Challenge de France benjamin :

  Qu'il fut long le chemin qui mène à Charenton !!

Aprés bien des péripéties, c'est avec soulagement que la délégation tarbaise, forte de 14 tireurs pour presque autant d'accompagnants, a rejoint  l'hotel. IMG_4176

Le samedi c'était l'individuel. Ce fut long, trés long … pour donner une idée, les garçons convoqués à 8h30 ont terminé leur tournoi à 20h30.

Elsa 3eme Chez les filles, Elsa termine à une belle 3eme place, rassurante aprés une periode de doute suite à une blessure. Elina et Lucie, pour un premier tournoi national ont montré leur courage et n'ont pas démérité.

DSC01412      Chez les garçons, Tim (benjamin 1ere année) prend une 11eme place  trés encourageante. Diego, Lucas et Axel (encore pupille) montrèrent toute leur détermination même s'ils n'en furent pas récompensés . Baptiste, Alexis, Ian, Guillaume, Marco, Niels et Thomas ont parfait leur apprentissage et le plaisir de participer à un tel rendez-vous a vite estompé la déception du résultat.

Le lendemain, place au par équipes. Les filles commençaient par un premier tour victorieux mais, Elsa s'étant blessée en fin de match, elles etaient obligées d'abandonner.

Trophée N2 CharentonLes garçons de l'équipe 1 ont conclu leur WE par le titre  en N2 … les sourires affichés étaient plutôt rassurants !!

Pour les équipes 2 et 3 ce fut l'occasion de bien s'amuser, de créer du lien et de ressentir ce petit frisson propre aux joutes par équipes …

Un grand MERCI à Eric, Pierre et Simon qui ont géré groupe et individualités avec constance et efficacité. Certain que tout le monde se sera enrichi durant ce dernier WE de compétition de la saison !!

Plus de photos à suivre trés bientôt …

 

DSC01420

IMG_4182DSC01421DSC0141420160611_203843Elsa demi-finaleDSC01418IMG_4173IMG_4172IMG_4174

Les sabreurs de l’ATE dominent les championnats de France Juniors.

Avant d’attaquer cette finale des championnats de France juniors par équipes, les coachs tarbais Eric Maumus et Pierre Mione savaient que le combat allait être rude. Le club de Meylan qui alignait son équipe face aux tarbais est une des grandes écoles de sabre de l’hexagone et comptait notamment dans ses rangs 2 membres du Pôle France de Tarbes, Quentin Vervoitte et Naël Canali.

Equipe Tarbes JuniorsL’équipe bigourdane pour sa part n’était autre que l’équipe de France qui venait de disputer les Championnats du Monde de Bourges : Jean-Philippe Patrice, Baptiste Dubarry, Hugo Soler et bien-sûr, le Champion du Monde et d’Europe de la catégorie Charles Colleau.

En ¼ de finale, les Tarbais avaient écarté une excellente équipe de Tarbes 2 (Adrien Guyader,  Maxime Pianfetti, Florian Schikele et Georges Suddars) 45/31 avant d’éliminer les Palois en ½ finale sur le score de 45/24.

DSCF1257Effectivement, cette finale fut équilibrée et à l’abord des 3 derniers matchs, les alpins étaient encore en mesure de remporter le titre. Mais dans les 2 dernières oppositions, Patrice puis Colleau ne laissèrent aucune chance à leurs camarades du pôle France. Ainsi les juniors de l’ATE conservaient leur titre national sur le score de 45/37.

Une médaille d’or qui rejoignait, autour du cou de Jean-Philippe Patrice, celle remportée la veille dans l’épreuve individuelle.

En ¼ de finale, Patrice retrouvait Charles Colleau dans ce qui aura été un classique de la saison. Cette confrontation avait tourné à l’avantage de Charles lors des Championnats d’Europe et du Monde. Mené 12/10, Jean-Philippe trouvait les ressources pour renverser la situation et priver son coéquipier d’une 3ème victoire. Il remportait ce match 15/13 et retrouvait en ½ finale un autre de ses coéquipiers de l’équipe de France et de l’équipe de Tarbes, Baptiste Dubarry, qui venait d’éliminer le tireur de Dinard Benjamin Roger (15/10).

