Antony Makhoul, Gabriel Chamak et Mélissa Larrieule dans les 1/4 à Saint-Jean de la Ruelle.

C’est à Saint-Jean de la Ruelle, près d’Orléans, que les meilleurs minimes de l’hexagone  se retrouvaient ce week-end pour participer au  tournoi de ½ finale du championnat de France.

183 garçons de moins de 15 ans allaient se disputer la victoire. Et parmi eux, 7 tarbais coachés par Frédéric Baylac et Eric Maumus, les entraîneurs de l’ATE.

Après un tour de qualification et 4 matchs d’élimination directe, ils étaient 2 bigourdans les ¼ de finales, Antony Makhoul et Gabriel Chamak.

Antony venait de remporter sans grand problème ses 1ers matchs, ne prenant jamais plus de 5 touches par assaut (sur 15 touches).

Gabriel réalisait une performance en 1/8 de finale en éliminant Art Prosse (Roubaix) sorti 4ème des qualifications sur le  score de 15/13.Malheureusement, au tour suivant, le tarbais ne put  se sortir des griffes d’Arthur Callay (Varces) et s’inclina 15 touches à 12, prenant une belle 8ème place.

De son côté, Makhoul, disposant de Baptiste Giraud (Meylan) (15/12) en ¼ et de Loris Garrigue (Cergy) (15/9) en 1/2, accédait à la finale face au local de l’étape, Anthony Loiseau (Saint Jean de la Ruelle). Le Tarbais devait s’incliner 15/12, terminant 2ème de l’épreuve. Rendez-vous est pris pour le tournoi final de ces championnats de France, au mois de juin.

Le lendemain, 130 filles allaient à leur tour en découdre. Belle performance de la tarbaise Mélissa Larrieule qui parvient en ¼ de finale du tournoi. Malheureusement, à ce niveau, elle ne peut venir à bout de la parisienne Lucille Moll (RCF). Mélissa termine à la 6ème place, montrant ainsi au staff tarbais qu’elle pourra jouer le titre au mois de juin.

Les autres tarbais : Benoît Cabanac 43ème, Matisse Bartolomé 61ème, Vincent Risch Riffarth 104ème, Maxence Bonnet 122ème, Augustin De Prémonville 139ème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.