’équipe nationale, le nordiste Thibault Chauchoy. Une victoire 15/12 lui permit de se hisser parmi les 16 meilleurs tireurs du jour. Malheureusement, à ce niveau, le tarbais se faisait surprendre par le belge De Visscher (11/15) et dut se contenter de la 12ème place.

Pendant ce temps, son frère Charles, incontestable leader de cette équipe de France, connaissait des premiers tours difficiles face au Tchèque Hanus (victoire 15/14 après avoir été largement mené) et au Canadien Gélinas (victoire 15/14).

Heureusement, le Bigourdan se reprit rapidement, et retrouvant ses moyens, il élimina un Egyptien et un Américain pour s’offrir un ¼ de finale face au redoutable Hongrois Mate Bancsics. Cette fois, arrivé à 14 partout, il ne put conclure et laissa son adversaire disputer les ½ finales. Charles termine ainsi 6ème du tournoi.

 

Le week-end dernier, c’était au tour des cadets d’affronter les meilleurs sabreurs européens plus de redoutables américains dans le tournoi d’Esslingen.

Et donc, toujours sous la direction de Pierre Mione, retour d’Hugo Soler en Allemagne, accompagné de ses camarades de club Maxime Pianfetti et Pierre-Elysée Flory.

Retrouvant sa catégorie d’âge, Hugo domina le tour de qualification dont il sortit n° 1. Après avoir éliminé dans le tableau un Allemand et un Hongrois, il trouvait sur sa route son équipier du pôle France de Tarbes, Quentin Vervoitte, du club de Meylan. Dominant son camarade 15/12, le tarbais s’offrait le droit de disputer un match pour accéder aux ¼ de finale. Malheureusement, l’Américain Adam Green, après une première manche remportée par Hugo, retournait la situation et privait le jeune tarbais de la victoire. Soler termine donc cette épreuve à la 9ème place.

De leur côté, Pianfetti et Flory après un tour de qualification de bon augure étaient dispensés du 1er tour d’élimination directe. Ils se faisaient toutefois éliminer au tour suivant respectivement par le Turc Koc et le Russe Podzniakov, déjà bourreau de Maxime au tournoi de Moscou voici quelques semaines.

 

La veille, Joséphine Morincome, sélectionnée chez les cadettes pour la 1ère fois, s’était classée 31ème du tournoi féminin. Après avoir éliminé la Polonaise Ciesnar (15/9) au 1er tour et sa compatriote Suzanne (15/8) au 2ème tour, la tarbaise ne put s’imposer face à l’Américaine Czyzewski Véronica, battue 15/12. Joséphine réalise là une bonne performance en terminant 3ème française de l’épreuve.

Ce même dimanche, de l’autre côté de l’Atlantique, l’équipe de France senior, entraînée par Frédéric Baylac, qui fut tireur puis entraîneur de l’ATE, disputait le tournoi de Coupe du Monde de New York. A cette occasion, le tarbais Fabien Ballorca, éliminé dans le tableau de 32 par son coéquipier Vincent Anstett, termine 3ème français du tournoi remporté par le Coréen Kim.

Sabre : Hugo Soler invincible ?

DSC_7783Troisième tournoi de la saison et troisième victoire pour le cadet tarbais Hugo Soler.

Et cette fois, c’est dans un tournoi international, face aux équipes notamment de Russie, d’Allemagne, d’Angleterre, d’Espagne et de Grèce qu’Hugo remporte un succès probant.

Sur les pistes de Meylan (près de Grenoble), le jeune tarbais termine 6ème des phases de qualification. Il lui faudra écarter 3 français de son chemin pour pouvoir affronter en ¼ de finale le Russe Ivan Lebedev qu’il bat sur le score net de 15/10. Une ½ finale remportée 15/8 contre Alexandre Hervy de Thionville, et Hugo se retrouve de nouveau en finale face à l’Allemand Frederic Kindler. Le match sera plus indécis mais Kindler devra s’incliner 15/12, laissant ainsi le jeune élève d’Eric Maumus et Pierre Mione confirmer son magnifique début de saison.

A l’ATE, on pense toujours équipe dans ce sport « individuel » qu’est l’escrime. C’est donc avec satisfaction qu’on enregistre les bonnes 9ème et 10ème places de Georges Suddars et Pierre-Elysée Flory.

Désormais membre de l’équipe d’Angleterre (dont les seniors sont entraînés par le médaillé olympique tarbais Pierre Guichot, nouvelle preuve de la qualité de cette école bigourdane après la nomination de Fred Baylac à la tête des seniors français), Georges, après avoir éliminé l’Espagnol Bravo, ne peut accéder aux ¼ de finale, battu en 1/8ème par Thomas Martine de St Denis (15/11).

Même destin pour son camarade Flory, qui après avoir battu le local Ramez et l’Anglais Watt, est vaincu en 1/8ème de finale par Quentin Vervoitte, lui aussi sur ses terres, mais qui s’entraîne cette saison au Pôle France de Tarbes (15/12).

 

Satisfaction aussi du staff tarbais du côté de l’épreuve féminine. Sarah Allouch, la tarbaise du pôle France d’Orléans, laissant parler ses extraordinaires qualités de compétitrice qu’on lui connaît depuis longtemps, se qualifie pour sa 1ère finale  internationale. A ce stade, elle doit s’avouer vaincue par la formidable sociétaire du Racing Club de France Caroline Quéroli, décidément intouchable cette année dans sa catégorie. Une finale néanmoins disputée, dans laquelle Sarah donnera bien du fil à retordre à la Parisienne (15/12).

Pourtant, tout n’avait pas commencé pour le mieux. Sortie seulement 40ème des phases de qualification, Sarah doit s’employer dans des assauts serrés pour accéder à un ¼ de finale face à la Provençale Coline Suzanne. Elle la bat 15/10, s’offrant le droit de disputer sa 1ère ½ finale dans un tournoi de ce niveau face à l’Algérienne Abik Boungab. Un match somme toute contrôlé par la tarbaise qui l’emporte 15/9 et accède à la finale.

Sarah termine donc 2ème de l’épreuve.

Déception du côté de ses camarades Marie-Lucille Gans et Joséphine Morincome. Bien classées à l’issue des poules (9ème et 13ème) les 2 tarbaises ne peuvent passer les 16ème de finale terminant 21ème et 23ème de l’épreuve.

 

Tous ces jeunes gens se retrouveront sur les pistes tarbaises de la Maison de l’Escrime pour le traditionnel tournoi du Sabre d’Or désormais disputé en automne (les 8 et 9 novembre).

Auparavant, ce week-end, Hugo Soler rejoindra dans la catégorie supérieure, l’équipe de France junior pour disputer une épreuve de Coupe du Monde à Plodiv (Pologne) sous la houlette de l’entraîneur tarbais de cette sélection Pierre Mione. Il y retrouvera ses aînés de l’ATE, Charles et Pierre Colleau, Baptiste Dubarry et Jean-Philippe Patrice.

Sélection dans la catégorie supérieure aussi pour Sarah Allouch qui disputera à Sosnowiek (Pologne) son premier tournoi de Coupe du Monde junior le même week-end.