DSCF1242Jean-Philippe Patrice écartait son camarade sur le score de 15/10. Puis il remportait le titre en battant en finale le sabreur de Meylan Quentin Vervoitte sur le score de 15/13. De son côté Baptiste Dubarry prenait  la médaille de bronze tandis que Charles Colleau terminait 5ème.

Et au moment de la remise des médailles les entraîneurs tarbais qui ont en charge le Pôle France cadets et juniors notaient avec satisfaction que 6 des 8 premiers de ces championnats sont membres de cette structure.

Après s’être adjugé les 2 titres cadets voici 2 semaines, les garçons de l’ATE remportent donc les 2 titres juniors.

Sarah Allouch, Sarah Anclades, Marie-Lucille Gans et Joséphine Morincome composait l’équipe de Tarbes féminine.

Au vu des résultats de l’épreuve individuelle, le staff de l’ATE pouvait espérer une performance de cette équipe. En effet, dans les poules qualificatives Sarah Anclades avait battu la double championne du Monde de la catégorie, la Parisienne Caroline Quéroli. Gans, de son côté, avait éliminé dans son tableau Océane Cherry-Emmanuel (Gisors) membre de l’équipe de France (15/8) avant de s’incliner face à la Strasbourgeoise Noutcha (15/10) en ¼ de finale. Au même stade, Morincome passait à une touche de l’exploit face à l’Orléanaise Gimalac, membre de l’équipe de France et future lauréate de ces championnats (15/14).

Ainsi, elles étaient 2 dans les 8 meilleures de ces championnats, Joséphine Morincome 6ème et Marie-Lucille Gans 7ème.

DSCF1270Une solide équipe de Thonon était proposée aux tarbaises en ¼ de finale des Championnats par équipes. Les bigourdanes s’imposaient 45/36 et retrouvaient un autre grand nom du sabre français en ½ finale, l’équipe de Gisors. Malgré une bonne fin de rencontre, les tarbaises ne pouvaient rien contre les normandes et s’inclinaient 45/36 prenant la médaille de bronze tandis que Gisors décrochait le titre national.

2 titres et une 3ème place, le week-end s’avérait satisfaisant pour les entraîneurs tarbais Eric Maumus et Pierre Mione. Place maintenant aux minimes qui disputeront leurs titres nationaux à Vichy les 4 et 5 juin.

Le sabreur tarbais Charles Colleau champion du Monde à Bourges.

Podium Colleau Mondes

Fort de son titre de Champion d’Europe, conquis à Novi Sad voici quelques semaines, le sabreur de l’Amicale Tarbaise d’Escrime, Charles Colleau, était un prétendant légitime au titre mondial disputé en France ce mardi.

Et la route vers ce sacre allait de nouveau passer, comme lors des Championnats d’Europe, par un assaut fratricide contre l’un des autres tarbais de cette sélection, Jean-Philippe Patrice.

C’est au stade des ¼ de finale que les deux garçons s’opposèrent après que Patrice ait éliminé le puissant Coréen Kang (15/13) et Colleau ait écarté le grand Russe Lokhanov (15/9). Sur le bord de la piste, spectateur de cette rencontre, Frédéric Baylac, l’entraîneur de la grande équipe de France à l’INSEP, était venu voir les deux tarbais, sérieux prétendants à une place dans sa sélection. Avec certainement un œil particulier pour Charles Colleau et Baptiste Dubarry (le 3ème tarbais de cette équipe nationale) qu’il avait formés quand il était entraîneur de l’ATE avec Eric Maumus et Pierre Mione.

Début de match difficile pour Colleau, rapidement mené 6/1 par un Patrice déterminé à prendre sa revanche. Puis le match s’équilibra, Charles revenant à 9 partout. Les attaques et les belles parades ripostes se succédaient des deux côtés et les deux protagonistes se retrouvaient à 14/14 pour jouer la victoire sur une touche, exactement comme lors des Championnats d’Europe. Et comme à Novi Sad, Charles remportait la victoire après une dernière attaque en milieu de piste. La suite de la journée montrera qu’encore une fois Jean-Philippe aura été l’adversaire le plus redoutable de Charles.

Ainsi, en début de soirée, Colleau se retrouvait sur la piste podium pour disputer une demi-finale mondiale face au Russe Andrey Gladkov. Prenant rapidement la mesure de son adversaire, alternant attaques sur la préparation et mise en échec des attaques de Gladkov, Charles menait 8/4 à la pause. Le retour du Russe en 2ème période, égalisant à 10 partout ne manquait pas d’inquiéter les supporters du Bigourdan, rapidement rassurés par sa fin de match, où il se détachait irrésistiblement pour l’emporter 15/11.

C’était donc une nouvelle finale de niveau mondial qui s’offrait à Charles Colleau, toujours coaché par Pierre Mione, entraîneur national, mais aussi son maître d’armes à Tarbes avec Eric Maumus.

Et sur la piste éclairée par les projecteurs se dressait un nouveau Russe, Anatoliy Kostenko. Une première manche équilibrée voyait les deux sabreurs se rendre coup pour coup et il fallait une petite erreur en attaque du Tarbais pour que son adversaire atteigne la pause en menant 8/7.

Patient et efficace en attaque, Charles prenait finalement l’avantage 14/13 à une touche du titre suprême. Cette touche il trouva les ressources pour la mettre, apportant au sabre français son 2ème titre mondial en juniors, 21 ans après celui d’un autre tarbais, le champion olympique Damien Touya. Souhaitons à Charles Colleau une carrière semblable à celle de son aîné. Ceux qui ont côtoyé Damien, et qui suivent aujourd’hui Charles y croient fermement tant sont nombreuses les ressemblances entre ces deux-là.

En attendant, Charles retrouvera ses camarades de l’équipe de France dès vendredi pour disputer le titre par équipe, un nouveau challenge pour Pierre Mione et ses sabreurs.

Le Tarbais Charles Colleau champion d’Europe de sabre.

podium Novi Sad ju,iors

Sur les pistes de la Maison de l’Escrime, à Tarbes, des matchs entre Jean-Philippe Patrice et Charles Colleau, c’est un classique.

Mais là, nous étions à Novi Sad, pour les Championnats d’Europe de sabre, dans un match de 1/8 de finale. Malheureusement, les 2 sabreurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime se rencontraient prématurément dans ce tournoi. Une bien mauvaise nouvelle pour leur coach de l’Equipe de France, Pierre Mione, d’autant plus qu’il est aussi leur entraînement à Tarbes avec Eric Maumus.

Une rencontre tendue… L’arbitre ne prenant que peu de décisions sur les touches douteuses, les 2 tireurs prenaient peu de risques. Faisant tomber son adversaire dans le vide à plusieurs reprises pour le toucher ensuite en attaque, Charles réussit à mener 14/11, à 1 touche de la victoire. Mais, Jean-Philippe repartait de plus belle et réussissait à recoller à 14 partout. Tout allait se jouer sur une touche entre les 2 copains. Et cette touche, c’est Charles Colleau qui la mettait s’ouvrant les portes d’un ¼ de finale face à l’Ukrainien Platonov. Jean- Philippe pour sa part prenait la 11ème place de ces championnats.

C’est un Charles Colleau plus audacieux que l’on retrouvait dans ce match. A nouveau conseillé par son maître, Pierre Mione (qui s’était bien sûr abstenu de coacher l’un ou l’autre de ses élèves dans leur match fratricide) le tarbais alternait très bien les actions offensives et défensives, sanctionnant l’Ukrainien sur ses préparations. Ainsi, il menait à la pause 8/4 et maintenant la même tactique en 2ème période, il remportait une large victoire 15/8.

En ½ finale, face au Polonais Godlewski, le jeune Bigourdan dominait encore les débats. Un arbitrage de qualité lui permettait de placer ses attaques sur la préparation de son adversaire et, en fin de match, alternant judicieusement attaque et défense, Charles éliminait le Polonais, encore une fois assez largement, sur le score de 15/7.

Il ne restait qu’une marche à franchir pour conquérir l’or. L’excellent Israélien (ancien Ukrainien) Voronov se tenait sur la piste principale face au Tarbais. Ne laissant aucune initiative à Voronov, le Bigourdan parvenait à la pause en menant 8/2. Une 2ème période de la même veine, et sur une dernière attaque sur la préparation, Charles libérait le staff tricolore et ses amis en Bigorre, tous devant leurs écrans pour l’encourager (merci internet).

Finalement, son seul match indécis aura été contre l’autre tarbais de l’équipe et on peut penser qu’avec un peu de chance ce match Colleau/Patrice aurait pu être la finale de ces championnats.

Les deux garçons seront partenaires ce mercredi pour l’épreuve par équipes avec Nael Canali et Benjamin Roger (respectivement 17ème et 22ème du tournoi individuel) leurs camarades d’entraînement au pôle France de Tarbes.

Les sabreurs tarbais Anna Laporte et Maxime Pianfetti médaillés aux Championnats d’Europe.

Parions que quand elle commença la saison en septembre avec comme objectif le titre national minime, la jeune sabreuse de l’ATE Anna Laporte ne pensait pas se retrouver quelques mois plus tard sur le podium des Championnats d’Europe Cadets au sein de l’équipe de France avec une médaille d’argent autour du cou.

Sur les pistes de Novi Sad en Serbie, après avoir éliminé les Espagnoles, les Turques et surtout les Ukrainiennes en ½ finale, les jeunes françaises avaient gagné le droit de disputer la finale face aux  favorites, les Hongroises qui avaient placé leurs 4 tireuses dans les 5 premières de l’épreuve individuelle. Malgré leur combativité, Anna et ses camarades, emmenées par la Strasbourgeoise Sara-Camille Noutcha, remarquable durant toute la journée, ne purent rivaliser avec les Magyares  et s’inclinèrent sur le score de 45/31.

Anna Laporte retournera donc en Bigorre avec un titre de vice championne d’Europe. Elle ramènera à ses entraîneurs Eric Maumus et Pierre Mione  la 32ème médaille  européenne de l’ATE, mais la 1ère remportée par une minime.

Ces Championnats d’Europe avaient commencé pour Anna Laporte par l’épreuve individuelle 2 jours  plus tôt. Dès les qualifications la Tarbaise prouvait que sa place n’était pas usurpée. Dans sa poule, elle remportait 5 de ses 6 matchs, terminant à la 12ème place de ces qualifs. En 1/8ème de finale, face à l’italienne Della-Vecchia, la bigourdane allait découvrir l’ambiance du haut-niveau. Dans un match tendu, équilibré, la jeune française prenait l’avantage pour mener 13/10 à 2 touches de la victoire. On vit alors le staff italien interrompre le match sous différents prétextes. Anna, légèrement déstabilisée par ce comportement, vit la transalpine revenir à 14 partout. Tout allait donc se jouer sur une touche. La tarbaise, infligeant à son adversaire une superbe attaque, remporta la rencontre s’ouvrant les portes des ¼ de finale. La jeune minime de l’ATE était dans les 8 meilleures sabreuses cadettes du vieux continent.

Face à la grande gauchère hongroise Greta Koos, l’expérience manqua sûrement à Anna. Ne pouvant éviter les parades ripostes de son adversaire, elle ne fut jamais en mesure d’inquiéter la hongroise et s’inclina sur le score de 15/8.

Anna Laporte pouvait quitter la piste fière de sa journée. Encore minime, elle se classait 7ème des Championnats d’Europe cadets.

La jeune sabreuse n’était pas la seule représentante de l’ATE en Serbie. Après un superbe début de saison, avec notamment une victoire dans le circuit européen de Meylan, Maxime Pianfetti faisait tout naturellement partie de l’équipe de France cadets, sous la direction de Pierre Mione, son entraîneur en Bigorre, mais aussi l’entraîneur de l’équipe nationale.

Après des phases éliminatoires moyennes (3 victoires sur 6 matchs), Maxime retrouva sur sa route le redoutable Russe Vladislav Pozdniakov, l’un des favoris pour le titre, qui avait largement battu le Tarbais lors du tournoi international de Moscou, en décembre dernier. Mais visiblement, c’est avec une toute autre approche que Maxime aborda l’assaut. On vit le Russe désarmé face à l’énorme pression que lui imposa le Bigourdan. Touché sur de magnifiques contre ripostes, Pozdniakov dut s’incliner sur le score de 15/13.

En 1/8ème de finale, un autre Russe Tselyshev sut prendre la mesure de Pianfetti dans la 1ère manche. Plus patient que son compatriote au tour précédent, il atteignait la pause sur le score de 8/3 en sa faveur. Malgré une fin d’assaut plus équilibrée, Maxime était éliminé (15/10), prenant la 16ème place de ces championnats d’Europe.

Deux jours plus tard, c’est avec ses camarades de l’Equipe de France que le Tarbais allait chercher à remporter le titre. Après un 1er tour plus compliqué que prévu face à la Grande-Bretagne (victoire 45/44), les garçons de Pierre Mione retrouvaient en ¼ de finale les Espagnols. Un match que les Français remportaient sans problème sur le score de 45/36.

En demi-finale se profilait la redoutable équipe d’Italie, comptant dans ses rangs les 2 premiers de l’épreuve individuelle, Mattéo Néri et Giacomo Mignuzzi. La marche était certainement trop haute et l’Italie se qualifia sur le score de 45/33.

Restait aux français le match pour la médaille de bronze face à la Pologne. Menant durant toute la rencontre, les jeunes tricolores voyaient leurs adversaires recoller dans le dernier match et ne l’emportèrent que 45/43. Mais l’essentiel était là, notamment pour Pianfetti qui rapportait donc une belle médaille de bronze en Bigorre.

Ainsi, les 2 cadets tarbais engagés dans ces Championnats d’Europe revenaient médaillés. Un challenge à relever pour leurs aînés Jean-Philippe Patrice et Charles Colleau qui disputeront cette semaine les Championnats d’Europe Juniors, toujours en Serbie.

Début d’année autrichien pour les jeunes sabreurs tarbais.

C’est à Mödling, en Autriche, que les jeunes cadets de l’Amicale Tarbaise d’Escrime ont repris le chemin de la compétition après les fêtes de fin d’année, à l’occasion du tournoi du circuit européen.

 

Chez les filles, la toute jeune Anna Laporte (elle est encore minime) honorait sa 2ème sélection dans l’équipe nationale cadette. Après un prometteur résultat en Allemagne, voici quelques semaines, Anna pouvait espérer une sélection avec l’équipe de France lors des prochains championnats d’Europe en Serbie, à la fin du mois de février. Cela passait bien sûr par une performance ce week-end.

place, la jeune tarbaise écartait une Biélorusse au 1Après de bons matchs de classement le matin, dont elle sortait à la 16èmeer tour d’élimination directe, et se voyait proposer sa camarade de l’équipe de France Louise Klein (du club de Gemenos). Un match difficile pour Anna qui finissait toutefois par l’emporter 15/11, s’offrant ainsi un 1/8 de finale face à la n° 1 des tours de classement, la Hongroise Dorottya Berczy. Une marche encore un peu haute pour la sociétaire de l’ATE qui s’inclinait sur le score de 15 touches à 7.

Elle prenait la 13ème place du tournoi, une performance qui peut encore lui permettre d’espérer une sélection pour les Championnats d’Europe. photo 3

 

S’il avait un œil attentif sur les assauts de son élève Anna Laporte chez les filles, Pierre Mione, l’entraîneur de l’Amicale tarbaise d’Escrime, aux côtés d’Eric Maumus, était en Autriche en sa qualité d’entraîneur national des équipes de France garçons moins de 20 ans.

 

Il comptait dans sa sélection 3 tireurs tarbais. Maxime Pianfetti, vainqueur en début de saison du tournoi européen de Meylan, venait tenter de confirmer en Autriche et gagner ainsi définitivement sa sélection (fort probable) pour les Championnats d’Europe en Serbie.

A ses côtés, 2 cadets 1ere année du club bigourdans, Florian Schikele et Enzo Chaudron.

Après des matchs de classement moyens, les 2 plus jeunes devaient quitter l’épreuve, battus dès le 1er tour d’élimination directe, Enzo par un Hongrois et Florian par un Espagnol.

De son côté, Maxime passait les 3 premiers tours, éliminant successivement sur des scores sans appel le Bulgare Kunev, le Chinois Xu Honghao et le Roumain Dragomir.

En 1/8 de finale, le Hongrois Milassin, 3ème des matchs de classement, constituait un adversaire plus coriace. Après un match disputé, Maxime devait s’incliner sur le score de 15 touches à 12, prenant ainsi la 15ème place du classement final.

 

Mais le camp français, et évidemment Pierre Mione, le coach, devaient quitter l’Autriche le sourire aux lèvres. En effet, la victoire finale revenait au tricolore Elliot Bibi, sociétaire de
la Section Paloise, le club voisin et ami de l’ATE.

Le 23 janvier à l’ATE : 1/4 de finale zone minimes

Ce week-end se déroule à Tarbes le 1/4 de finale zone H2024 minime.

C'est l'occasion pour nos jeunes de décrocher leur billet pour Besançon, prochaine étape sélective pour la Fête des Jeunes de Vichy (Championnat de France minime)

Le samedi 23 janvier aura lieu le tournoi individuel à partir de 11 h et le par-équipes à partir de 16 h

Toutesles infos pratiques : infos 

Pour cette compétition nous sollicitons les parents afin de réaliser des gateaux et des crêpes (surtout des crepes !!!) ainsi que pour tenir  la buvette.

Merci d'avance.

Tournoi open de Pau : Des bigourdans conquérants

L'Amicale Tarbaise d'Escrime, en déplacement chez les voisins béarnais, ramène de biens jolis résultats de cet Open de Pau.

Cette année, avec la participation d'une nombreuse et talentueuse délégation espagnole, le niveau était particulierement relevé .

Pour ce qui est des principaux résultats bravo à Hugo LEPETIT ECORCHON et Gabriel CHAMAK respectivement 1er et 2eme chez les poussins, Lucie LACRABERIE 2eme en pupillettes, Axel POGU, Baptiste BAYLAC et Guillaume CABANAC qui font 1er, second et 3eme en pupilles, Elsa LAHON-LABORDE 3eme en benjamines et également 3eme en minimes, Tim BAUDET et Diego DRUILHET second et 3eme en benjamins, Maylis ANCLADES 3eme minime et 2eme cadette, Antoine POGU et Tristan HANY 1er et 3eme minimes, Enzo CHAUDRON 3eme cadet, Marie-Lucille GANS, Clémence LECLERC et Joséphine MORINCOME aux 3 premieres places seniors dames et Georges SUDDARDS second chez les hommes.

Bravo également à tous ceux qui n'ont pas pu monter sur "la boite" et qui n'ont pas démérité pour autant !!

Pas de résultats juniors et vétérans pour le moment.

Mention spéciale à Fabiola et Jean-Luc seuls représentants du cours loisir du mercredi soir …

En vrac les photos …

DSC01306 DSC01308 DSC01309 DSC01310 DSC01312 DSC01313 DSC01314 DSC01315 DSC01316 DSC01317 DSC01318

Liens vers les résultats complets …

Benjamines    Benjamins    Cadets    Cadettes    Minimes Filles    Minimes garçons    Poussines    Poussins    Pupillettes    Seniors Dames    Seniors Hommes

 

Sabre d’Or : les sabreurs tarbais sur leurs terres les 7 et 8 novembre.

photo 3S’il est une épreuve que l’on a à cœur de remporter quand on est jeune sabreur ou sabreuse à l’Amicale tarbaise d’Escrime, c’est bien le Sabre d’Or.

Evidemment, se produire devant tous ses proches ne peut que procurer une motivation exceptionnelle. Inscrire son nom au palmarès au côté, entre autres grands du sabre, de Damien Touya, le champion Olympique tarbais ou de Alexeï Yakimenko, l’actuel champion du Monde russe, n’est pas un mince honneur.

Pour brandir le sabre d’or, sur la plus haute marche du podium, il faudra cette année vaincre les meilleurs français et françaises. Mais, la présence des équipes nationales russe, espagnole, algérienne et japonaise ne pourra que rendre cette tâche encore plus ardue.

Du côté des entraîneurs tarbais Eric Maumus et Pierre Mione, on place de réels espoirs dans Maxime Pianfetti, déjà sur le podium de la dernière édition.

Le jeune bigourdan, malgré une préparation pour le moins perturbée par une fracture du poignet en septembre, vient d’impressionner les observateurs avec une superbe victoire dans le tournoi du circuit européen de Meylan, face à de nombreux étrangers.

18ème (sur 123 participants) à l’issue des phases de qualification du matin Maxime était rassuré quant à son niveau après son long repos forcé.

Après un premier match d’élimination directe difficile (victoire 15/14), Maxime retrouvait ses sensations et atteignait aisément les 1/8 de finale. L’Orléanais Tanguy Desmonds, sorti 2ème des qualifications, représentait un adversaire bien plus redoutable. En remportant cet assaut 15/11, Maxime gagnait le droit de disputer un ¼ de finale face à son jeune camarade de club Enzo Chaudron, auteur d’un remarquable parcours durant toute la journée. L’expérience de l’aîné lui permit de dominer sans partage cette rencontre pour s’imposer 15/7, Enzo terminant l’épreuve à une excellente 6ème place. Une victoire 15/13 en ½ finale face au parisien Léandre Ollivier et Maxime retrouvait en finale un adversaire qu’il connaît bien, le sabreur de Géménos Mathieu Belkessam. Le match, revanche d’une récente finale des championnats de France minimes, fut évidemment accroché mais le bigourdan sut trouver les ressources pour s’offrir sa première victoire dans un grand circuit européen (15/13).

La performance d’Enzo Chaudron, cadet 1ére année, dans ce tournoi en font aussi, malgré son jeune âge, un espoir sérieux du staff tarbais.

Et on ne saurait oublier le jeune Florian Schikélé, en demi-teinte depuis le début de la saison, mais dont on sait combien il sera redoutable quand il retrouvera toutes ses sensations.

On le voit, l’ATE sera bien armée pour la rencontre par équipes du dimanche, face aux équipes nationales étrangères et aux meilleures formations de club de l’hexagone.

Chez les demoiselles, il reviendra à Anna Laporte et Léna Candalot de porter les meilleurs espoirs tarbais.

La contre-performance de Léna à Meylan où elle est battue dès son premier match d’élimination directe, n’entame en rien les espoirs que le staff tarbais place en elle, persuadé que son niveau est bien supérieur à ce résultat.

La jeune Anna, cadette 1ére année, a réussi un excellent tournoi en terre iséroise. Elle termine 8ème de l’épreuve, éliminée par Anne Poupinet de Géménos (qui remporta le tournoi par la suite), qu’elle retrouvera sur les pistes du Sabre d’Or, en compagnie des meilleures françaises, des russes et des espagnoles.

Du beau spectacle donc en perspective sur les pistes de la Maison de l’Escrime, zone Bastillac à Tarbes.

Nul doute que les amateurs de sport tarbais auront à cœur de découvrir ces jeunes espoirs du sabre, et en particulier de repérer dans les rangs bigourdans de possibles successeurs des champions Olympiques Gaël et Damien Touya et Nicolas Lopez que l’on croisera certainement dans la journée auprès des jeunes pousses de l’ATE.

On y retrouvera certainement aussi René Geuna, le créateur de l’école de sabre tarbaise, qui pendant de nombreuses années fit de l’ATE la meilleure école de sabre française, rentrant juste de San Francisco où il vient de passer un mois, invité par les escrimeurs américains pour présenter sa désormais célèbre méthode de sabre.

Faisons confiance à tous les bénévoles du club sous la direction du président Bruno Hirt pour nous offrir une organisation dont ils ont le secret et qui fait du Sabre d’Or l’une des épreuves les plus appréciées des délégations présentes chaque année.

Rendez-vous donc le Samedi 7 novembre à partir de 9 heures (finales à 16h) pour les épreuves individuelles et dimanche 8 novembre à partir de 9 heures  (finales à partir de 16h ) pour les épreuves par équipes.